Deuxième bataille d'Ypres

« Deuxième bataille d'Ypres » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La Deuxième bataille d'Ypres oppose la IVe Armée allemande aux troupes alliées britanniques, belges et françaises du 22 avril au 25 mai 1915. C'est la deuxième tentative allemande pour s'emparer de la ville d'Ypres en Belgique. Pendant ces combats l'armée allemande utilise pour la première fois des gaz de combats toxiques.

Les combats[modifier | modifier le wikicode]

Le 20 avril 1915 : Les Allemands bombardent la ville d'Ypres, où viennent d'arriver des soldats canadiens de la Ire division d'infanterie qui se positionnent à gauche des Britanniques.

Les Alliés croient que ce bombardement est une riposte aux précédentes attaques britanniques aux environs de la cote 60. En fait il s'agit du début d'une offensive allemande.

L'attaque allemande va se porter sur quatre points successifs :
La seconde bataille d'Ypres
  • 22 avril 1915, l'attaque porte sur Gavenstafel. Les défenseurs ici des Français sont mal installés dans des tranchées peu efficaces. De plus l'artillerie participe peu à la défense. Surtout, malgré l'interdiction signée entre autres pays par l'Allemagne en 1899, les Allemands utilisent le chlore, un gaz toxique (qui sera alors baptisé Ypérite). Les soldats français non tués par les premiers gaz s'enfuient. Ils sont remplacés par des soldats belges. L'attaque allemande a provoqué une brèche de 8 km dans la ligne de front. Il faut que les Canadiens se redéploient pour faire face.
  • Le 24 avril, nouvelle attaque allemande en direction de Saint-Julien. Ici encore ils emploient les gaz. Ce sont les Canadiens qui sont pris à partie. Improvisant des masques anti-gaz de fortune (chiffons imbibés d'urine), ils parviennent à tenir.

Ce n'est que le 4 mai que les canadiens sont remplacés par d'autres britanniques, des Indiens et des Français sont enfin relevés par des troupes britanniques, françaises et indiennes.

Le 6 mai, le commandant de la IIe armée britannique d'Ypres est limogé après avoir envisagé un retrait tactique afin de réduire le saillant d'Ypres et de le rendre ainsi plus défendable. Le chef du Corps expéditionnaire britannique, le maréchal Sir John French ordonne la continuation des contre-attaques.

  • Le 8 mai : Les Allemands s'emparent de la crête de Frezenberg. Ils la conserveront malgré les contre-attaques alliées.
  • Le 24 mai, les Allemands attaquent la crête de Bellewaerde, tenue par les Britanniques : la situation ne change guère sur le terrain. Les combats cessent le 25. La deuxième bataille d'Ypres est terminée.

Bilan de la bataille[modifier | modifier le wikicode]

Les Britanniques ont perdu 58 000 hommes (dont plus de 6000 Canadiens), les Allemands 35 000 et les Français 10 000 environ, les Belges près de 1470 soldats. Les troupes britanniques ont reculé de 5 km vers l'ouest. Les Belges ont réussi à maintenir leurs positions.

Portail de la Belgique —  Accédez au portail sur la Belgique.
Portail de la Première Guerre mondiale —  Tous les articles concernant la Guerre de 1914-1918.