Fatima al-Fihri

« Fatima al-Fihri » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Fatima Al-Fihri ou Fatima el Fihriya, aussi surnommée Oum Al-Banine (ce qui veut dire “mère des enfants” en Arabe), est née en 800 ap. J.C. à Kairouan et morte en Fès (aujourd’hui au Maroc) en 880. Ce fut elle qui fonda la première et plus vieille université du monde, Al-Karaouine.

Sa vie[modifier | modifier le wikicode]

Fatima est la fille de Mohammed Al-Fihri, un riche marchand, et elle reçut une très bonne éducation, ce qui est très inhabituel pour une femme musulmane qui vivait au IXe siècle. Elle a aussi une sœur appelée Mariam Al-Fihri. Bien que ayant vécu à Fès, Fatima est née à Kairouan (Voilà pourquoi l’université qu’elle a fondé a le nom de Al-Karaouine). C’est à un très jeune âge que la famille de Fatima se joignit à un groupe qui déménageait pour Fès. Fatima vécut à Fès pour le reste de son existence.

Contribution[modifier | modifier le wikicode]

À la mort de leur père, Fatima et sa sœur ont hérité de l’entreprise, les terres et de la fortune du père, ce qui leur a permis de mener une existence très confortable. Fatima et Maryam ont d’abord fait partie d’une organisation qui aidait les femmes à fonder des mosquées, donc elles utilisèrent l’argent de leur père pour fonder des mosquées. Marian fonda la mosquée de Al-Andalus, et Fatima fonda la mosquée et madrasa qui devint l’université Al-Karaouine. L’université Al-Karaouine devint bientôt très célèbre. Déjà pendant la construction, beaucoup de nobles donnèrent des sommes généreuses pour aider Fatima à réaliser son rêve, par exemple le sultan Perse, Abdul-Rahman III. Au cours des années Fatima utilisa l’argent gagné pour acheter de nouvelles terres pour agrandir l’université Al-Kairouan.

Université[modifier | modifier le wikicode]

La construction de l’université commença à environ 853, et Fatima, malgré son manque d’expérience en architecture, fit de son mieux pour assister à la construction. L’université a commencé à opérer en 859, mais malgré avoir été fondée par une femme, Al-Karaouine commença à y admettre des femmes seulement au milieu du 20e siècle. L’université commença d’abord à offrir les sujets de base, par exemple les maths, la musique, la géographie, la grammaire, l’histoire, etc. Puis on y introduit les sciences naturelles, la physique, la médecine, la chimie, et les langues étrangères, par exemple le Latin.

Beaucoup de savants y allèrent, par exemple Abul-Abbas, Muhammed al-Fasi et Maimonides, ce dernier aidant beaucoup les relations entre l’Europe et le monde Islamique. Le plus célèbre étudiant de Al-Karaouine fut probablement Gerbert d’Aurillac, plus connu sous le nom de Pape Sylvestre II. Al-karaouine contenait aussi beaucoup de célèbres manuscrits. Parmi eux il y a quelques volumes écrits par Al-Muwatta, le Sirat Ibn Ishaq, une copie du Qur’an, et la copie originale du livre Al-‘Ibar, écrite par Ibn Khaldun. Encore aujourd’hui, l’université Al-Karaouine est très connue pour ses cours de sciences naturelles, et grâce à elle, les écoles continuent pendant un certain nombre d’années pour donner une meilleure éducation aux étudiants.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'éducation —  Tous les articles sur l'éducation, l'enseignement et les mouvements de jeunesse.
Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.