Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
Communauté  • Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent les articles de Vikidia. Venez rédiger, enrichir par exemple un des 300 articles importants et encore trop courts !

Insurrection malienne de 2012

« Insurrection malienne de 2012 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Carte des territoires occupés par le MNLA

L'insurrection malienne de 2012 (appelée aussi guerre de l'Azawad) est un conflit qui oppose le Mali aux touaregs du Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA), soutenus par Al-Qaida au Maghreb islamique (AQMI). Elle a pour cause la revendication très ancienne du territoire nord-malien de l'Azawad par le MNLA. Celui-ci souhaite la séparation entre les deux espaces culturels présents au Mali : les nomades Arabo-berbères au nord et les paysans sédentaires Subsahariens au sud.

Le conflit dure depuis des années, mais s'est intensifié à partir du 17 janvier 2012. L'armée malienne ne parvient pas à venir à bout des insurgés et accuse le président Amadou Touami Touré de mollesse face aux insurgés. Le 21 mars 2012, des militaires maliens renversent le président par un coup d'État. Les États africains voisins condamnent le coup d'État et effectuent un blocus économique du Mali. Profitant du désordre au sommet de l'État malien, le MNLA fait marche vers le sud et s'empare des villes nord-maliennes : Tombouctou, Gao et Kidal abandonnées par l'armée malienne.

Le 6 avril 2012, le Mouvement national pour la libération de l'Azawad (MNLA) proclame l'indépendance de l'Azawad, au nord du Mali. Cette indépendance n'est reconnue par aucun État du monde.

En janvier 2013, l'armée française, après une résolution de l'ONU, intervient aux côtés de l'armée malienne (qui devrait être renforcée par des contingents armés envoyés par les pays limitrophes du Mali), pour stopper l'avancée des insurgés en direction de Bamako la capitale du Mali. L'intervention française repousse les insurgés et permet la reconquête des villes du nord. Le MNLA et le gouvernement malien signent en juin 2013 un accord de cessez le feu. Cependant, la situation reste instable.

Portail du Mali —  Tous les articles sur le Mali.