Ariane 5

« Ariane 5 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La fusée Ariane

Ariane 5 est une fusée de l'Agence spatiale européenne (ESA) qui sert à placer des satellites sur des orbites géostationnaires et des charges lourdes en orbite basse. Elle fait partie de la famille des lanceurs Ariane, développée à compter de 1995. Elle mesure 53 mètres, pèse 750 tonnes et son diamètre est de 5,40 mètres.

Historique[modifier | modifier le wikicode]

Décidée en 1987 par les ministres des États membres de l'agence spatiale européenne, le développement d'Ariane a pour but de rendre l'Europe plus compétitive sur le marché des lanceurs commerciaux. Ariane 5 se distingue par son système de propulsion, le nouveau moteur Vulcain pouvant créer une poussée de 100 tonnes. Au Vulcain s'ajoutent deux propulseurs d'appoint a poudre : les EAP (Étage d'Accélération à Poudre) développant une poussée de 640 tonnes chacun.
Le moteur Vulcain est alimenté par l'Étage Principal Cryotechnique ou EPC.
La conception d'Ariane permet une grande maniabilité : par exemple placer simultanément une charge de 3 500 kg en orbite héliosynchrone et une charge de 2 500 kg en orbite basse.

Composants d'Ariane 5[modifier | modifier le wikicode]

Moteur Vulcain[modifier | modifier le wikicode]

Le moteur Vulcain est l'élément qui propulse l'EPC. Il délivre jusqu'à 116 tonnes de poussée dans le vide. Sa mise à feu 7 secondes avant le décollage permet de contrôler sa parfaite montée et sa stabilisation en puissance.

EAP[modifier | modifier le wikicode]

Les 2 Étages d'Accélération à Poudre (EAP) d'Ariane 5 de forme cylindrique sont les boosters ou les fusées d'appoint du lanceur. On peut les comparer à 2 énormes pétards qui contiennent 237,7 tonnes de poudre. Les EAP fournissent la grande majorité de la poussée (90%) au décollage.

Comparé au moteur Vulcain, les deux EAP ne peuvent pas être éteints une fois allumés, d'où leur danger en cas de défaillance. Leur allumage est irréversible.

EPC[modifier | modifier le wikicode]

L'Étage Principal Cryogénique (EPC) est composé de deux réservoirs d'ergols liquides et du moteur Vulcain. Cet étage est mis à feu dès le décollage et assure seul la propulsion du lanceur durant la 2e phase du vol, après le largage des EAP. Il fonctionne en tout environ 10 minutes.

EPS[modifier | modifier le wikicode]

L'Étage à Propergols Stockables (EPS) a pour mission d'ajuster l'orbite des charges utiles et d'assurer leur orientation. Il se situe à l'intérieur du lanceur, il ne subit donc pas les contraintes de l'environnement extérieur. Sa conception est très basique, il a de simples réservoirs pressurisés dépourvus de turbopompes.

Caractéristiques[modifier | modifier le wikicode]

Moteur Vulcain[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !


EPC[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !


EAP[modifier | modifier le wikicode]

Les deux accélérateurs à poudre ont pour mission d'arracher les 700 tonnes du lanceur à la table de lancement avec une accélération de 0,5 G au décollage.

D'une hauteur de plus de 30 mètres, les EAP sont chargés chacun de 237 tonnes de propergol solide. Ils délivrent une poussée combinée de 1 370 tonnes au décollage, soit 90% de la poussée totale du lanceur à ce moment.

Leur durée totale de fonctionnement est de 130 secondes avec une poussée moyenne de 1 000 tonnes avant leur largage vers 70 km d'altitude. Ils retombent dans une zone contrôlée de l'Océan Atlantique et sont, le cas échéant, récupérés pour expertise.

EPS[modifier | modifier le wikicode]

L'EPS est l'étage supérieur destiné à propulser la charge utile d'Ariane 5 vers son orbite finale et assurer une orbite précise. Il emporte pour cela 9,7 tonnes d'ergols stockables qui alimentent son moteur Aestus de 3 tonnes de poussée par simple pressurisation des réservoirs.

Performance[modifier | modifier le wikicode]

Ariane 5 peut placer une charge utile de :

  • 6 800 kg en orbite de transfert géostationnaire (GTO)
  • 18 000 kg en orbite terrestre basse
  • 10 000 kg en orbite héliosynchrone
  • 4 500 kg en orbite de transfert lunaire

Le diamètre de la coiffe est de 4,57 m.

Les différentes versions d'Ariane 5[modifier | modifier le wikicode]

Ariane 5 G+[modifier | modifier le wikicode]

Cette version d'Ariane 5 G a un 2e étage amélioré, avec une charge utile de 6 950 kg. 3 lanceurs de ce type ont été tirés, entre le 2 mars et le 18 décembre 2004. Cette version n'est plus commercialisée.

Ariane 5 GS[modifier | modifier le wikicode]

Cette version dispose des mêmes boosters que l'Ariane 5 ECA et d'un premier étage modifié avec un moteur Vulcain 1B. La charge utile est de 6 100 kg en orbite de transfert géostationnaire (GTO). 6 lancements ont eu lieu entre le 11 août 2005 et le 18 décembre 2009. Cette version n'est plus commercialisée.

Ariane 5 G (ES)[modifier | modifier le wikicode]

À compléter Cette section est vide, pas assez détaillée ou incomplète. Améliore-la !


Chronologie d'un vol d'Ariane 5[modifier | modifier le wikicode]

Une mission accomplie par la fusée Ariane 5 : la mise en orbite de 2 satellites géostationnaires (36 000 km d'altitude). Au cours de la mission, les différentes parties de la fusée se détachent. À la fin, seuls les satellites restent dans l'espace.

  1. Décollage : Au moment du décollage, 80% du poids est dû au carburant, 9% à la structure et 1% à la charge utile (satellite). 90% de la propulsion d'Ariane 5 est du grâce aux EAP alors que le moteur Vulcain n'en propulse que 10%.
  2. Largage des EAP : 2 minutes après le lancement de la fusée, à 60 km du sol, les propulseurs retombent dans l'Atlantique.
  3. Largage de la coiffe : 3 minutes après le lancement de la fusée, à 110 km du sol, la coiffe est séparée du lanceur, elle retombe dans l'océan. Elle n'est pas récupérée.
  4. Largage des 2 satellites : Il a lieu 30 minutes après le lancement de la fusée. Les 2 satellites sont à 500 km du sol.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Source[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Ariane 5 de Wikipédia.

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens[modifier | modifier le wikicode]

Portail de l'astronautique —  Tous les articles sur les technologies de l'espace.