Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Tyrannosaurus rex

« Tyrannosaurus rex » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Tyranosaure)
Aller à : navigation, rechercher
Super article Tu lis un « super article ».
Tyrannosaurus rex
Reconstitution artistique d'un tyrannosaure
Reconstitution artistique d'un tyrannosaure
Nom(s) commun(s) Tyrannosaure
Nom scientifique Tyrannosaurus rex
Classification Super-ordre : Dinosaure
Ordre : Saurischien
Sous-ordre : Théropode
Famille : Tyrannosauridé
Genre : Tyrannosaure
Restes fossiles Nombreux fossiles, dont plusieurs squelettes presque complets.
Âge Il y a 68 à 65 millions d'années
Période Crétacé supérieur (Maastrichtien)
Taille 12 à 14 mètres de long
Distribution Amérique du Nord
Tyrannosaurus2 NT.jpg
voir modèle • modifier

Tyrannosaurus rex (ce qui signifie en latin « roi des lézards tyrans »), connu sous le nom de T-rex ou T. rex (en anglais, on prononce « tirex »), est une espèce de dinosaures théropodes carnivores de la famille des tyrannosauridés. Il est le plus célèbre des tyrannosaures.

Il est apparu à la fin du Crétacé, il y a environ 70 millions d'années, et a disparu durant le cataclysme qui a provoqué la disparition de presque tous les dinosaures, il y a 65 millions d'années.

Lumière ! Cet article parle du plus connu de tous les tyrannosaures, le Tyrannosaurus rex ; cependant, ce n'était pas le seul tyrannosaure. Pour les autres tyrannosaures, voir l'article Tyrannosaures.

Découverte et recherches scientifiques[modifier | modifier le wikicode]

Le squelette de Sue, de son vrai nom FMNH PR 2081, l'un des plus grands, le plus complet, et le plus célèbre de tous les fossiles de tyrannosaure, découvert en 1990
Tyrannosaure vu de profil.

Le tyrannosaure est l'un des dinosaures les plus étudiés, et les mieux connus, mais cela n'a pas toujours été le cas.

Des dents de tyrannosaure sont découvertes pour la première fois en 1874, dans le Colorado, par A. Lakes1. Dans les années 1890, J. B. Hatcher forme une collection d'os du crâne de tyrannosaures, prélevés dans le Wyoming ; il croit alors avoir affaire à des os d'Ornithomimus1. En 1892, E. D. Cope trouve, dans le Dakota du Sud, des vertèbres qu'il croit appartenir à un Manospondylus, alors que ce sont des os de tyrannosaure1.

En 1900, Barnum Brown trouve le premier squelette partiel de tyrannosaure, c'est-à-dire plusieurs os, sans pour autant qu'ils constituent l'animal en entier, dans le Wyoming. Pour la première fois en 1902, des restes assez complets sont trouvés. L'espèce est décrite par Henry Fairfield Osborn en 1905 sous le nom de Dynamosaurus imperiosus2. L'année suivante, il le renomme Tyrannosaurus rex, son nom latin actuel3. En 1941, le spécimen de 1902 est vendu au Musée d'histoire naturelle Carnegie de Pittsburgh, en Pennsylvanie. Le squelette le plus complet que Barnum Brown ait trouvé, sa quatrième découverte, est aujourd'hui au Musée américain d'histoire naturelle de New York4.

Des découvertes de squelettes entiers de tyrannosaure, effectuées en 1988 dans le Montana et en 1990 au Dakota du Sud, permettent de grandement faire avancer les connaissances scientifiques sur l'animal5.

En 1990 est découvert le fossile FMNH PR 2081, surnommé « Sue », l'un des plus grands, et le plus complet de tous les fossiles de tyrannosaures découvert à ce jour. Mis en vente aux enchères par le propriétaire du terrain où il a été découvert, il est racheté par le Muséum d'Histoire Naturelle de Chicago, avec l'aide de nombreux donateurs, pour la somme de 8 362 500 $. Mesurant 12 mètres de long, Sue est l'un des plus grands tyrannosaures jamais découvert. Âgé de 28 ans au moment de sa mort, c'est aussi le tyrannosaure le plus vieux que l'on connaisse.

