John French

« John French » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
French (au centre) et le général Joffre (à gauche) en juin 1915

John Denton Pinkstone French est né en 1852 et est décédé en 1925. C'est un maréchal de l'armée britannique. Il a été le premier commandant du Corps expéditionnaire britannique pendant de la Première Guerre mondiale d'août 1914 à décembre 1915. Il a reçu le titre de Ier comte d'Ypres en 1922.

Avant la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

John French est le fils d'un officier de la Marine Royale britannique et s'est engagé dans la Royal Navy en 1866. Mais en 1874, avec le grade de lieutenant, il rejoint l'armée de terre dans la cavalerie. Il fait une carrière dans l'armée coloniale britannique. Général de brigade en 1897, il participe à la Guerre des Boers de 1899 à 1902.

Il est promu général d'armée en 1907 et inspecteur général de l'armée. Il est nommé chef d'État-major de l'armée britannique en 1911, puis chef de l'État-major de l'Empire britannique en 1912 et obtient la dignité de maréchal en 1913.

Pendant la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

Il commande le Corps expéditionnaire britannique (British Expeditionnary Force (BEF)) engagé en Belgique et dans le Nord de la France dès août 1914.

Contre l'avis des généraux Kitchener et Douglas Haig, il positionne son armée en Belgique et non à Amiens, d'où il aurait pu attaquer de flanc l'armée allemande en mouvement vers le sud. En Belgique il pouvait bénéficier de la protection des formidables forteresses belges.

Mais après le repli des Belges sur Anvers et la mer du Nord, French est battu à Mons et au Cateau. Le BEF doit se replier difficilement vers le sud. French envisage d'abandonner le combat et de faire rembarquer ses troupes. French ne s'entendait pas avec le général Joffre, commandant en chef des Français. Il faudra l'intervention de Kitchener, le 2 septembre, pour que French accepte de continuer à se battre et de participer à la bataille de la Marne début septembre 1914.

En avril 1915, il s'oppose à la suggestion de son subordonné, qui propose de raccourcir le front près d'Ypres attaqué par les Allemands (avec pour la première fois l'utilisation des gaz toxiques). Ce qu'il doit ordonner un fois la bataille finie alors que le BEF vient de subir de grandes pertes.

En 1915, il refuse de coopérer avec les Français. Après les attaques manquées d'bataille de l'Artois et Loos, les Britanniques arrêtent leurs offensives.

En décembre 1915, French est remplacé par Douglas Haig.

Après son commandement en France[modifier | modifier le wikicode]

Il retourne en Angleterre pour être nommé Commandant des Forces britanniques de l'Intérieur, poste qu'il conserva jusqu'à la fin de la guerre. Il est fait vicomte d'Ypres en 1916. Il dirige la répression de la révolte irlandaise en 1916.

En 1918, French est nommé Lord lieutenant d'Irlande et gouverneur général. Il le restera jusqu'à son départ en retraite en 1921. En 1919, l'IRA tente de l'assassiner.

En 1922, il est fait comte d'Ypres.

Portail de la Première Guerre mondiale —  Tous les articles concernant la Guerre de 1914-1918.
Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !