Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
les articles à compléter  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Liste d'expressions françaises avec le mot œil

« Liste d'expressions françaises avec le mot œil » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Les expressions françaises qui comportent le mot "œil" ou "yeux"[modifier | modifier le wikicode]

Se mettre le doigt dans l'œil[modifier | modifier le wikicode]

  • Elle signifie « se tromper ».
  • Cette expression a plusieurs origines populaires.

La première ferait référence à un homme qui, par maladresse, se met le doigt dans l’œil en voulant faire son signe de croix. Il se trompe donc en mettant non pas son doigt sur son front mais dans son œil.

  • La seconde origine proviendrait de l’argot, où à cette époque l’œil désignait l’anus. Celui-ci symbolisait la supercherie. D’où le rapport avec la tromperie.

Œil pour œil, dent pour dent[modifier | modifier le wikicode]

  • C’est vouloir se venger en faisant subir à une personne tout ce que elle-même nous a affligé.
  • Cette expression provient de la Loi du Talion. Celle-ci apparait en 1730 avant J-C, sous le pouvoir de Hammourabi qui était le roi de Babylone. Cette loi autorisait la vengeance personnelle à condition que la peine soit identique à celle que l’on nous a fait subir. En effet, talion signifie en latin « pareil », c’est pourquoi la vengeance doit être la même par rapport à celle qu’on nous fait endurer.
  • Œil pour œil, dent pour dent, n’est que la formule réduite de « si malheur arrive, tu paieras vie pour vie, œil pour œil, dent pour dent, main pour main, pied pour pied, brûlure pour brûlure, blessure pour blessure, meurtrissure pour meurtrissure, plaie pour plaie. »

Cette expression renvoie à une image. En effet, si on nous arrache un œil, on se vengera en arrachant un œil à la personne. Il en va de même pour toutes les parties du corps.

Avoir les yeux plus gros que le ventre[modifier | modifier le wikicode]

  • Cette expression signifie prendre plus de nourriture qu’on ne peut en avaler, ou même exagérer de ses capacités.
  • Cette expression souvent destinée aux enfants aurait été utilisée au cours du XVème siècle. Cependant, elle n’avait pas la même tournure, à cette époque on la connaissait sous la forme de « avoir plus grands yeux que la panse » . Avec le temps, la langue évolue beaucoup et c’est pourquoi la locution a pris la tournure telle que nous la connaissons aujourd’hui.

Obéir au doigt et à l'œil[modifier | modifier le wikicode]

  • Cette expression signifie « obéir avec précision ».
  • Son origine remonte au XIXème siècle et fait référence au fait que le doigt et l’œil se substituent à la parole. Nous n’avons pas trouvé d’origine plus précise ce qui est peut être dû à sa récente apparition.
  • Cette expression est une métaphore puisqu’elle renvoie à l’image du doigt et de l’œil.

Avoir l'œil américain[modifier | modifier le wikicode]

  • Cette expression veut dire être attentif et observateur. Une personne qui a l’«œil américain» voit tout ce qu’il se passe autour d’elle.
  • Cette locution est née au XIXème siècle, en 1826 grâce au roman de l’écrivain James Cooper : Le dernier Mohican.

« Avoir l’œil américain » fait alors allusion au regard qu’avaient les Indiens d’Amérique dans ce livre. Ils avaient la faculté de regarder de côté en ayant l’air de regarder en face.

  • On associe le fait d’être observateur aux indiens qui vivaient en Amérique à cette époque et qui avaient cette capacité.

Coûter les yeux de la tête[modifier | modifier le wikicode]

  • Cette expression fait référence à quelque chose qui coute très cher.
  • Elle est née au XIXe siècle.
  • Elle symbolise les yeux comme étant la partie du visage la plus importante.

Avoir des yeux de merlan frit[modifier | modifier le wikicode]

  • Cette locution signifie avoir un regard de nigaud.
  • Cette expression est d’abord apparue en 1745 sous la forme « des yeux de carpe frite ».

On l’employait pour parler du regard des personnes amoureuses.

  • En 1756, le merlan apparait mais il est utilisé pour désigner, argotiquement, un coiffeur. On compare alors la façon de talquer et poudrer les perruques à la façon de fariner les merlans.
  • En 1898, le merlan est confirmé par Pierre Larousse sous la définition suivante : « lever les yeux au ciel de sorte qu’on ne voit que le blanc ».

Avoir un œil au beurre noir[modifier | modifier le wikicode]

  • Cela signifie avoir un bleu autour de l’œil.
  • Cette expression serait apparue au XIXème siècle, mais était formulée autrement : « avoir un œil poché au beurre noir ».

Elle fait donc allusion aux œufs pochés dans le beurre qui noircit au fur et à mesure de la cuisson et qui colorait le blanc de l’œuf.

  • Le bleu de l’œil serait alors comparé au jaune d’œuf et le bleu, au blanc d’œuf.
Portail des langues —  Tout sur les langues et la linguistique