la cabane  •  le Livre d'or  •  la boîte à idées

Cerisier du Japon Prunus serrulata.jpg Astuce du mois, interview... Venez lire le numéro 4 de la Gazette de Vikidia ! Moi, je suis une star, une vraie de vraie ...

Licorne

« Licorne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : Navigation, rechercher
Des licornes

La licorne est un animal fabuleux qu'on rencontre dans certaines histoires et mythologies. C'est un cheval avec une corne sur le front. Elle est généralement représentée toute blanche.

Étymologie[modifier]

En ancien français, on disait unicorne, car l'animal a une seule corne (un bicorne est un chapeau). Puis, au fil du temps, cela est devenu une icorne. Le un au début du mot s'est détaché pour former l'article indéfini une. Ensuite l'icorne s'est contracté en licorne. Ces modifications de la langue sont très lentes : elles se font sur plusieurs siècles.

== Légende == Version 1

jeune fille à la licorne.

La légende voulait que seules les jeunes filles au cœur pur peuvent l'approcher.

Si une eau est polluée, la licorne y trempe sa corne et elle redevient bleue.

== Légende == Version 2

Un jour une jolie jeune fille trouva une licorne et son bébé la mère a moitié morte celle-ci lui souffla : " Petite,Je t'en supplie prend ma fille et chérie la bien " puis meurt La jeune fille accepta et devint La Dame à la licorne.

Les espèces[modifier]

Nous avons : la Licorne rose invisible La Licorne d'or La Licorne Arc en ciel

Un prix Méritée[modifier]

La licorne figure depuis la fin du XIXe siècle parmi les créatures typiques des récits de fantasy et de féerie, grâce à des œuvres comme De l'autre côté du miroir de Lewis Carroll, La Dernière Licorne de Peter S. Beagle, Legend de Ridley Scott, ou encore Unico d'Osamu Tezuka. Son imagerie moderne s'éloigne de l'héritage médiéval, pour devenir celle d'un grand cheval blanc « magique »


Portrait de la Licorne ( Par écrit )[modifier]

cheval blanc « magique » avec une corne unique au milieu du front.

Déscription[modifier]

La licorne, parfois nommée unicorne, est une créature légendaire à corne unique. Connue en occident depuis l'Antiquité grecque par des récits de voyageurs en Perse et en Inde, sous le nom de monocéros, elle est peut-être en partie issue du chamanisme oriental à l'origine du Qilin (ou licorne chinoise) et du récit sanskrit d'Ekasringa, d'après Francesca Yvonne Caroutch. La licorne occidentale se différencie toutefois nettement de sa consœur asiatique par son apparence, son symbolisme et son histoire.

Notre aperçu des Licorne[modifier]

Sous l'influence du premier des bestiaires, le Physiologos, les bestiaires médiévaux occidentaux et leurs miniatures la décrivent comme un animal sylvestre très féroce, symbole de pureté et de grâce, que seule une jeune fille vierge peut capturer. Sa forme se fixe entre le cheval et la chèvre blanche, la licorne se voit dotée d'un corps équin, d'une barbiche de bouc, de sabots fendus et surtout d'une longue corne au milieu du front, droite, spiralée et pointue, qui constitue sa principale caractéristique, comme dans la célèbre série de tapisseries La Dame à la licorne. Elle devient l'animal imaginaire le plus important du Moyen Âge à la Renaissance, la croyance en son existence est omniprésente grâce au commerce de sa corne et à sa présence dans certaines traductions de la Bible. Des objets présentés comme d'authentiques « cornes de licorne » s'échangent à prix d'or, crédités du pouvoir de purifier les liquides des poisons, et de guérir la plupart des maladies. Peu à peu, leur nature véritable se fait connaître : il s'agit de dents de narval, un mammifère marin arctique. Parallèlement, les chercheurs découvrent que les multiples descriptions de licornes dans les récits de voyages correspondent aux déformations d'animaux réels, comme le rhinocéros et l'antilope. La croyance en l'existence de la licorne reste toutefois discutée jusqu'au milieu du XIXe siècle et de tous temps, cette bête légendaire intéresse des théologiens, médecins, naturalistes, poètes, gens de lettres, ésotéristes, alchimistes, psychologues, historiens et symbolistes. Son aspect symbolique, très riche, l'associe à la dualité de l'être humain, la recherche spirituelle, l'expérience du divin, la femme vierge, l'amour et la protection. Carl Gustav Jung lui consacre une quarantaine de pages dans Psychologie et alchimie.

Ennemis[modifier]

  • L'éléphant et la licorne sont des ennemis redoutables dans certaines circonstances. L'éléphant marche sur la licorne alors quelle le pique avec sa corne .
  • Certaines personnes veulent lui voler sa corne, car sa corne réduite en poudre neutralise le poison

Vikiliens pour compléter[modifier]

Icone Soucoupe.png Portail des légendes - Les mythes depuis le déluge jusqu'aux extraterrestres.