Amadou Hampâté Bâ

« Amadou Hampâté Bâ » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un village de la région de naissance d'Amadou Hampâté Bâ.

Amadou Hampâté Bâ était un écrivain et ethnologue malien né à Bandiagara (pays Dogon, Mali) en 1900 ou 1901 et il est mort le 15 mai 1991 à Abidjan (Côte d'Ivoire).

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Il est le descendant d'une famille peule noble.

Il fréquente d'abord l'école musulmane avant d'être obligé d'aller dans une école française. En 1915, il se sauve pour rejoindre sa mère et reprend ses études.

De 1922 à 1942, il occupe plusieurs postes dans l'administration coloniale française. En 1942, il travaille à l'Institut Français d'Afrique Noire de Dakar (Sénégal) grâce au naturaliste français le professeur Théodore Monod. En 1951 il obtient une bourse lui permettant d'aller à Paris. En 1960, à l’indépendance du Mali, il fonde l’Institut des sciences humaines à Bamako et représente son pays dans les organisations mondiales comme l'UNESCO.

A partir de 1970, il se consacre entièrement à son travail de recherche et d'écriture.

Toute sa vie l'écrivain s'est attaché à défendre et sauvegarder les cultures orales peules et le dialogue entre les hommes, ce qui a fait sa célébrité.

Œuvres (quelques exemples connus)[modifier | modifier le wikicode]

  • L'Empire peul du Macina (1955, nouvelle édition en 1984)
  • Kaïdara, récit initiatique peul (1969)
  • L'étrange Destin de Wagrin (1973, Grand Prix littéraire d'Afrique Noire 1974)
  • Ce que vaut la poussière, contes et récits du Mali (1987)
  • Amkoullel l’enfant peul (Mémoires I, 1991)
  • Il n'y a pas de petite querelle (2000)
  • Mémoires (2012)
Portail de la littérature —  Tous les écrivains, les poètes, les romans…
Portail du Mali —  Tous les articles sur le Mali.