Voie Appienne

« Voie Appienne » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La voie Appienne (ou en latin et en italien Via Appia) est une voie romaine qui reliait Rome au Sud de l'Italie : Capoue, Bénévent, Tarente et Brindes (Brindisi), pour un embarquement vers la Grèce et l'Orient ; des embranchements menaient vers Bari, mais aussi vers Cumes, Naples et Pompéi.

La Via Appia est la plus ancienne des voies romaines : elle date de la fin du IVe siècle av. J.-C.. Elle doit son nom au censeur Appius Claudius Caecus.

Suivons la Voie Appienne ![modifier | modifier le wikicode]

Parcours de la Voie Appienne (en rouge), avec ses variantes (en bleu)

De Rome à Terracine[modifier | modifier le wikicode]

  • Rome

Partant du Forum romain et du mont Palatin (comme toutes les autres voies partant de Rome), la Via Appia file tout droit vers le sud-est, dans une direction qu'elle ne quittera plus, et longe les thermes de Caracalla, puis sort de la ville par la Porta Appia (ou Porta San Sebastiano), percée dans le Mur d'Aurélien ;

  • Campagne romaine (section accessible à pied ou à vélo)
Promeneurs sur la Via Appia, par le peintre Arthur John Strutt (wp), 1858.

La Voie Appienne, à la sortie de Rome, est bordée de très nombreux monuments funéraires romains d'époque classique, mais aussi de tombes collectives plus tardives, connues sous le nom de catacombes juives et chrétiennes.

La mieux conservée de ces sépultures est le tombeau de Caecilia Metella (wp) (-Ier siècle), en forme de tour ronde, qui fut plus tard transformée en forteresse. Un peu plus loin s'ouvre le cirque de Maxence (IVe siècle), destiné aux courses de chars, comme le sont tous les cirques romains.

À gauche de la route, l'aqueduc de Claude allonge ses arches à travers la campagne.

  • Albe et les lacs et monts Albains

Vers le 20e km, on atteint, toujours en ligne droite, une région volcanique au relief tourmenté et aux paysages attrayants : lacs, montagnes, riches villas.

C'est là que se situent Albe la Longue, vieille cité liée à la fondation de Rome, le lac de Nemi avec son sanctuaire de Diane et aussi, plus près de nous, la résidence d'été des papes, à Castel Gandolfo.

De Terracine à Capoue et Bénévent[modifier | modifier le wikicode]

On continue la Via Appia en ligne droite sur des sections plus ou moins fréquentées : parfois sur des routes nationales qui recouvrent l'ancienne voie, parfois sur des chemins de campagne, comme un long sillon à travers les vergers et les oliveraies.

  • Anxur

Au 98e kilomètre, on atteint la mer et l'ancien temple de Jupiter Anxur, perché au-dessus d'une falaise abrupte, au-dessus de la petite ville de Terracina. La sortie de la ville est marquée par un arc monumental et une haute saignée taillée de main d'homme dans le massif rocheux qui plonge dans la mer.

  • Capoue et Bénévent

De là, la voie pénètre dans les terres vers Capoue, d'où partaient différentes routes menant vers la Campanie, puis elle gagne Bénévent et son arc de Trajan, le mieux conservé de tous les arcs romains parvenus jusqu'à nous.

De Bénévent à Tarente et Brindes[modifier | modifier le wikicode]

Ensuite la via Appia offre deux itinéraires : vers Bari (Via Traiana), ou bien vers Tarente et Brindisi (itinéraire d'origine).

Portail de la Rome antique —  Histoire romaine, langues et civilisations italiotes.