Poker

« Poker » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La Quinte flush royale, considérée comme la combinaison la plus puissante au poker.

Le poker est un jeu de cartes, qui se joue à deux ou plus. Le principe est que chaque joueur doit faire le pari que les cartes dont il dispose sont plus fortes (ou forment une plus forte combinaison) que celles des autres joueurs, sachant que chaque joueur ignore les cartes dont disposent les autres joueurs. On distingue 3 familles de poker : les studs -joué avec des cartes privatives-, les hold'ems -joué avec certaines cartes communes- et les draws (poker fermé).

Il existe de nombreuses variantes de poker. Une des plus connues est le Texas Hold'em. C'est celle-ci qui vous sera apprise dans cet article.

Les mises[modifier | modifier le wikicode]

Tout d'abord, dans les casinos, ce sont des jetons de différentes valeurs qui sont mis en jeux. Ceux-ci sont achetés par les clients du casino, donc représentent de l'argent réel. Cependant, vous pouvez jouer avec des alumettes, des paquets de bonbons, etc.. On donne le même nombre de jetons, allumettes, bonbons, ... à chaque joueur

La mise en place[modifier | modifier le wikicode]

Après avoir mélangé les cartes, le croupier (qui ne joue pas dans les casinos mais peut jouer dans le cas d'un jeu en famille) distribue en commencant par sa gauche. Il donne 2 cartes à chacun.

Les règles du Texas Hold'em[modifier | modifier le wikicode]

Le joueur situé à gauche du donneur pose devant lui le small blind, équivalent à une demi-enchère. Le suivant pose le big blind (enchère totale). 2 cartes cachées sont ensuite distribuées à chaque joueur. Le joueur placé à gauche du big blind parle en premier. Il peut :

  • Passer (fold).
  • Suivre (limp) en égalisant la mise de départ.
  • Relancer (raise) en misant plus que la mise de départ.

Chaque joueur, pour rester en jeu, doit égaliser la mise la plus haute. Lorsque toutes les mises sont équivalentes, le flop -3 cartes communes- est retourné. On repart alors pour un tour d'enchère, avec une possibilité en plus : Parole (check) pour le Premier joueur à s'exprimer et qui est cette fois celui situé à gauche du donneur. Tant que personne ne mise, chaque joueur peut « checker ». Vient ensuite une 4e carte commune appelée turn, un nouveau tour d'enchère, puis la dernière carte commune, la river, et, un dernier tour d'enchère. Le gagnant est le joueur qui possède la combinaison la plus forte ou le dernier restant en course.

Exemple[modifier | modifier le wikicode]

  • L'ordre des joueurs à table est : Jean, Eric, Pierre, Paul, David, Guy.
  • Jean est le donneur.
  • Eric place une mise de 1 devant lui (small blind).
  • Pierre place une mise de 2 devant lui (big blind).
  • Jean distribue 2 cartes cachées à chaque joueur.
  • Pierre suit en plaçant une mise de 2 devant lui équivalente au big blind.
  • Paul passe, il ne met aucune mise et jette ses cartes.
  • David relance de 4 et place donc 6 devant lui (2 de départ + 4 de relance).
  • Guy suit et place 6 dans le pot.
  • Jean passe.
  • Eric, qui a déjà mis 1, remet 5 pour suivre la relance.
  • Pierre qui a déjà mis 2, remet 4.
  • A ce stade, Eric, Pierre, David et Guy ont placé, chacun, la même mise devant eux. Le coup peut donc se poursuivre. Jean et Paul ont passé et ne participent pas à la suite du jeu.
  • Le donneur (Jean), « brûle » une carte, et retourne le flop c'est-à-dire 3 cartes communes visibles au centre de la table (J♣, 8♠, 2♣).
  • Eric check. Il ne mise pas mais se réserve le droit de payer la mise d'un autre joueur.
  • Pierre check.
  • David ouvre (mise) de 2.
  • Guy passe.
  • Eric suit en mettant 2 aussi.
  • Pierre passe.
  • Le donneur « brûle » une carte et en retourne une (A♥). C'est le turn.
  • Eric check.
  • David check.
  • Le donneur « brûle » une carte et en retourne une (A♣). C'est la river.
  • Eric ouvre de 5.
  • David suit.
  • Eric montre son jeu : J♦, J♥. Donc, en prenant les 5 meilleures cartes, il a un full des valets par les as).
  • David montre : A♦, A♠ et a un carré d'as.
  • David gagne le pot.

Les combinaisons[modifier | modifier le wikicode]

De la moins forte à la plus forte :

  • Paire : Deux cartes de même valeur
  • Double Paire : Deux paires (2x2 cartes de même valeur)
  • Brelan : 3 cartes de même valeur
  • Quinte : 5 cartes qui se suivent (ex : 2-3-4-5-6 ou 10-V-D-R-A)
  • Couleur : 5 cartes de même famille (Famille : trèfle, pique, cœur, carreau)
  • Full : Un brelan + Une paire
  • Carré : 4 cartes de même valeur
  • Quinte Fluch : 5 cartes qui se suivent de même famille
  • Quinte Fluch Royale : 10 - V - D - R - A même famille

Si deux joueurs ont 2 combinaisons identiques, c'est la combinaison de la (des) carte(s) la (les) plus forte(s) qui l'emporte. Cependant, même un brelan de 2 est plus fort qu'une double paire d'as et de roi.

La philosophie du poker[modifier | modifier le wikicode]

Toute la stratégie consiste à deviner ce qu'ont ses adversaires, à les observer, à voir s'ils bluffent, pourquoi pas à bluffer pour gagner, c'est-à-dire laisser croire aux autres qu'on dispose d'un forte combinaison, pour qu'ils renoncent à parier.

Exemple : certains peuvent décider de tout miser (faire tapis) alors qu'ils n'ont rien ou qu'une paire. Les joueurs peuvent abandonner et le bluffeur ramasse tout un pactole.

Portail des loisirs —  Le sport, les jeux, les spectacles.