Vikidia:Droits de l'enfant et Vikidia

Aller à : navigation, rechercher

Cette page a pour objectif de relever les prescriptions et droits énoncés par la Convention relative aux droits de l'enfant de 1989 auxquels on peut dire qu'un site comme Vikidia répond.

Le texte est disponible sur Wikisource ou sur le site du HCDH)

La convention traite d'un large éventail de thèmes, montrant que le texte est fait à partir d'héritages eux-même variés, comme les articles traitant de la protection des enfants, ceux qui visent à établir une meilleure scolarisation ou la mise en avant des valeurs d'amitié entre les peuples et de respect du milieu naturel. La convention relative aux droits de l'enfant ne s'arrête cependant pas à la protection, l'accès à l'éducation formelle mais traite de libertés, de droits positifs et de droits culturels. Sur quelques points, ce texte adopté il y a près de 25 ans va peut-être plus loin que ce qui est généralement admis actuellement dans la société française par exemple, ou en tout cas il met en relief des considérations peu présentes dans le discours actuel, tout en ayant l'autorité d'un traité international ratifié par la quasi totalité des pays du monde.

Dans le texte, les articles ne sont pas triés autrement que par leur numéro et les regroupements qu'on peut en faire ne sont pas officiels. Néanmoins, ceux qui nous intéressent se trouvent parmi ceux qui sont appelés selon les sources droits positifs et/ou droits de participation. Ils héritent notamment du travail de Janusz Korczak (son pays la Pologne est à l'origine de la première version proposée de cette convention) et s'inscrivent certainement dans le mouvement plus large de l'éducation nouvelle. Voici les sujets de ce domaine qui nous intéressent et les articles correspondants qui sont en quelque sorte mis en œuvre sur Vikidia :

Information et ressource documentaire[modifier | modifier le wikicode]

La très grande majorité des utilisateurs de Vikidia sont des simples lecteurs, et le site représente pour eux une source d'information et de connaissance adaptée. En cela il semble répondre, au moins dans un type de contenu : l'encyclopédie en ligne (comme il y en a d'autres parmi les types de contenus de radio, de télévision, les livres), à ce que demande l'article 17 qui parle de « médias » :

Article 17

Les États parties reconnaissent l'importance de la fonction remplie par les médias et veillent à ce que l'enfant ait accès à une information et à des matériels provenant de sources nationales et internationales diverses, notamment ceux qui visent à promouvoir son bien-être social, spirituel et moral ainsi que sa santé physique et mentale. À cette fin, les États parties:

a) Encouragent les médias à diffuser une information et des matériels qui présentent une utilité sociale et culturelle pour l'enfant et répondent à l'esprit de l'article 29 ;
b) Encouragent la coopération internationale en vue de produire, d'échanger et de diffuser une information et des matériels de ce type provenant de différentes sources culturelles, nationales et internationales ;
c) Encouragent la production et la diffusion de livres pour enfants ;
d) Encouragent les médias à tenir particulièrement compte des besoins linguistiques des enfants autochtones ou appartenant à un groupe minoritaire ;

e) Favorisent l'élaboration de principes directeurs appropriés destinés à protéger l'enfant contre l'information et les matériels qui nuisent à son bien-être, compte tenu des dispositions des articles 13 et 18.

Liberté d'expression et d'information[modifier | modifier le wikicode]

Article 13

1. L'enfant a droit à la liberté d'expression. Ce droit comprend la liberté de rechercher, de recevoir et de répandre des informations et des idées de toute espèce, sans considération de frontières, sous une forme orale, écrite, imprimée ou artistique, ou par tout autre moyen du choix de l'enfant.
2. L'exercice de ce droit ne peut faire l'objet que des seules restrictions qui sont prescrites par la loi et qui sont nécessaires :
a) Au respect des droits ou de la réputation d'autrui ; ou

b) À la sauvegarde de la sécurité nationale, de l'ordre public, de la santé ou de la moralité publiques.

Le fonctionnement de ce wiki est participatif, calqué sur celui de Wikipédia en ayant pour objectif et mode de fonctionnement effectif que les enfants et adolescents soient eux-même impliqués dans la production de son contenu. En cela il rejoint certainement cet article qui énonce le droit non seulement de recevoir des informations, mais de les rechercher et de les répandre.

Expression et considération de l'opinion des enfants[modifier | modifier le wikicode]

Article 12

1. Les États parties garantissent à l'enfant qui est capable de discernement le droit d'exprimer librement son opinion sur toute question l'intéressant, les opinions de l'enfant étant dûment prises en considération eu égard à son âge et à son degré de maturité.

2. À cette fin, on donnera notamment à l'enfant la possibilité d'être entendu dans toute procédure judiciaire ou administrative l'intéressant, soit directement, soit par l'intermédiaire d'un représentant ou d'un organisme approprié, de façon compatible avec les règles de procédure de la législation nationale.

On dit couramment que Wikipédia n'est pas une démocratie. De la même façon, le fonctionnement de Vikidia est guidé par son objectif vis-à-vis des lecteurs ; cet objectif ainsi que les mesures prises pour son bon fonctionnement priment sur le jeu démocratique pur. Néanmoins, ce fonctionnement est largement institutionnalisé d'une manière qui donne fréquemment la parole et un pouvoir de participation aux décisions aux contributeurs de tout âges. C'est une reprise non seulement du modèle du wiki le plus connu, mais des principes et de la mise en œuvre des républiques d'enfants (comme celles de Korczak) et de la pédagogie institutionnelle. L'article 12 n'est certainement pas centré sur des organisations aussi spécifiques, mais ce qu'il énonce est voisin de cet axe d'organisation.

Liberté d'association[modifier | modifier le wikicode]

En tant qu'organisation à laquelle des enfants prennent une part active, Vikidia répond en quelque-sorte également à l'article 15.

Article 15

1. Les États parties reconnaissent les droits de l'enfant à la liberté d'association et à la liberté de réunion pacifique.

2. L'exercice de ces droits ne peut faire l'objet que des seules restrictions qui sont prescrites par la loi et qui sont nécessaires dans une société démocratique, dans l'intérêt de la sécurité nationale, de la sûreté publique ou de l'ordre public, ou pour protéger la santé ou la moralité publiques, ou les droits et libertés d'autrui.