la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Denis Diderot

« Denis Diderot » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Diderot)
Aller à : Navigation, rechercher
Denis Diderot

Denis Diderot est un écrivain, philosophe et encyclopédiste né le 5 octobre 1713 à Langres et mort le 30 juillet 1784 à Paris.

Son père était maître-coutelier. Il fait d'abord des études brillantes chez les jésuites. En 1728, il est inscrit au collège Louis-le-Grand à Paris. En 1732, il devient maître ès Arts à la fin de ses études à l’université. Jusqu’en 1745, il mène une vie de bohème : il fréquente les cafés, lit beaucoup, accumule des dettes et exerce différents métiers (il donne des leçons, écrit des sermons, est clerc de procureur, traduit des ouvrages en anglais…).

Le co-fondateur de l'Encyclopédie[modifier]

En 1746, il publie anonymement un ouvrage philosophique intitulé Pensées philosophiques. Cette année-là, il a également un projet de traduction, avec Jean le Rond d'Alembert, de la Cyclopaedia de l’anglais Ephraïm Chambers, projet qui donnera naissance à l'Encyclopédie. En 1749, Diderot est emprisonné pendant 3 mois, à la suite de la publication de sa Lettre sur les aveugles à l'usage de ceux qui voient.

Denis Diderot est directeur de L'Encyclopédie qui est un ouvrage monumental. La publication de l’Encyclopédie s’est étalée sur 20 ans. Elle est composée de 17 volumes de textes appelés Les Discours et de 11 volumes de planches. L’Encyclopédie décrit les Arts, les Sciences et les Métiers de son époque, dont elle établit un bilan détaillé et complètement inédit.

Il a une activité intense d'écriture qui se partage entre L'Encyclopédie et son travail d'auteur et de philosophe. Il écrit des œuvres philosophiques, des ouvrages critiques, des essais, des critiques d'art mais aussi des romans : La Religieuse ; des dialogues : Jacques le fataliste, Le Neveu de Rameau ; des pièces de théâtre.

La publication de l'Encyclopédie se termine en 1772 avec la parution des dernières planches.

Le philosophe courtisan[modifier]

En 1773-1774, il séjourne en Russie à la cour de Catherine II à laquelle il avait vendu sa bibliothèque en 1765. Avec l'impératrice, il s'entretient sur tous les sujets qui préoccupent un monarque : le commerce, l'instruction des populations, les impôts, etc.

De retour à Paris, il continue son activité d'écriture. Sa dernière œuvre paraît en 1778 : il s'agit d'un Essai sur les règnes de Claude et de Néron.

Ce qu'il défend[modifier]

Denis Diderot se battait contre les préjugés politiques et religieux, pour la tolérance et le respect des cultures. Son travail est resté le symbole du combat philosophique en faveur du savoir et de la liberté de penser.

Il meurt en 1784 à l'âge de 71 ans.

Sources[modifier]

Diderot, Denis. [consulté le 1er mars 2013]. Universalis Junior. Disponible sur [http://junior.universalis-edu.com/article/encyclopedie/Diderot-Denis.html ]

Liens externes[modifier]

Lettre phi.png Portail de la philosophie - Accédez aux articles de Vikidia concernant la philosophie.