Fête de l’igname en pays Sanwi

« Fête de l’igname en pays Sanwi » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Historique de la fête de l’igname[modifier | modifier le wikicode]

Selon les Anciens, les Agni Brafé venus de l’Egypte et conduits par Amon Wandan se sont installés au Ghana vers le XVe siècle. Après une guerre ou ils ont été vaincu, ils quittent le Ghana avec leur nouveau chef Amalaman Anoh vers le XVIIIe siècle.

Ils s’installent alors au sud-est de la Côte d’Ivoire plus précisément dans la région d’Aboisso et prennent le nom d’Agni Sanwi. Pendant cette fuite, pour faciliter la traversée du fleuve Tanoé à son peuple, Amalaman Ano sacrifia son neveu. Après la traversée, les Agni Sanwi ont choisi un endroit pour se reposer et c’est à cet endroit qu’ils découvrent une plante à tubercule : c’était l’igname, qui leur permit de calmer leur faim. Cette variété d’igname, appelé « Baylè » a été alors considéré comme l’aliment qui a sauvé le peuple Agni Sanwi. C’est depuis ce jour que les Agni Sanwi ont décidé de fêter l’igname « Baylè »  chaque année.

Même si le peuple Agni Sanwi ne cultive pas l’igname, il la célèbre en reconnaissance aux ancêtres. Cette fête, célébrée vers fin novembre marque pour ce peuple, l’entrée dans une nouvelle année. Elle a lieu dans la Cour Royale, à Krinjabo, capitale du Royaume Sanwi, dans la région d’Aboisso. La Fête de l’Igname a un caractère spirituel et festif.

Le déroulement de la fête de l’igname[modifier | modifier le wikicode]

« Begoua monson sô » (Invoquons les esprits, en langue locale). Cette cérémonie se déroule durant une semaine dans la forêt sacrée, pour implorer les dieux d’accorder l’ouverture des festivités. Seuls les initiés y participent. Durant les festivités, les travaux champêtres sont interdits, car c’est un moment d’intense communion avec les esprits des ancêtres qui veillent sur le Royaume. La célébration en elle-même se déroule sur trois (03) jours : Mercredi, Jeudi et Vendredi.

Les jours[modifier | modifier le wikicode]

mercredi[modifier | modifier le wikicode]

Le Mercredi les habitants du royaume doivent se réconcilier. On choisit aussi les remplaçants des personnes décédées.

jeudi[modifier | modifier le wikicode]

Le Jeudi est le jour où les habitants apportent du fagot (bois Essan* => qualité de bois qui s’éteint difficilement) chez le roi, car le feu allumé dans sa cour ne doit pas s’éteindre.

vendredi[modifier | modifier le wikicode]

Vendredi tôt le matin commence l’adoration de la chaise royale, qui est le symbole de la souveraineté du peuple Sanwi. Ensuite vient l’adoration des sept chaises qui représentent les sept grandes familles du royaume Sanwi. Ce jour-là, c’est paré de leurs plus beaux habits que les Agni Sanwi accompagnent leur Roi à la rivière sacrée pour une purification. Il est porté dans un palanquin car ses pieds ne doivent pas toucher le sol ; il ne doit pas marcher.

Les Komians[modifier | modifier le wikicode]

Les « Komians » (les prêtresses traditionnelles ou exorciseuses), toutes de blanc vêtues et badigeonnées de kaolin, font des libations et purifient le village. Une fois à la rivière, le Roi s’y baigne, puis danse. À la fin du bain rituel, il est porté et raccompagné par un long et joyeux cortège jusqu’à la Cour Royale.

Les offrandes[modifier | modifier le wikicode]

Le Roi fait des dons aux ancêtres (bœufs, moutons et cartons de gin). Ces cadeaux sont présentés au gardien du trône qui à son tour les présente aux « bia » (les 07 Chaises). (Le sang des animaux sacrifié est versé sur chaque chaise. Si l’offrande est acceptée, alors du "N’voufou" (igname écrasée) d’igname est déposé sur chacune des chaises et distribué par petites poignées à tout le monde.

Le Kênianpkli[modifier | modifier le wikicode]

Durant la cérémonie, le Roi dit son message de l’année à son peuple. Au son du Kênianpkli le peuple exprime son affection et son acceptation au message du Roi à travers des danses et des chants de joie. La place de la cour reste bruyante et pleine de monde jusqu’à ce que le gardien du trône vienne ranger les sept chaises dans la case sacrée. Cependant les chants et les danses continuent jusque tard dans la nuit. Le « N’voufou » est répandu çà et là, dans la Cour royale et dans toutes les cours en hommage aux esprits.

La préservation de la fête de l’igname[modifier | modifier le wikicode]

Le Peuple Agni Sanwi à travers cette cérémonie dit inviter les générations à venir à ne pas abandonner la tradition. Il recommande également à toute personne, de toujours exprimer sa gratitude à son bienfaiteur, comme le démontre la fête de l’igname.

La célébration de cette fête est une invitation à la reconnaissance des valeurs culturelles. Enfin comme disent les sages dans ce royaume « Tant qu’il y aura des enfants du Sanwi conscients de la valeur de leur patrimoine ancestral, le Royaume du Sanwi vivra ».

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'Afrique —  Tout sur l'Afrique, sa culture, son histoire...