Enseignement en France sous l'Ancien Régime

« Enseignement en France sous l'Ancien Régime » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Sous l'Ancien régime, l'enseignement (c'est-à-dire la transmission des connaissances) était fait pour l'essentiel dans le cadre familial, sous la conduite d'un précepteur, pour les familles aisées de la noblesse ou de la bourgeoisie. Les enfants des classes populaires rurales ou urbaines ne bénéficiaient que des rudiments apportés dans le cadre de l'école paroissiale placée sous l'autorité du curé, et bien souvent à la campagne l'école n'avait lieu qu'en dehors des grands travaux agricoles (surtout l'hiver) ou dans les écoles paroissiales.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Histoire de la scolarisation en France#Sous la monarchie d'Ancien Régime.

L'enseignement professionnel nécessaire pour exercer les métiers de l'artisanat qui étaient très réglementés était assuré dans le cadre des métiers ou corporations sous la direction du maître, c'est-à-dire du patron de l'atelier où l'apprenti était placé pendant plusieurs années.

L'enseignement secondaire était surtout réservé aux enfants de la bourgeoisie qui devaient avoir un diplôme pour pouvoir exercer certaines fonctions en médecine, dans le droit, ou les affaires.

Pour en savoir plus Pour en savoir plus, lire l’article : Histoire de la scolarisation en France#Avant la révolution de 1789.
Portail de la société —  Accédez aux articles de Vikidia concernant la société.
Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.