Papa Wemba

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Papa Wemba est un musicien Congolais. De son vrai nom Jules Shoungu Wemba Dio est né le 14/06/1949 à Lubefu, dans la province de Sankuru, chef-lieu Lodja.

Sa naissance et ses études[modifier | modifier le wikicode]

Il est né dans une famille chrétienne. Son père s’appelait Nent Kikumba et sa mère Niondo. Il a quitté son village pour venir faire ses études primaires à St. Jean Berchmans situé dans le quartier Kauka dans la commune de Kalamu. Il a fait ses études secondaires à l’Athénée de la Victoire de la même Commune ; pour devenir chantre à l’église Saint Joseph précisément à Victoire. Son ambition était de devenir journaliste, mais sa famille ne voulait pas qu’il puisse faire ce travail.

Papa Wemba en 2009

Présentation et vie professionnelle[modifier | modifier le wikicode]

Papa Wemba était un grand sapeur (quelqu’un qui s’habille avec des vêtements originaux  de marque ) et portait des habits qui coûtaient très très chers. Ainsi, il intéressait encore plus son public lors de ses productions musicales ou lors de ses concerts. Il avait l’habitude de "crocher les mains et en se soulevant les épaules" : cela faisait partie de son style. Comme il chantait à l’église, il s'est mis à accompagner sa maman qui chantait pendant les veillées mortuaires. C’est donc sa mère qui lui a donné ce goût pour la musique. Il a commencé ses prestations musicales dans le quartier Matonge avec ses amis. Il se rendait au quartier du 20 Mai ex.Immo-Congo pour faire les répétitions avec les musiciens Lita Bembo, Madilu dans l’orchestre Zaiko Langa Langa et il y a été beaucoup apprécié Il quitté l’orchestre Zaiko en 1969 pour créer l’orchestre Isifi Lokole avec Evoloko et d’autres musiciens. Après avoir évolué dans cet orchestre, il a décidé de quitter Isifi Lokole pour créer un autre orchestre du nom de Yoka Lokole avec les musiciens Mavuela, Machakado et d'autres musiciens. Voulant s'imposer dans ce groupe, il en a été chassé en plein concert.

A partir de là , toujours en 1969, il créé son propre orchestre Viva la Musica qui signifie Vive la Musique. Il y a chanté et a aussi formé plusieurs musiciens tels que Reddy Amisi, Djanana, Jado Lecambodjien, Styno, Fanfan de Moloka et sans oublier Koffi Olomide. Il a créé la société des " ambianceurs" autrement dits les sapeurs, personnes portées sur l’élégance.

Dès 1980, il s’exporte de plus en plus en occident et devient un ambassadeur de la world music.

Ses réalisations[modifier | modifier le wikicode]

Voici les titres des quelques albums que Papa Wemba a eu à produire et même un film durant sa carrière. En 1987 : Love Kilawu ; en 1988, Destin ya moto ; en 1990 papa wemba ; en 1992 le voyageur ; en 1994, Furidole; en 1995 Pole position ; en 1996 Wake up (Reveillez vous) ; en 1997 Vivala Musica ; en 1998 Molokai ; en 1999 Fula ngenge ; en 2001 Bakala Diakuba ; en 2003, Somo trop ; en 2007 Nkunzi lele ; en 2011, Trait d’union ; en 201’ Maitre d’école.

Tout au long de sa carrière, il a eu à poser des actions sociales surtout dans son quartier d'origine telles que soutenir les orphelins, scolariser certains enfants du village Molokai. Il a également soutenu un jeune étudiant dans ses études universitaires et ce dernier devint par la suite ministre de la justice : Mr Luzolo Mbambi (t aujourd'hui professeur des universités). Papa Wemba s'est inspiré pour le nom de Molokai d’un film projeté par les prêtres catholiques de l’époque sur le terrain en face du parquet de Kalamu. Ce film parlait d’un village qui permettait aux prêtres de soigner les lépreux par l' Abbé Corne. A partir de cette projection, il a décida de surnommer son quartier Molokai qui correspond à l’association de cinq avenues du quartier.

  • M=Masimanimba
  • O=Oshwe
  • Lo=Lokolama
  • Ka= Kanda
  • Kanda=Izia

Papa Wemba est mort sur scène le 23 Avril 2016 à Abidjan, suite à une crise d’un malaise lors d’un concert livré dans le cadre du Femua 2016 (Festival des Musiques Urbaines d’Anoumabo).

Conclusion[modifier | modifier le wikicode]

Papa Wemba est une icône pour l’Afrique en général et pour la République Démocratique du Congo en particulier. En voyant son parcours, il nous a montré que : être musicien est un bon métier pour l’édification et l’éducation de la société à travers les chansons. La musique élève la culture d’un Pays ou d’un continent : elle contribue aussi d’une manière ou d’une autre sur l’économie d’un Pays. Papa Wemba nous a laissé un bel héritage pour notre Pays et pour le continent africain. On ne devient pas musicien par élection mais par son talent.

sources d’informations[modifier | modifier le wikicode]

Notre école est située dans le même quartier que la maison où a grandi Wemba à proximité du village Molokai, juste en face du stade Ex 20 Mai, nous avons donc parlé avec les ' anciens' du quartier.

  1. Papa Norbert Bondoy Mono Bithala, l’un des grands vieux du quartier (Village Molokai)
  2. Joséphine Ilongo (Maman Soso), la maman qui habite dans la parcelle voisine de la parcelle où a vécu Wemba, sur Kanda Kanda No A44
  3. Yoshwa Mayta Miterand, l’un des grands amis de papa Wemba.

Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.
Portail de l’Afrique — Tout sur l’Afrique, sa culture, son histoire…
Portail de la République démocratique du Congo — Tous les articles sur la République démocratique du Congo.