Livre d'or
Livre d'or

la GazetteCommunauté
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

William Wallace

« William Wallace » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Statue de William Wallace à Aberdeen.

William Wallace, né vers 1270 et mort en 1305, aussi connu sous le nom de Braveheart William (Uilleam Uallas en gaélique et William le Waleys en anglo-normand), est un héros de l’indépendance écossaise, et fut un chef de guerre, qui à la fin du XIIIe siècle, affronta, à la tête des clans écossais unis, les troupes du roi Édouard premier d’Angleterre qui tenta d’envahir l’Écosse.

Épopée[modifier | modifier le wikicode]

Les origines et la jeunesse de William reste mystérieuse (peut-être est-il le fils d'un chevalier écossais nommé Malcolm Wallace ou Alan Walais). Il se maria avec une certaine Marion Braidfute. William entra dans l'histoire en mai 1297. Après avoir tué le shérif anglais de Lanark pour venger le meurtre de sa femme, il se réfugia dans la forêt où il fut rejoint par une trentaine de compagnons avec qui il massacra la garnison anglaise de Lanark. C'est le commencement de la rébellion. De puissants seigneurs ne tardèrent pas à se joindre à son armée. Au mois d'août 1297, Wallace met le siège devant Dundee mais le comte de Surrey et Hugh Cressingham parviennent à conduire leur troupe à Stirling, coupant ainsi les arrières de Wallace. Il dut arrêter le siège et se dirigea vers Stirling. Là-bas l'armée anglaise compte 15 000 fantassins et 1 000 cavaliers contre l'armée écossaise qui comptait 4 000 fantassins et 180 cavaliers. Les écossais se désespérèrent. Mais ils profitèrent d'une maladresse d'un chevalier anglais pour gagner la bataille de Stirling. Les anglais perdirent 3 000 hommes et plus de 100 cavaliers. Quelques villes ouvrirent leurs portes à leur nouvel héros, comme Aberdeen, Dundee, Perth, Stirling, Édimbourg, Roxburgh et Berwick. William fut proclamé « gardien du royaume d'Écosse ». Il dirigea des campagnes militaires dans le Cumberland et le Northumberland au nord de l'Angleterre. Edouard 1er dut quitter la France pour faire face au problème. Quand il revint, il prit Berwick et Roxburgh en juillet 1298. Il parvint à couper le chemin de William à Falkirk. C'est là qu'il bat l'armée de Wallace le 22 juillet 1298. C'est la fin de l'épopée de William Wallace.

Mort[modifier | modifier le wikicode]

Il partit en France après la bataille et revint vers 1303-1304 en Écosse comme hors-la-loi (selon les Anglais). Il est capturé à Glasgow puis condamné à mort pour haute trahison. Il meurt exécuté à Londres le 23 août 1305 à l'âge de 35 ans. William Wallace est exécuté dans les conditions réservées aux traîtres : il fut traîné par des chevaux par les pieds sur plusieurs kilomètres, moitié pendu, éventré et ils mirent le feu à ses entrailles. Enfin, il fut finalement décapité, puis découpé. Ensuite les morceaux de son corps furent dispersés dans les 4 coins du pays pour que les Écossais aient peur. Au lieu de cela, ils levèrent une armée avec Robert Bruce et battirent les anglais à la bataille de Bannockburn. Après cette bataille l'indépendance de l'Écosse fut signée.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.