Félix Houphouët-Boigny

« Félix Houphouët-Boigny » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Félix Houphouët-Boigny en 1962.

Félix Houphouët-Boigny, né le 18 octobre 1905 à Yamoussoukro et mort le 7 décembre 1993, est un homme politique ivoirien.

Il a été le premier président de la Côte d'Ivoire, durant plus de trente ans, de l'indépendance en 1960 à 1993.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Début de carrière[modifier | modifier le wikicode]

Dia Houphouët appartient à une famille de notables baoulés. Il est rebaptisé Félix après sa conversion au catholicisme, et ajoutera plus tard Boigny (bélier en baoulé) à son patronyme quand il sera élu député.

Après avoir obtenu un diplôme d'instituteur, il commence en 1921 des études de médecine et devient médecin en 1925. La région est alors une colonie française ; pendant ses consultations, Félix Houphouët constate les dures conditions de travail imposées par les colons aux agriculteurs africains ; en 1932, il prend la tête d'un mouvement contestataire réclamant plus de justice pour les ouvriers agricoles africains.

Félix Houphouët cesse d'exercer la médecine en 1939, lorsqu'il devient le chef de village de sa région natale, il y remplace son frère décédé ; il gère alors le canton d'Akoué qui comprend 36 villages. En même temps, il dirige l'exploitation agricole familiale (caoutchouc, cacao, café), une des plus prospères de la région, et fonde en 1944 le Syndicat agricole africain.

Le président et Madame Houphouët-Boigny, en compagnie du couple Kennedy, lors d'une visite officielle à Washington, en 1962.

Député et ministre de la République française[modifier | modifier le wikicode]

Élu député en 1945 (il le restera sans interruption jusqu'en 1960), il siège à l'Assemblée Nationale à Paris ; comme membre de la commission des Territoires d’outre-mer, il présente des rapports et des textes de loi pour améliorer les conditions de vie des Africains (suppression du travail forcé, système de santé, etc.).

En 1956, il est nommé ministre et participe au gouvernement jusqu'en 1959, sous la IVe République, puis au début de la Ve République. Il est notamment ministre de la Santé publique et de la Population, et ministre d'État à plusieurs reprises. Il est l'un des signataires de la Constitution française de 1958.

Président de la Côte d'Ivoire[modifier | modifier le wikicode]

L'indépendance de la Cote d'Ivoire est proclamée en 1960, et Félix Houphouët-Boigny en devient le premier président ; il est partisan d'une coopération économique et culturelle avec la France. La Côte d'Ivoire connait une période de prospérité dans les années 1960 et 1970, qui fait place les années suivantes à de nombreuses difficultés économiques et financières, entrainant d'importantes tensions sociales. Ses opposants (dont Laurent Gbagbo, le chef du principal parti d'opposition) lui reprochent notamment d'avoir transféré la capitale du pays à Yamoussoukro (son village natal) et d'y faire construire de nombreux édifices aux frais de l'état. Félix Houphouët-Boigny reste à la tête du pays jusqu'à sa mort en 1993.

Vikiliens[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Félix Houphouët-Boigny de Wikipédia.

Source[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.
Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...