Valise diplomatique

« Valise diplomatique » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

La valise diplomatique est un moyen de correspondance entre le ministère chargé des Affaires étrangères et les missions diplomatiques réparties dans le monde, ou entre les missions elles-même. Le contenu de la correspondances (documents écrits ou objets), doit être être tenu secret et de ce fait bénéficie de l'immunité diplomatique. Son utilisation est régie par la Convention de Vienne sur les relations diplomatiques.

Le plus ancien usage de la procédure de la valise diplomatique consistait en une valise contenant les documents à transmettre. Aujourd'hui le terme s'applique à toutes formes de contenant, sacs de voyages, caisses en bois ou en métal ... et même véhicule automobile. Le tout étant scellé.

La « valise » doit posséder des signes extérieurs très visibles indiquant qui est l'expéditeur et qu'il est une valise diplomatique. La valise doit être revêtues du sceau de l’État d’envoi (ou de la Mission) qui en assure une fermeture inviolable.

La « valise » ne peut être ni ouverte, ni retenue, ni soumise à des contrôles électroniques ou par rayons X. Cependant si l'État où doit parvenir la valise a des doutes sur son contenu il peut exiger l'ouverture de la valise mais en présence d'un représentant autorisé de la mission diplomatique réceptionnaire. La valise en transit bénéfice du même régime d'inviolabilité.

La valise est convoyée par un agent diplomatique (le coursier diplomatique) qui la garde en permanence avec lui pendant tout le transport. Ce courrier est porteur d’une " lettre de courrier " qui garantit le caractère de valise diplomatique ou consulaire de l’envoi. Cette lettre assure l’inviolabilité de la personne du courrier et de la valise.

Portail de la politique —  Tous les articles sur la politique.