Grêle

« Grêle » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
photographie. Différents types de grêlons de différentes taille, avec une main pour donner une idée de la dimension
Des grêlons

La grêle est la chute de morceaux de glace, les grêlons, le plus souvent lors d'un orage. Les grêlons peuvent mesurer de quelques millimètres à plusieurs centimètres. Il peut arriver que les grêlons soient très petits, on peut alors parler de grésil. Il s'agit d'un phénomène météorologique de précipitations, comme la pluie ou la neige.

Formation de la grêle[modifier]

Un orage de grêle se forme dans un nuage particulier appelé cumulonimbus , nuage qui a une très grande hauteur (jusqu'à 15 km d'altitude).

Dans ce nuage, les gouttes d'eau ont un mouvement vertical d'ascension (montée). La température de l'air diminue avec l'altitude. Dès que les gouttes d'eau ont une température de -13°C, elles se transforment en noyau glacé, c'est le début du grêlon.

Ce noyau se trouve entouré de vapeur d'eau et de gouttes d'eau qui sont restées liquides malgré leur très basse température (phénomène physique de la surfusion). Cette vapeur d'eau et ces gouttes d'eau surfondues sont attirées par le grêlon ; elles s'y agglutinent (phénomène d'accrétion) et gèlent instantanément. Le grêlon augmente ainsi de volume et de poids.

photographie. Nuages noirs porteurs de grêlons obstruant le ciel au dessus de bâtiments agricoles
Des nuages porteurs de grêlons dans le Michigan (États-Unis)

Le mouvement ascendant de l'air peut amener le grêlon jusqu'au 15 000 m d'altitude. La vitesse d'ascension peut se faire à 40 km/h. Il faut donc une trentaine minutes pour que le grêlon atteigne le sommet du nuage.

Le grêlon monte jusqu'à ce que son poids ne puise plus être supporté par le mouvement de l'air ascendant. Cette limite est située entre 10 et 15 km d'altitude.

En redescendant vers le sol, le grêlon continue d'augmenter de volume et de poids, ce qui accélère sa vitesse et lui permet de triompher de la résistance de l'air ascendant, des chocs qu'il peut avoir dans la rencontre d'autres grêlons ou des gouttes de pluies.

Cependant dès qu'il sort du nuage, le grêlon diminue de volume et de poids par le phénomène de la sublimation, car il commence à fondre et l'eau libérée s'évapore. Donc le grêlon qui atteint le sol est plus petit qu'il n'était dans le nuage (on comprend qu'il soit interdit aux pilotes d'avion de traverser un cumulonimbus)

La descente se fait à grande vitesse. Des calculs montrent qu'un grêlon d'un centimètre de diamètre a une vitesse de descente de 9m/s soit environ 32 km/h. Un grêlon de 8 cm de diamètre atteint les 48m/s (soit 172 km/h). On comprend alors les dégâts des grêlons lors de leur impact sur un corps solide.

Les orages de grêle peuvent causer de lourds dégâts, d'une part par leur force à l'impact, d'autre part par l'accumulation de leur poids sur le toit d'une maison par exemple.

title=Chute de grêle
Portail de la géographie - Tout sur les continents, le climat, la météo...

23°00′N 89°56′E / 23, 89.933