Victor-Emmanuel II

« Victor-Emmanuel II » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le roi Victor-Emmanuel II en 1861

Victor-Emmanuel II est né à Turin (alors capitale du royaume de Piémont-Sardaigne) en 1820 et est mort à Rome en janvier 1878. Il a été roi de Piémont-Sardaigne de 1849 à 1861, puis le premier roi d'Italie de 1861 à sa mort. Il est un des principaux artisans de l'unification de l'Italie.

Un roi constitutionnel[modifier | modifier le wikicode]

Victor-Emmanuel II est le fils de Charles-Albert roi de Piémont-Sardaigne. Il succède à son père qui a abdiqué après la défaite des Piémontais face aux Autrichiens à Novare en mars 1849. Malgré les pressions autrichiennes il maintient la constitution accordée par son père en mars 1848. C'est le seul des sept souverains italiens de l'époque qui soit un souverain constitutionnel. Il apparait alors comme le possible chef de l'indépendance et de l'unification de l'Italie.

L'unificateur de l'Italie[modifier | modifier le wikicode]

En 1852, Victor-Emmanuel II nomme Cavour comme premier ministre de Piémont-Sardaigne. Pour obtenir l'appui de Napoléon III dans la lutte inévitable contre les Autrichiens qui dominent une grande partie de l'Italie du nord et de l'Italie centrale, il doit avec beaucoup de réticences accepter de céder la Savoie (le berceau de sa famille) et le comté de Nice.

En 1859, à la suite de la seconde guerre d'indépendance italienne, il annexe la Lombardie (jusque-là autrichienne). Puis la population des duchés de Parme et de Modène, ainsi que celles du grand duché de Toscane s'étant soulevées contre leurs souverains (tous d'origine autrichienne) il annexe ces régions après accord de Napoléon III et le vote positif des populations concernées. En 1860, il accepte l'expédition des Mille organisée par Giuseppe Garibaldi qui s'emparent du royaume des Deux-Sicile. Il s'impose à Garibaldi qui le reconnait comme roi.

Le 14 mars 1861, à Turin, les députés de toutes les régions italiennes (sauf Rome et la Vénétie toujours entre les mains du pape ou des Autrichiens) le proclament roi d'Italie. La capitale du royaume est transférée à Florence. À la fin de la guerre austro-prussienne de 1866, bien que l'Italie, alliée de la Prusse, soit battue sur terre et sur mer par les Autrichiens, ceux-ci cèdent la Vénétie à l'Italie. En 1870, pendant la guerre franco-allemande, le départ des troupes françaises qui protégeaient le pape Pie IX, lui permet de s'empare de Rome. Il entre solennellement à Rome le 2 juillet 1871.

Portail de l'Italie —  Tous les articles sur l'Italie.
Journal-des-chemins-de-fer-image-titre.png Portail du XIXe siècle - Tous les articles concernant les années 1801 jusqu'à 1900.
Portail de la Savoie — Tous les articles concernant la Savoie.