Scythes

« Scythes » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Tailles comparées de la Scythie et du territoire des Parthes en 100 av. J.-C.
Figure sur feutre provenant d'une tombe scythe

Les Scythes sont un ensemble de peuples nomades de l'Antiquité, probablement originaires du Turkestan et de la Sibérie occidentale.

Les Scythes sont mentionnés par Hérodote, qui indique qu'ils se nommaient eux-mêmes « Skolotes ». Les Assyriens les appelaient Ashkuzai, alors qu'en Perse et en Inde, les sources mentionnent les Sakâ ou Çaka, c'est-à-dire les Saces.

Histoire[modifier]

Les « peuples scythiques » ont occupé l'immense steppe entre l'Altaï et le nord de la Mer Noire du VIIe siècle av. J.-C. jusqu'aux invasions des Huns, au IVe siècle.

On distingue parmi eux :

  • les Scythes proprement dits, « Scythes d'Europe » ou « Scythes royaux », ceux que mentionnent Hérodote ;
  • les peuples qui leurs succèdent à partir du IIe siècle avant notre ère : les Sarmates ou Sauromates et les Alains ;
  • les peuples d'Asie, Saces ou « Scythes orientaux », contemporains des Scythes, connus par Hérodote et des sources assyriennes, perses et indiennes.
  • d'autres peuples, dont les Massagètes, connus par des sources chinoises ou indiennes.

Chassant les Cimmériens devant eux, les Scythes atteignent l'Assyrie, où ils s'engagent comme mercenaires du roi Assurbanipal (-669 à -626). S'alliant ensuite aux Mèdes, les Scythes pillent la Mésopotamie et la Palestine. Ils s'établissent au sud de l'Ukraine au début du VIe siècle av. J.-C..

Toujours selon Hérodote, ils repoussent en -513 les Perses de Darius et développent des rapports souvent tendus avec les Grecs. Au IVe siècle, les Scythes se trouvent pris entre les Sarmates ou Sauromates, un autre peuple des steppes venu d'Asie à l'est, et les Macédoniens à l'ouest. Au IIe siècle, les Scythes, que les Sarmates ont repoussé en Crimée, sont éliminés ou assimilés.

Culture des Scythes, archéologie[modifier]

Les peuples scythiques ont diffusé une culture originale, sur laquelle les témoignages archéologiques sont nombreux. L'orfèvrerie et l'art animalier scythes, en particulier, sont les plus célèbres des arts des peuples de la steppe.

Les Scythes ignoraient l'écriture. On suppose qu'ils parlaient une langue indo-iranienne.

On dispose aussi des vestiges monumentaux : les nomades scythes nous ont légué des tombes, des tumulus, appelés kourganes par les Russes, qui peuvent atteindre une taille monumentale, ainsi que des « pierres à cerfs », roches gravées de motifs animaliers.



Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Scythes de Wikipédia.
Icone chateau.png Portail de l'histoire - De la préhistoire et l'Antiquité jusqu'à l'époque contemporaine