Hottungo au Boboye

« Hottungo au Boboye » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher


Edition de hottungo 2019 au Boboye au Niger

Le Hottungo1 ou fête des éleveurs est célébré chaque année pour fêter le retour des animaux (vaches et petits ruminants), partis pour une longue période de transhumance, et aussi pour créer un cadre de retrouvailles et d'échanges entre les communautés d'agriculteurs et d'éleveurs vivants en harmonie dans la même zone.

Présentation de la région[modifier | modifier le wikicode]

Femmes peulh portant l'accoutrement traditionnel au Niger
Couvrant une superficie de 4.794 km², le canton de Birni N’Gaouré (Boboye)2 est situé dans la partie Ouest de la région de Dosso3 au Niger, avec une population d’environ 372.904 habitants, composée de Peulh, zarma, Haoussa, touareg et Gourmantché, vivant en forte concentration dans la zone.

L’activité principale dans cette zone est l’élevage sous toutes ses formes, et l'agriculture.

En effet, l’élevage au Boboye est pratiquée selon divers modes de production avec pour caractéristique commune l’effort d’adaptation à un environnement en perpétuel changement. Il se distingue par une grande mobilité caractérisée par le nomadisme et la transhumance, pour une exploitation durable des ressources naturelles. Cette activité n’est pas sans conséquence car sources aussi de plusieurs conflits souvent mortels entre les différentes communautés.

Ainsi, le Hottungo permet de créer un cadre pour harmoniser les différentes tensions.

Objectifs du Hottungo[modifier | modifier le wikicode]

Femmes peulh au boboye
Cette fête a pour objectifs de créer un cadre de concertation et d’échanges culturels entre les différentes communautés pastorales et agropastorales. Il vise à :
  • Rechercher des solutions consensuelles aux différents conflits entre agriculteurs et éleveurs ;
  • Sensibiliser les éleveurs et acteurs impliqués dans la mobilité pastorale pour une bonne cohabitation ;
  • Sensibiliser les éleveurs pour un meilleur comportement vis-à-vis du conflit du nord ;
  • Identifier les meilleurs éleveurs qui se sont faits distinguer pour une bonne conduite de leur troupeau en vue de les récompenser.

Le Hottungo se fête chaque année dans la première quinzaine du mois de février coïncidant avec le retour des animaux de la transhumance.

Célébration de la fête du Hottungo[modifier | modifier le wikicode]

Célébré chaque année, le Hottungo permet de réunir les communautés nomades et sédentaires en vue de renforcer les liens d'unité, de dialogue et de sécurité entre ces populations. Durant cette fête, sont exposés non seulement les produits issus de l'agriculture et de l'élevage, mais aussi la diversité culturelle de cette zone.

Produits exposés[modifier | modifier le wikicode]

Sont exposés, les produits issus de la transformation des produits agricoles présentés par les femmes et les hommes; les activités culturelles, les vaches, les moutons, les chèvres bien nourris.

Messages véhiculés au cours de la fête[modifier | modifier le wikicode]

Plusieurs thèmes sont développés durant cette fête notamment la coexistence pacifique entre les agriculteurs et les éleveurs vivants en grand nombre dans la zone; la sensibilisation des éleveurs de bien respecter les couloirs de passage4 qui leur sont réservés; la sensibilisation aussi des agriculteurs pour finir leurs travaux champêtres aux dates fixés afin de mettre leurs produits en sécurité et de libérer les champs; etc.

Récompenses[modifier | modifier le wikicode]

Lors de cette fête, sont récompensés:
Femmes peulh devant leurs calebasses ornées au Niger
  • Les meilleures éleveurs;
  • Les meilleures agriculteurs;
  • Les éleveurs qui se sont distingués par la bonne conduite de leurs troupeaux;
  • Les meilleures décorations;
  • les meilleures tenues traditionnelles

Références[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...
Portail du Niger —  Tous les articles sur le Niger.