Macenta

« Macenta » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Macenta est une ville de Guinée, dans la région forestière de la guinée, à 760km de Conakry, la capitale.

église Sainte-Croix[modifier | modifier le wikicode]

L'église sainte croix de Macenta est l'une des premières églises de la guinée forestière. C'est une extension de l'église de Kolouma située à 25km du centre ville de Macenta. Les premiers prêtres se sont installés à Balouma situé à 2km de Kolouma sous le rêgne du chef de cantonKotiéwé Zoumanigui en 1930. Elle est située entre la gare routière de N'Zérékoré et l'hôpital préfectoral.

Présentation

L'église est située au centre ville, au flanc Nord de la colline abritant le camp militaire. Elle couvre une superficie d'environ deux hectares (2ha), à deux cents mètres de la route nationale Conakry-N'zérékoré sur la rue gauche de la rue menant à l'hôpital préfectoral. L'église catholique de Macenta est une paroisse du diocèse de N'Zérékoré où réside l'évêque. La paroisse Sainte-Croix de Macenta est subdivisée en quatorze (14) communautés chrétiennes de base au centre ville, quatre (4) succursales et de secteurs dans les communes rurales.

Historique

L'église catholique Sainte-Croix de Macenta est érigée en paroisse en septembre 1953 sous la direction des pères blancs : Louis Brosh ; père Demolien; père Augustin ; père Hugo, degrés pasteur à leur côté les deux premiers noirs à servir avec eux:

 Abé Philippe kourouma à Macenta et  Mon seigneur kpakélé Théa à N'Zérékoré, les missionnaires et une communauté de plusieurs nationalités.

De sa création en 1953 jusqu'en 1966 les missionnaires ont participé:  A la formation religieuse chrétienne  A la formation des cadres dans les corps du métier  A l'éducation des jeunes filles et garçons sans oublier l'assistance en soins sanitaires de la population Après l'accession à l'indépendance du pays en 1958, le régime socialiste du feu premier président Sékou Touré a fini par expulser tous les missionnaires chrétiens et la nationalisation des écoles et des propriétés domaniales au compte de l'État.

De 1966 à 1984 l'église catholique de Macenta a survécu grâce de ses jeunes prêtres nationaux et à la détermination des catéchistes et fidèles chrétiens qui ont su tenir tête a de nombreuses embûches. A partir de 1984 sous la deuxième république, des décisions courageuses ont été prises. La plupart des biens spoliés sont restitués à l'église. Dès lors l'église connaît une ouverture au monde extérieur et une expansion. Des vocations s'expriment, l'église s'enrichit de nouveaux prêtres, des religieux, des catéchistes sans oublier la création ou naissance de nouvelles succursales et de nouveaux secteurs, l'émergence de nombreux mouvements d'action catholique qui militent dans l'évangélisation au sein de la paroisse. Parmi ces actions le complexe scolaire Sainte Thérèse de l'enfant Jésus, un groupe scolaire catholique privé dans la ville de Macenta, fait la fierté des citoyens de la cité sans distinction de confessions religieuses et d'ethnies.

Des infrastructures

Avant l'indépendance, un petit bâtiment en banco, de faible capacité d'accueil servait de lieu de prière aux fidèle (chapelle). Quelques années plus tard, fut construit un centre polyvalent (salles de jeux divers, salle de lecture, de projection cinématographique) Après l'indépendance, les autorités politiques et administratives voulant exproprier le centre pour en faire une permanence du parti au pouvoir ont été contournées par les prêtres qui en ont fait église. À proximité de ce bâtiment se trouve le presbytère (logements des prêtres). Plus loin se trouve un autre domaine de l'église s'érigeaient l'école primaire catholique, le logement des enseignants, celui des religieuses et l'école ménagère. Le logement des catéchistes aussi existait après la rue qui sépare l'église du quartier. Eu égard au nombre croissant des fidèles depuis la deuxième république, la construction d'une nouvelle église de grande capacité d'accueil se posait aux fidèles. Grâce à la volonté et à la détermination de la communauté chrétienne de Macenta et l'appui des organismes, d'aide de l'église universelle ainsi que des dons privés une nouvelle église est construite, des ateliers de menuiserie et de la chaudronnerie ont vu le jour d'une capacité d'accueil à 1200 fidèles.

État de l'Eglise

La nouvelle église de Macenta est l'une des plus belles églises de la guinée. Cependant des travaux d'achèvement et d'entretien posent d'énormes difficultés à la communauté chrétienne.

Impact de l'Eglise sur la population et son environnement

En plus de sa participation à la formation spirituelle et catéchétique, l'église s'implique dans la formation éducative, intellectuelle des jeunes de toutes les ethnies sans distinction de religions ou de sexes pour un avenir heureux de la guinée ainsi qu'à la formation professionnelle à travers les centres Nafa et les ateliers de couture. Les activités culturelles et sportives sont en plein essor.


Portail de l'éducation —  Tous les articles sur l'éducation, l'enseignement et les mouvements de jeunesse.
Portail de la Guinée —  Tous les articles sur la Guinée.