Gaz rare

« Gaz rare » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Gaz noble)
Aller à : navigation, rechercher
Le néon, un gaz rare utilisé autrefois dans les enseignes lumineuses.

Un gaz rare est un élément chimique qui est inerte chimiquement, c'est-à-dire qu'il ne réagit jamais avec un autre composé. Ils sont regroupés dans la dix-huitième colonne du tableau périodique des éléments.

Synonymes :

Caractéristiques principales[modifier | modifier le wikicode]

Les principaux1 gaz rares sont, dans l'ordre de leur masse :

Mais pourquoi...[modifier | modifier le wikicode]

...on dit gaz rare ?[modifier | modifier le wikicode]

Les gaz rares sont en quantité minime dans notre environnement immédiat (la Terre). Ils n'ont été découverts que très tard pour cette raison.

Cependant, l'Hélium représente 25% de la masse totale de l'Univers !

... on dit gaz noble ou inerte ?[modifier | modifier le wikicode]

Ce sont des atomes dont la couche extérieure est saturée en électrons. Qu'est-ce que cela veut dire ? Imaginons les atomes comme un oignon. En règle générale, plus l'atome est lourd, plus il a d'électrons autour de lui. Ces électrons se disposent en couches autour du noyau, comme les différentes enveloppes de l'oignon. Cependant, on ne peut pas mettre plus d'un certain nombre d'électrons par couche ; il arrive, pour certains atomes, que la couche la plus distante du noyau contienne le maximum d'électrons possible. De fait, l'atome ne peut plus ni en gagner, ni en perdre : on dit que l'atome est stable. C'est le cas des gaz rares. Cette propriété fait qu'ils ne peuvent pas se lier avec d'autres atomes pour former des molécules ou perdre des électrons pour se transformer en ions, d'où leur nom de gaz nobles ou inertes (ils ne sont pas très actifs et ne se mélangent pas).

Dans la nature, tous les éléments « veulent » devenir stables. Pour cela, il leur faut perdre ou gagner des électrons, afin d'arriver à un stade où leur nombre d'électrons est le même que le nombre d'électrons du gaz rare le plus proche (dans le tableau périodique des éléments). Pour cela, ils disposent de deux solutions :

  • la première, c'est de s'associer avec un ou plusieurs autres atomes (les mêmes ou des différents). On assiste alors à la formation d'une molécule. Les atomes qui la forment mettent leurs électrons en commun et ainsi chacun arrive à posséder le bon nombre d'électrons pour être stable.
  • la deuxième solution est de se transformer en ions, c'est-à-dire d'expulser ou de gagner un ou plusieurs électrons (rarement plus de trois). Le corps formé n'est alors plus neutre électriquement : c'est un corps chargé électriquement, qui peut laisser passer le courant.

Toute la chimie repose sur les électrons des couches externes. Nous venons en effet de voir que ce sont eux qui permettent la transformation d'un ou plusieurs corps en molécule(s) ou en ion(s).

Les gaz rares, quant à eux, sont dédaignés en chimie : ne pouvant avoir d'échange d'électrons avec quoi que ce soit, ils ne forment aucune molécule, aucun ion, puisqu'ils sont tout à fait stables. Tout cela parce que le gaz rare le plus proche de chacun d'eux... c'est lui-même !

Notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Ceux dont la position dans la famille des gaz rares a été prouvée.
  2. Rien à voir avec Superman.
Portail des sciences — Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques.