Voilure

« Voilure » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Navire propulsé grâce au vent soufflant dans la voilure

La voilure est l'ensemble des voiles qui permettent de propulser et de diriger un navire à voiles. Les voiles, arrimées sur les mâts, eux-mêmes solidaires de la coque du navire, servent de moteur, l'énergie étant fournie par le vent.

Au cours de son développement la marine à voiles a mis au point un système complexe de voilure. Tout un vocabulaire spécifique s'y rattache.

Les différents types de voiles[modifier | modifier le wikicode]

Une voile est formée d'un ensemble de morceaux de tissus (laizes) cousus entre eux pour former une grande surface afin de donner prise au vent.

On distingue les voiles à quatre angles (la plupart en forme de trapèze) et les voiles triangulaires. Le navire appelé trois-mats utilise tous les genres de voiles.

Les voiles à quatre angles[modifier | modifier le wikicode]

Leur forme est le rectangle (en fait un trapèze). On les appelle aussi voiles carrées.

  • la grande voile, les grands huniers, les grands perroquets et le grand cacatois sur le grand mât (mât central, vertical)
  • la voile de misaine, les petits huniers, les petits perroquets, le petit cacatois sur le mât de misaine (mât avant, vertical)
  • la voile d'artimon, les perroquets de fourge, la perruche fixe, le cacatois de perruche sur le mât d'artimon (mât arrière, vertical).
  • La brigantine à l'arrière.

Les voiles triangulaires[modifier | modifier le wikicode]

On les appelle aussi voiles en pointe.

  • les focs : clinfoc, petit foc, grand foc, trinquette. Elles sont situées sur le mât de beaupré (mât qui dépasse la coque, en avant et oblique).

Les voiles auriques[modifier | modifier le wikicode]

C'est le nom donné aux voiles trapézoïdales et aux voiles d'étai. Elles sont placées dans l'axe du navire.

On peut augmenter la surface de toile en déployant des voiles supplémentaires les bonnettes (bonnettes basse, bonnet de hune, bonnette de cacatois). Ces voiles dépassent la largeur de la coque.

Selon leur position sur le mas on distingue de bas en haut :

  • Les basses voiles (grande voile, misaine, artimon)
  • Les voiles majeures : les basses voiles et les huniers)
  • Les voiles hautes: les voiles situées au-dessus des huniers (perroquets, cacatois)

Maniement des voiles[modifier | modifier le wikicode]

Complexité des cordages dans la voilures (ici les voiles sont carguées)
Les cordes amarrées aux points d'écoute

Les voiles sont orientables grâce aux.... On fait en sorte que le vent les frappe le plus normalement possible. Sauf par vent arrière, les voiles sont obliques par rapport à la direction du vent.

Le vent qui souffle dans les voiles permet la propulsion du navire vers l'avant. Mais il incline aussi le bateau sur le côté. Selon qu'il vienne de l'avant, de travers ou de l'arrière, le vent soulage l'avant du bateau ou au contraire a tendance à l'enfoncer.

Pour que le bateau soit stable et conserve la direction souhaitée, il faut étudier par avance le plan de voilure en fonction des conditions de vent. En particulier il faut tenir compte de l'effet des voiles de l'avant et le contrebalancer par l'effet des voiles de l'arrière. L'officier qui dirige le bateau doit donc déterminer quels types de voiles il utilise, le nombre de voiles qu'il fait déployer et la position qu'elles doivent avoir par rapport au vent.

Pour ne pas avoir à faire manipuler constamment les voiles, l'officier peut garder la bonne direction par rapport au vent en agissant sur le gouvernail qui permet de garder le cap souhaité.

Les voiles carrées sont fixées sur les vergues (des perches de bois placées à l'horizontale). Les voiles sont roulées et sont maintenues (carguées) dans cette position par des cordes (les cargues). Pour déployer la voile (affaler) grâce à un système de poulies on dénoue les cargues. La descente, comme la remontée, de la voile est guidée et facilitée par des cordes aidées par des poulies. La voile est fixée dans la position souhaitée grâce à des cordages, les écoutes, qui sont reliés à la coque (au point d'écoute).

Expressions créées sur le mot voile[modifier | modifier le wikicode]

  • À pleines voiles ou toutes voiles dehors: navire qui a toutes ses voiles déployées ; par extension se lancer sans retenue dans une action.
  • Larguer les voiles  : préparer les voiles pour les déployer ; par extension partir
  • mettre à la voile ou mettre les voiles : appareiller, partir
  • Faire voile : partir pour une destination
  • Régler les voiles : proportionner les voiles à la force du vent ; par extension s'adapter aux circonstances dans une action
  • Mettre les voiles en vergue : enrouler les voiles sous les vergues ; par extension réduire son action

Vikilien pour compléter sur la marine à voile[modifier | modifier le wikicode]

  • voilier présente les différents types de navires à voiles
Portail de la mer —  Tous les articles sur la mer, et le monde maritime.