Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
À propos • Aide • Le Livre d'or
Les lecteurs de Vikidia demandent des articles en plus. Voyez la liste d'articles à créer, et venez nous aider à les rédiger !

Yamoussoukro

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à la navigation Aller à la recherche
Yamoussoukro
Basilique Notre-Dame de la Paix
Administration
Nom local Yamoussoukro
Pays Côte d'Ivoire Côte d’Ivoire
Région Région des Lacs
Maire Gnrangbé Kouakou Kouadio
Localisation
Coordonnées 6° 48′ 24″ Nord
5° 16′ 22″ Ouest
altitude : de 209 à 431 m Cartes, vues aériennes et satellitaires
Superficie 147,87 km2
Démographie
Population 450 000 hab. (en 2018)
Densité 3 043 hab./km2
Gentilé Yamoussoukrois
voir modèle • modifier

Yamoussoukro est depuis 1983, la capitale administrative de la Côte d'Ivoire. Elle est située à 240 kilomètres au nord d'Abidjan qui est la capitale économique du pays. Elle est la 5 e ville la plus peuplée de la Côte d'Ivoire avec environ 450 000 habitants en 2018.

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Autrefois, Yamoussoukro était un petit village nommé N'Gokro. Le nom a été changé en souvenir d'une reine Baoulé appelée Yamoussou. On a ajouté Kro qui veut dire « village » en langue baoulé. Yamoussoukro signifie « village de la reine Yamoussou » et elle était à l'époque un village d'environ 500 personnes d'origine Akouè, un sous-groupe de l'ethnie Baoulé.

Pendant la colonisation, Yamoussoukro abritait un poste colonial français au nom de Bonzi qui fut incendié par Kouassi N'Go le chef des Akouè. Félix Houphouët-Boigny le père de la nation ivoirienne devient le chef ce village en 1939 car la reine Yamoussou fut sa grande tante. Après la proclamation de l'indépendance de la Côte d'Ivoire en 1960, ce dernier devient président. En 1983, Yamoussoukro devient la capitale officielle de la Côte d'Ivoire.

Géographie[modifier | modifier le wikicode]

Avec un superficie de 147,87 km2, Yamoussoukro est située au centre du pays sur une altitude de 431 m. Elle est traversée par deux cours d'eau affluents du fleuve Bandama. La température moyenne annuelle est d'environ 26 °C. La ville possède un relief composé de plateaux : donc son relief est plat. Yamoussoukro possède un climat de type équatorial avec une grande saison sèche, une petite saison sèche, une grande saison des pluies et une petite saison des pluies.

Organisation du territoire[modifier | modifier le wikicode]

Pendant la colonisation, Yamoussoukro était dirigée par un "commandant de cercle", lui même placé sur l'autorité du gouverneur général. Mais il existait aussi un chef de village indigène. Après la proclamation de l'indépendance du pays, Yamoussoukro est à la fois un district dirigé par un sous-préfet (placée sous l'autorité du préfet) et le chef lieu du département du même notamment dans la Région des Lacs. Le département de Yamoussoukro compte quatre districts pour une superficie d'environ 3 500 km2. En 1978, Yamoussoukro devient une commune et est administrée par un maire de la ville.

Population[modifier | modifier le wikicode]

Yamoussoukro est en majorité peuplée par les Baoulés : la langue traditionnellement parlée étant donc ma langue boualé. Par contre le dioula est la langue véhiculaire la plus parlée : le français étant la langue officielle du pays. La population est animiste, chrétienne et musulmane.

Le département de Yamoussoukro possède plusieurs écoles primaires et secondaires. La ville est le siège de l'Institut national polytechnique Félix Houphouët-Boigny, un établissement d'enseignement supérieur notoire en Afrique. Elle possède deux lycées prestigieux dont le Lycée français Saint-Exupéry et le Lycée scientifique de Yamoussoukro. Elle possède plusieurs centre de santé, une clinique et des pharmacies. La ville a été frappée par la lèpre d'abord en 1995 et 1999, et ensuite en 2007.

Yamoussoukro compte en son sein plus de 22 quartiers. Elle possède une gare routière qui mène vers le nord du pays et des grandes avenues ressemblant à des autoroutes. Les parcelles sont construites avec une cour collective comme c'est le cas un peu partout en Afrique.

Culture[modifier | modifier le wikicode]

La musique traditionnelle ancestrale, le coupé-décalé, le zouglou et le reggae sont les styles de musique les plus écoutés partout en Côte d'Ivoire. La ville de Yamoussoukro possède le deuxième musée du pays appelé Musée Adja Swa. On y trouve des statues du peuple Boualé, des masques anciens et autres. La le parc animalier d'Aboukouamékro est situé à environ 50 km au nord de Yamoussoukro.

La Basilique Notre-Dame-de-la-Paix construite entre 1986 et 1989 est l'un des plus grands basiliques au monde avec une superficie de 130 hectares. Cette dernière peut accueillir jusqu'à 360 000 personnes. Yamoussoukro possède également une grande mosquée dont tes travaux ont pris fin en 1968.

Economie[modifier | modifier le wikicode]

Le département de Yamoussoukro dans lequel est situé la ville de Yamoussoukro est connu par son agriculture qui est son principale activité économique. Il existe plus de 4 000 exploitations agricoles de café et 5 000 de cacao. La Côte d'Ivoire est le plus grand producteur de cacao dans le monde : elle produit plus de 40 % de la production totale.

On y produit également des cultures vivrières telles que les bananes, le maïs, le riz qui est l'aliment de base du pays, le manioc, etc. Yamoussoukro possède plusieurs fermes d'élévage de bovins avec une production d'environ 25 000 têtes au début des années 2000. Les ovins, les porcs, les caprins et les poulets sont également élevés. La pêche est également pratiquée tout le département.

Le commerce de détail à Yamoussoukro est beaucoup plus pratiqué par les étrangers : environ 1 personne sur 3 est étrangère en Côte d'Ivoire. La ville possède dans chaque quartier des marchés mais il existe également un grand marché central où tout le monde vient soit vendre ou acheter des produits. Yamoussoukro est aussi la capitale financière du pays car elle est le siège de plusieurs banques.

Infrastructures[modifier | modifier le wikicode]

Yamoussoukro possède un stade municipal de football : on y trouve deux club de football, un club de rugby à XV et un autre de handball. La ville est desservie par un aéroport international et une autoroute qui la relie à la capitale économique du pays Abidjan. Les routes y sont bitumées et le transport dans la ville est assurée par des taxis et des bus.

Le département de Yamoussoukro possède un barrage qui produit de l'électricité alimentant tout le pays. La Maison des Députés et le palais présidentiel sont les principales infrastructures politiques de la ville.

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...
Portail de la Côte d'Ivoire —  Tous les articles sur la Côte d'Ivoire.