Cinéma

« Cinéma » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
La foule des cinéphiles, au festival du film de Berlin.

Le cinéma est l'art de composer et de réaliser des films (on l'appelle aussi le septième art).

Pour faire un film, il faut des acteurs, un réalisateur, un scénariste. Il faut aussi souvent des décors, des costumes et du maquillage.

  • Un cinéma est aussi l'endroit où l'on va voir des films, dans ce cas le film sera projeter sur un écran géant.

Bernard Giraudeau était un grand réalisateur.

Histoire des techniques du cinéma[modifier]

Pré-cinéma : une image séquentielle d'un bison au galop, réalisée par le photographe américain Eadweard Muybridge en 1887. Voir : Chronophotographie.

Pré-cinéma[modifier]

On attribue souvent aux frères Lumière l'invention du cinéma en 1895, avec leur cinématographe. Mais les débuts du cinéma (le « pré-cinéma ») remontent bien avant, dans les années 1820. C'est au scientifique Fitton, et à son Thaumatrope que sont dus les réels débuts du cinéma. Ce Thaumatrope était en fait un gadget qui jouait avec l'œil, en formant une illusion d'optique. Après cet événement qui ne marqua pourtant guère l'histoire du cinéma, plusieurs inventions suivirent, comme le Zootrope de William George Horner en 1834, ou le Kinétographe d'Edison en 1891.

Cinéma argentique, sur pellicule (film)[modifier]

Affiche des frères Lumière

Cinéma muet (1895)[modifier]

C'est alors, en 1895, que les frères Lumière arrivèrent avec leur cinématographe, machine qui parvenait à enregistrer des images sur une pellicule, mais aussi à les projeter sur un écran.Les deux inventeurs ne donnaient qu'une faible espérance de vie à leur invention. Pourtant de nombreux artistes, comme par exemple Méliès, l'auteur du Voyage dans la Lune (1902), créèrent des tours de magie grâce aux effets de montage et utilisèrent cette nouvelle invention pour raconter des histoires fictives. Ainsi, des séances de cinéma furent créées pour que les gens puissent admirer les images en mouvement.


Charlot est l'un des premiers acteurs qui joue dans des films muets en noir et blanc. La ruée vers l'or est un film incontournable et indémodable pour les petits et les grands ! Buster Keaton et Laurel et Hardy sont d'autres acteurs burlesques (c'est-à-dire drôles) importants de l'histoire du cinéma muet mais celui-ci ne se résume pas aux films comiques : il y a eu aussi des films d'épouvante comme Nosferatu le vampire en 1922 ou de science-fiction comme Metropolis en 1927.

Cinéma parlant (1929)[modifier]

Le cinéma, depuis ses débuts, était accompagné de musique improvisée en direct par un pianiste ou un organiste. Mais le cinéma restait muet, et le jeu des acteurs s'apparentait plus au mime qu'à la comédie.

Dès les premières années, on s'efforça avec plus ou moins de succès de sonoriser les films projetés en salles par des disques de musique et de chansons synchronisés de manière approximative avec le déroulement du film. Un autre problème était que le son diffusé par les pavillons des phonographes était beaucoup trop faible pour de grandes salles de spectacles.

Deux innovations techniques étaient nécessaires pour que le cinéma parlant puisse passer à l'exploitation commerciale :

  • le haut-parleur, breveté en 1924, fut mis au point dans les années suivantes ;
  • la bande-son optique, elle aussi mise au point à la fin des années 1920.

Le premier film sonore, sorti en 1927, est Le joueur de jazz, avec Al Jolson (extrait vidéo ici, sur YouTube). On voit que le son synchronisé est limité aux chansons ; toute l'action du film reste muette, seulement accompagnée de musique et de panneaux explicatifs.

Mais le vrai tournant est l'année 1929 : toutes les salles s'équipent, car le public veut du cinéma parlant. Les scènes mimées cèdent la place au dialogue : les acteurs sont désormais des comédiens. Le spectacle n'est plus le même !

Un morceau de pellicule 35 mm avec pistes de son optiques et numériques aux différents standards en usage dans la plupart des salles de cinéma : * la piste optique classique (analogique), ici en double pour la stéréophonie, à gauche de l'image ; * la piste SDDS (numérique), en bleu clair, sur les bords ; * la piste Dolby Digital (numérique) : les pavés carrés entre les perforations, à gauche. Remarquer l'image anamorphique, compressée optiquement en largeur.

Cinéma en couleurs (1937)[modifier]

Blanche-Neige et les Sept Nains, réalisé par Walt Disney en 1937, est le premier long métrage animé sonore et en couleurs.

Dès le début, le cinéma a connu des films coloriés, puis tournés en couleurs par divers procédés, mais le premier vrai film long-métrage en couleurs (par le procédé Technicolor) est Becky Sharp (1935), de Rouben Mamoulian. Le film n’eut pas le succès escompté, car les couleurs ne paraissaient pas assez naturelles. C'est le dessin animé de Walt Disney Blanche-Neige et les Sept Nains (1937) qui va convaincre le public, suivi des autres grands succès du Technicolor, désormais au point : Une étoile est née (1937), Les Aventures de Robin des Bois (1938), Le Magicien d'Oz (1939), Autant en emporte le vent (1939), Fantasia (1940), tous de grands spectacles, encore diffusés de nos jours.

Cependant, le cinéma en noir et blanc continue sa carrière, avec de très grands films, et la couleur ne s'impose finalement qu'au cours des années 1960.

Cinéma 3D (1953)[modifier]

Cinéma numérique, sur disque dur (dans les salles depuis 2006)[modifier]

L'industrie du cinéma[modifier]

Une fois que de nombreux artistes se sont emparés de l'invention, les projections de cinéma sont devenues une véritable mine d’or pour les financiers. Le système Hollywoodien est né petit à petit dans les années 10-20. En devenant plus sophistiqués les films sont devenus plus chers et ont parfois coûté des millions de dollars. Mais s'ils peuvent coûter très cher ils peuvent aussi rapporter beaucoup d'argent.

Le jeu vidéo, héritier du cinéma[modifier]

Dans les années 90, le cinéma s'est trouvé un véritable héritier avec le jeu vidéo. Celui-ci peut être aussi spectaculaire et porté sur l'action que le cinéma mais permet le contrôle du personnage.


Voir aussi[modifier]

Portail du cinéma - Tous les articles sur le 7e art et sur les cinéastes