la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Alhambra (Grenade)

« Alhambra (Grenade) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Alhambra (architecture))
Aller à : Navigation, rechercher
Alhambra : cour des Lions

L'alhambra de Grenade est une ancienne cité médiévale fortifiée de l'époque musulmane (dynastie nasride, XIIIe - XVe siècles), située à Grenade, en Andalousie, Espagne.

L'Alhambra, l'une des plus grandes résidences fortifiées du Moyen Âge, est aujourd'hui un ensemble touristique et culturel majeur de l'Andalousie.

Origine du nom[modifier]

Le nom de l'Alhambra vient de l'arabe al Hamra, qui signifie « la rouge ». Le nom alhambra est féminin en espagnol (La Alhambra), mais masculin en français, où il est considéré comme un nom commun1.

Vue panoramique de l'Alhambra de Grenade

Historique[modifier]

Alhambra : stucs de la cour des Lions

Les constructions nasrides[modifier]

Au Moyen Âge, Grenade était la capitale du royaume de Grenade, dirigé par une dynastie musulmane : la dynastie nasride. L'Alhambra fut la résidence des rois nasrides du XIIIe au XVe siècle.

La construction de l'Alhambra a été entreprise en 1238, dès l'entrée à Grenade du premier souverain nasride, Mohammed ben Nazar. Son fils Mohammed II construisit les fortifications. Le style nasride atteint son apogée au XIVe siècle sous les rois Youssouf Ier et Mohammed V al-Ghanî, qui font édifier les parties les plus prestigieuses entre 1333 et 1354.

L'Alcazaba[modifier]

L'Alcazaba est assez semblable à un alcazar. Cette citadelle primitive occupe une position stratégique qui domine la plaine et la ville de Grenade. L'Alcazaba correspond au donjon intérieur d'un château fort, en termes d'architecture médiévale. Son nom vient de l'arabe al Casbah, « la maison ».

Alhambra : jets d'eau du Généralife

Les palais nasrides[modifier]

Les palais nasrides sont organisés en plusieurs ensembles de salles et de cours rectangulaires, reliées entre elles par des vestibules.

L'ensemble nasride comprend les parties les plus prestigieuses de l'Alhambra :

  • la cour des Myrtes (Patio de los Arrayanes), au pied de la tour de Comares et du salon des Ambassadeurs ;
  • la cour des Lions (Patio de los Leones).

L'extérieur de cette architecture est très sobre, mais la décoration intérieure est foisonnante, à base des trois composantes des arts islamiques : la calligraphie, la décoration florale stylisée, les arabesques et motifs géométriques.

Le Généralife[modifier]

Le Généralife est le palais d'été des princes nasrides. Ils venaient s'y rafraîchir dans les ombrages, près des bassins et des jets d'eau. Le nom (qui n'a rien à voir avec un quelconque général) est dérivé de l'arabe Jannat al-Arif signifiant « paradis ou jardins de l'architecte ».

Alhambra : cour intérieure du palais de Charles Quint

Les ajouts de Charles Quint[modifier]

Après le XVe siècle et la fin de la présence musulmane en Espagne, l'Alhambra ne fut pas abandonné ou détruit : l'empereur Charles Quint (également roi d'Espagne sous le nom de Charles Ier) y ajouta un palais de style Renaissance, commencé en 1526, agrémenté d'une cour péristyle circulaire à deux niveaux.

Patrimoine culturel[modifier]

De nos jours, l'Alhambra reste dans un état de conservation exceptionnel.

Le palais a été classé au patrimoine mondial de l'Unesco en 1984.

Voir aussi[modifier]

Liens internes[modifier]

Liens externes[modifier]

Sources et références[modifier]


Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Alhambra (Grenade de Wikipédia.
Consulté le 3 décembre 2010.
  1. CNRTL, article alhambra


Drapeau de l'Espagne.svg Portail Espagne - Tous les articles sur l'Espagne
Icone Peinture.png Portail des arts - Tous les articles sur les différentes formes d'art.

37° 10′ 37″ N 3° 35′ 24″ W / 37.17687, -3.58988