Grand Paradis

« Grand Paradis » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le Grand-Paradis coté Italie

Le Grand Paradis est le point culminant du massif du même nom avec ses 4 061 m de haut. Il est situé entre la vallée d'Aoste au nord et la plaine du Pô, il est le second sommet isolé des Alpes après la Barre des Écrins.

Grâce à l'aménagement du parc national, le massif est resté quasiment vierge, en effet de vastes zones sont interdites d'exploitation.

Il est séparé au nord du Petit Paradis par un col et il est délimité au sud par le col du Grand Paradis.

On y accède par deux vallées, le val Savaranche et le val du Cogne-Valnontey, cependant l'ascension par la col du Valnontey est plus longue et le refuge plus difficile à atteindre.

Au sommet du Grand-Paradis on voit la mer Méditerranée en fond, le Cervin au nord-est, le mont Rose, la dent d'Hérens et à l'ouest on aperçoit le versant sud du mont Blanc et la Barre des Écrins au sud-ouest.

Ascension[modifier | modifier le wikicode]

Vue au sommet du Grand-Paradis

Les premiers à avoir gravi le Grand-Paradis sont les Anglais John Jermyn Cowell et W. Dundas accompagné des guides Michel Payot et Jean Teirraz et mirent à peu près 9 heures. Jean Teirraz chuta de 6 m, mais fut arrêté par Dundas. Michel Payot arriva au sommet les mains gelées à force de tailler des marches. Mais une fois arrivés au sommet le temps n'étant pas au beau fixe et la visibilité quasi-nulle, ils mirent à peine 3 heures pour redescendre. Le lendemain Cowell et Payot retentent l'ascension le lendemain, l'ascension ne dura que 5 heures.

Le chemin emprunté correspond aujourd'hui à la voie traditionnellement empruntée par les alpinistes actuels, elle part du refuge Victor-Emmanuel II, puis passe par la rive ouest du glacier du Grand-Paradis et est l'un des itinéraires les plus faciles des Alpes. La grosse difficulté de cette ascension, c'est le labyrinthe de bloc rocheux à la sortie du refuge. On y rencontre parfois des chamois ou des bouquetins

La première ascension à ski par P. Preuss et W. von Bernuth durant l'hiver 1913.

La montée jusqu'au refuge est longue et la petite route qui part de Pont-Saint-Martin n'est parfois pas déneigée (elle est fermée de novembre à juin).

Parc national[modifier | modifier le wikicode]

En 1922, le dernier roi d'Italie, Victor-Emmanuel III en faisant don de la réserve de chasse de son prédécesseur à l'État pose les bases du futur parc. Le parc à une superficie de 56 000 ha et est gardé par une soixantaine de gardiens. Un jardin botanique voit le jour en 1956 dans le Valnontey pour faire découvrir la flore de la haute-montagne. Les hardes de bouquetins font la célébrité du Grand-Paradis, il y aurai actuellement environ 4 000 bouquetins dans le parc.


Portail de l'Italie —  Tous les articles sur l'Italie.
Portail de la montagne —  Tous les articles concernant montagnes et collines.