Nuit et Brouillard

« Nuit et Brouillard » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

« Nuit et Brouillard » (en allemand Nacht und Nebel, ou NN) est le nom de code des « directives sur la poursuite pour infractions contre le Reich ou contre les forces d’occupation dans les territoires occupés ». C'est un texte pour réprimer tous les opposants politiques désignés au Régime nazi.

Elles sont l'application d'un décret du 7 décembre 1941 qui ordonne la déportation de tous les ennemis ou opposants du Troisième Reich.

En application de ce décret, il était possible de transférer en Allemagne toutes les personnes représentant « un danger pour la sécurité de l'armée allemande » (saboteurs, résistants, opposants ou réfractaires à la politique ou aux méthodes du Troisième Reich) et à terme, de les faire disparaître dans un secret absolu.

Ce qu'il arrive aux victimes des directives Nuit et Brouillard[modifier | modifier le wikicode]

Majoritairement français, belges ou hollandais, les détenus qui sont identifiés par les Allemands comme relevant du statut NN n'auront connaissance de leur statut qu'après la guerre. Ils voient bien qu'ils ne reçoivent ni courrier ni colis. Ils ignorent que les lettres qu'ils écrivent ne sont pas transmises. Si tous les déportés ne sont pas NN, tous les NN sont déportés. Ils ne sont pas tous condamnés à mort ; nombre d'entre eux sont sous le coup de condamnations à des peines de prison ou de travaux forcés. Les détenus en fin de peine sont « mis au camp » sans qu'une durée ne soit définie. Dès l'arrivée de ces détenus dans les camps, les lettres NN, de couleur rouge ou jaune selon les catégories, sont peintes sur leurs vêtements. Ils subissent particulièrement les violences des gardiens SS ou des kapos.

À l'automne 1944, devant l'échec manifeste de la politique NN (la dissuasion est nulle, le nombre d'insurgés augmentant sans cesse), le régime NN est partiellement levé. Les Allemands vident leurs prisons et leurs bagnes surpeuplés des détenus NN. Ils sont sont mis au régime commun dans les camps de concentration où les résistants sont envoyés sans procédure ni jugement.

L'expression dans la culture[modifier | modifier le wikicode]

L'expression « Nuit et Brouillard » a été reprise pour évoquer les victimes de ces déportations : c'est est le titre d'un documentaire sur les camps de concentration d'Alain Resnais, et d'une chanson de Jean Ferrat.

Reichsadler Deutsches Reich (1935–1945).svg Portail du nazisme - Tous les articles concernant le nazisme.