Verrerie de laboratoire

« Verrerie de laboratoire » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La verrerie de laboratoire est l’ensemble des éléments en verre (tube à essai, bécher etc.) que l’on utilise pour les manipulations en chimie mais aussi parfois en physique et en biologie. On comprend très vite en les manipulant l’utilité de ces différents éléments et l’importance de les connaître afin de pouvoir apprécier les avantages et les inconvénients de chacun d’eux selon les usages.

Différents éléments[modifier | modifier le wikicode]

Tube à essai[modifier | modifier le wikicode]

Set de tubes à essai sur portoir

La plupart du temps en verre, le tube à essai permet d’utiliser de petites quantités de réactifs grâce à son diamètre de petite taille.

Transparent, il permet également de bien observer les réactions.

Le tube à essai peut aussi être chauffé (dans ce cas-là, il faudra utiliser une pince en bois pour le tenir afin de ne pas se brûler).

Il peut être nettoyé à l’aide d’un écouvillon.

Son coût est d’environ 8€ pour 50 tubes.

Bécher[modifier | modifier le wikicode]

Bécher en verre

Le bécher peut être en verre ou en plastique, il faut donc faire attention à ne pas y mettre un produit qui pourrait attaquer le plastique.

Son rôle principal est de contenir des produits. On l’utilise comme intermédiaire entre le flacon et le prélèvement (voir pipette). On peut aussi y pratiquer quelques réactions usuelles, mais le risque vient de son gros diamètre : s’il y a projection il sera difficile de diriger cette dernière.

Le bécher est souvent gradué mais on ne l’utilise en aucun cas comme indicateur de mesure de volume : ces graduations ont une valeur indicative.

Son coût va d’environ 5,30 € pour un bécher de 50 ml à 13,50 € pour 1 l.

Erlenmeyer[modifier | modifier le wikicode]

Erlenmeyer en verre

L’erlenmeyer est en verre. On l’utilise la plupart du temps avec un bouchon car le plus souvent on s’en sert pour des produits volatiles afin de les conserver ou d’héberger des réactions qui conduisent à la formation de gaz par exemple.

Malgré sa graduation, on ne peut pas, tout comme le bécher, l’utiliser pour mesurer précisément des volumes.

On peut le chauffer : son fond plat est d’ailleurs très pratique pour cela.

Son coût varie entre 5 et 7 € en fonction du volume.


Eprouvette graduée[modifier | modifier le wikicode]

Eprouvette graduée

Malgré sa précision qui n’est pas aussi bonne que celle de la pipette (voir ci-dessous) on l’utilise comme instrument de mesure de volume. Il faut faire attention à la précision : si on a besoin d’être précis on privilégiera l’usage de la pipette à celui de l’éprouvette.

Son coût peut aller de 3 € à 25 € en fonction du volume.

Pipette[modifier | modifier le wikicode]

2 pipettes de 10 ml

La plupart du temps en verre, elle permet de mesurer et de prélever un volume avec précision.

L’action de prélèvement implique l’usage d’une propipette (voir protocole au paragraphe suivant).

Il ne faut aussi jamais prélever directement dans le flacon mais bien penser à passer par un bécher intermédiaire afin de garder intact dans sa composition le produit dans le flacon.

Sa géométrie fine et sa composition la rendent très fragile, il faut donc l’utiliser avec précaution.

Sa gamme de prix est indéfinissable : il existe des pipettes très précises et donc très chères, mais pour l’usage scolaire on peut dire que les prix varient de 1 à 10 €.

Seringue[modifier | modifier le wikicode]

Seringue

Elle est composée d’un piston qui pousse le contenu. On l’utilise beaucoup en classe de 5ème pour injecter différents produits. Son coût est la plupart du temps inférieur à 1€.

Fiole jaugée[modifier | modifier le wikicode]

Fiole jaugée de 10 ml

Faite de verre, la fiole jaugée permet de mesurer un volume avec précision. On l’utilise principalement pour la préparation de solution à une concentration donnée et la dilution d’une solution.

Il existe des fioles jaugées de différentes capacités et on atteint le volume souhaité au moment où le bas du ménisque correspond au trait de jauge.

Tout comme pour les pipettes les prix des fioles jaugées sont très divers.

Usage de le verrerie[modifier | modifier le wikicode]

Voici un exemple de protocole qui met en usage différents éléments de verrerie vus précédemment :

  • Dilution d'une solution:
  1. Prélever à l'aide d'une pipette jaugée, le volume de solution mère nécessaire.
  2. Renverser ce prélèvement dans une fiole jaugée de volume approprié.
  3. Introduire de l'eau distillée jusqu'au 3/4 de la fiole jaugée.
  4. Mettre le bouchon et agiter pour favoriser la dilution.
  5. Compléter avec de l'eau distillée jusqu'au trait de jauge
  6. Remettre le bouchon, agiter afin d'homogénéiser la solution.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Donadei, Éric. Robert, Sophie. Gruneisen, Sandra. Hochereau, Édouard. Foltrauer, Fabienne. Livre de Physique Chimie de 4ème. Belin, 2009, collection Parisi. ISBN 978-2-7011-5869-3
Portail des sciences — Tous les articles sur la physique, la chimie et les grands scientifiques.
Portail de la chimie —  Tous les articles sur la chimie et les grands chimistes.