Mopti

« Mopti » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
ECOLE BANGUETABA

1Mopti est une grande ville du Mali.

Ecole Fondamentale Banguetaba A[modifier | modifier le wikicode]

L’école Fondamentale Banguetaba A est située au centre du quartier Banguetaba et est limité au Nord par le jardin d’enfants Yoro Sidibé à l’Ouest par la maison des Arts à l’Est par la mosquée peulh et au sud par la centrale électrique de Sevaré. L’école Fondamentale de Banguetaba A est créée suite au flux d’élèves du groupe scolaire Bocari Ouologuem de Sevaré. L’école fut d’abord fédérée au groupe scolaire Bocari Ouologuem. Elle a été officiellement créée l’égide de M. Adama SAMASSEKOU, aujourd’hui l’école compte deux premiers cycles et un second cycle. L’actuelle directrice est Mme BENGALY Azahara CISSE.

LES ELEVES
La grande mosquée de Mopti

Sewa  Waré le fondateur de la ville de Sévaré[modifier | modifier le wikicode]

Le village de sévaré  fut fondé par un chasseur Bobo venu du M’bori  de la région de San.Il a choisi l’actuelle place du village par ce que les animaux de la brosse passaient par là, le soir pour s’abreuver dans la plaine. Plus tard les les peulhs bergers  Makankobé et Dialobé vinrent  s’installer à côté du chasseur Bobo qu’ils ont appelé « séwa –waré (barbe pointue).

Celui -ci refusera leur cohabitation .Mais finalement  les peulhs finirent par se sédentariser grâce  à leur supériorité numérique, les peulhs reprennent la chefferie de famille.

Le village resta longtemps petit environ une vingtaine de familles. Apres l’indépendance avec la création des services des familles en quête  de travail sont venues aussi s’installer.

En 1965 avec le lotissement du village, le Maire de Mopti a donné beaucoup  de lots d’habitation aux   étrangers pour agrandir le village.

La grande Mosquée de Mopti[modifier | modifier le wikicode]

Formant avec la mosquée de Djenné l’un des exemples du style d’architecture Soudanais, la grande mosquée de 234Mopti, construite entre 1936 et 1943, avait pour Imam Sory Konaké était en péril lorsque le Trust AgeKhan pour la culture fut sollicité pour sa restauration. De même que d’autres édifices en terre au mali, la mosquée de Mopti a survécu grâce à la communauté qui en assurait l’entretien des enduits de terre et des pouilles de riz.

Mais récemment un enduit de riz à base de ciment du fait de son incompatibilité avec la structure en terre, avait fragilisé la mosquée jusqu’à la mettre en péril. C’est en collaboration avec le directeur national du patrimoine culturel que le trust a procédé aux travaux de restauration de la mosquée.

Afin de restituer à l’édifice son état origine, des travaux ont été exécutés sur l’ensemble de la maçonnerie de la charpente et de la toiture, et complété avec la poste d’enduit de terre traditionnel. 

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail du Mali —  Tous les articles sur le Mali.