Système éducatif de la République démocratique du Congo

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Classe bondées suite à la gratuité-EP Matonge-Kinshasa
Classe bondées suite à la gratuité-EP Matonge-Kinshasa

Le système éducatif du Congo-Kinshasa concerne les enfants et étudiants de la République démocratique du Congo.

Principaux établissements[modifier | modifier le wikicode]

Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !

L'Institut Kashofu[modifier | modifier le wikicode]

C'est une institution catholique d’enseignement secondaire dans le territoire d'Idjwi, Sud-Kivu (République Démocratique du Congo), l'institution dirigée par les sœurs de la ségrégation de la compagnie de Marie Notre Dame (CMND), comporte deux internats: L'estomac pour les filles et Montaigne pour les garçons1.

École primaire[modifier | modifier le wikicode]

Gratuité[modifier | modifier le wikicode]

La constitution de la République démocratique du Congo (R.D.C) avait prévu déjà la gratuité dans l’enseignement de base depuis 2006, mais pendant le régime précèdent cela n’a pas eu lieu dans toute l’étendue de la République, sauf dans certaines provinces mais seulement au degré préparatoire c’est-à-dire 1er année et 2ème année primaires. À l’arrivée du Président Felix Antoine Tshisekedi au pouvoir, dans son discours du 24 janvier 2019, il a eu la décision d’appliquer la gratuité dans toutes les provinces de la R.D.C comme établi dans la constitution.

Que signifie la gratuité ?[modifier | modifier le wikicode]

La gratuité est le fait d’étudier sans payer les frais scolaires. Ce privilège est accordé seulement aux écoles primaires publiques et conventionnées. Toutes les filles et tous les garçons de tout âge ont droit à l’éducation car celle-ci est une richesse. La gratuité devrait se faire au niveau primaire jusqu’au niveau secondaire appelé actuellement 7ème et 8ème mais le gouvernement a exclu ce niveau (7e et 8e) pour des raisons financières.

La mise en œuvre de la constitution qui veut que la gratuité soit effective dans toute l’étendue de République selon les articles suivants :

Article 10 loi cadre avait prévu ceci :

L’enseignement de base pour tous est l’ensemble de connaissances acquises par l’enfant au niveau primaire jusqu’au secondaire général. Elle assure tous les enfants un socle commun de connaissances et donne à l’enfant un premier niveau de formation générale.

Article 11 de la loi cadre :

L’enseignement de base vise à satisfaire le besoin d’apprendre aux enfants à lire, écrire et à calculer. Grâce à l’actuel président de la République qu’aujourd’hui nous étudions sans rien payer le frais.

Avantages de la gratuité[modifier | modifier le wikicode]

  • Les enfants vont tous à l’école sans distinction d’âge et sans distinction de vie sociale.
  • Les parents utilisent l’argent qui servait autre fois au payement des frais scolaires à d’autres fins pour économiser.
  • Les enfants ne sont plus chassés de l’école, ils étudient à l’aise et suivent régulièrement toutes les matières prévues au programme national.
  • Le niveau d’instruction des enfants commence à s’améliorer
  • Les parents commencent à donner à leurs enfants l’argent suffisant pour le transport et un petit déjeuner à l’école
  • La scolarisation de plusieurs enfants d’une même famille, il y a eu un bon nombre d’enfants qui ont regagné le milieu scolaire même une diminution des enfants de la rue. Pendant la gratuité, nous avons eu plusieurs aides de la part de la fondation en classe et d’autres associations. Tels que les tablettes, les bancs, les craies, la construction des latrines…. La gratuité a redonné la valeur de l’enseignant et ses responsabilités.

Désavantages de la gratuité[modifier | modifier le wikicode]

  • Il y a surpeuplement des élèves dans les salles de classe,
  • Il y a insuffisance de la capacité d’accueil (locaux) et les bancs ou pupitres. C’est-à-dire les enfants se mettent 4 à 5 par banc, certains élèves s’asseyent même au sol ou par terre.
  • Difficulté aux enseignants de suivre de plus près un grand nombre d’élèves dans les apprentissages. Les enseignants éprouvent des difficultés pour corriger leurs devoirs et les surveiller.
  • Les parents sont devenus des irresponsables pour contrôler l’éducation de leurs enfants. Certains parents scolarisent leurs enfants sans tenir compte de l’âge de l’école prévu par l’État c’est-à-dire 6 ans.
  • Les enseignants travaillent beaucoup mais leurs rémunérations ne répondent pas à leurs vies sociales.

La gratuité a de nombreux avantages, mais le manque d’écoles publiques entraine le surpeuplement des élèves dans les locaux ; de plus, le salaire versé aux enseignants est souvent insuffisant.

Il serait souhaitable qu'un budget constant soit alloué par les pouvoirs publics à l’éducation, ce qui permettrait la construction d'autres écoles afin de répondre au besoin majeur de l’éducation, car la jeunesse est l’avenir de demain.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la République démocratique du Congo — Tous les articles sur la République démocratique du Congo.
Portail de l’éducation — Tous les articles sur l’éducation, l’enseignement et les mouvements de jeunesse.
Portail de l’Afrique — Tout sur l’Afrique, sa culture, son histoire…