En 2005, des chercheurs américains trouvent des traces de cartilage, de vaisseaux sanguins et de globules rouges dans un morceau de fémur, ramené au laboratoire pour faire des analyses6. C'est une découverte extrêmement importante, car c'est la première fois que l'on découvre des globules rouges de dinosaure : ils sont très ressemblants à ceux des oiseaux, ce qui est un argument de leur parenté.

Malgré le grand nombre de squelettes de tyrannosaures retrouvés dans le monde, une seule trace de pas a été découverte et authentifiée : elle a été découverte en 1983 au nord du Nouveau-Mexique et décrite scientifiquement en 19947.

Période[modifier | modifier le wikicode]

Le tyrannosaure a vécu au Maastrichtien, à la fin du Crétacé, il y a 68 millions d'années environ en Amérique du Nord. Il a disparu il y a 65 millions d'années. Du fait de sa situation géographique et de la période dans laquelle il a vécu, ce dinosaure ne pouvait pas rencontrer des carnivores plus grands que lui.

Description[modifier | modifier le wikicode]

Comparaison de la taille de l'homme et d'un tyrannosaure mesurant cinq mètres de haut pour treize mètres de long.
Crâne de tyrannosaure.

Le tyrannosaure, bipède et digitigrade5, pesait entre 5,4 et 6,7 tonnes (5400 à 6700 kilogrammes) et mesurait 12 à 14 mètres de long pour 4 à 6 mètres de haut5,8,9. Son crâne avait une taille de 1,5 mètre et ses crocs de 18 centimètres5. On pense que le tyrannosaure pouvait se déplacer à une vitesse de 25 à 30 km/h, avec des enjambées de près de 4 mètres5, même si son anatomie ne lui permettait probablement pas de courir10.

Sa queue est tellement longue qu'au début, les scientifiques pensaient que le tyrannosaure était un tripode, en se tenant verticalement et en s'appuyant sur sa queue (c'est comme cela que le tyrannosaure a été longtemps dessiné). Il faut attendre 1970 pour que les chercheurs découvrent que cette position était de toute manière impossible11. On sait aujourd'hui qu'il se tenait horizontalement et que sa queue servait de balancier pour empêcher que son corps ne tombe en avant (cf. le tyrannosaure dans Jurassic Park, qui est correctement représenté).

Son cou, court et musculeux, permettait de maintenir la tête au-dessus du corps. Ses bras sont très courts et terminés de deux doigts, bien qu'un spécimen découvert en 2007 ait trois doigts, ce qui laisse à penser que l'ancêtre du tyrannosaure en avait autant1. En proportion par rapport au corps, les jambes du tyrannosaure sont les plus longues de tous les théropodes. La queue, longue et massive, est constituée de parfois 40 vertèbres ; elle sert de balancier pour équilibrer l'animal. Il a beaucoup d'os creux, ce qui lui permet de marcher vite sans pour autant que ses os soient fragiles12.

Grâce à son grand crâne large au museau étroit, le tyrannosaure dispose d'une vision stéréoscopique, ce qui veut dire qu'il voit en relief5,13.

Il fut longtemps le plus gros dinosaure carnivore connu, avant d'être détrôné par des spécimens africains et sud-américains : trois autres espèces de carnivores le dépassent en taille, dont la plus grande est le spinosaure.

Plumage[modifier | modifier le wikicode]

Représentation d'un jeune T-rex couvert de plumes.

On sait aujourd'hui que les oiseaux n'étaient pas les seuls dinosaures à porter des plumes : c'était également le cas de leurs proches cousins, qui, eux, ne volaient pas.

Le tyrannosaure fait partie de ce groupe de dinosaures, proche cousin des oiseaux. On a retrouvé des traces de la présence de plumes chez de nombreux dinosaures, mais pas chez le tyrannosaure. Bien sûr, cela ne veut pas dire qu'il n'y en ait pas eu : de nombreuses parties du corps, trop fragiles, se décomposent après la mort de l'animal, et ne se fossilisent pas.

Presque tous les cousins du Tyrannosaurus rex portaient des plumes, y compris d'autres tyrannosaures plus petits, comme le Dilong, qui a vécu bien avant. Certains scientifiques pensent donc, tout naturellement que, comme eux, le tyrannosaure aurait pu avoir des plumes.

Pourtant, tous les scientifiques ne sont pas d'accord à ce sujet : les plumes des dinosaures ne leur servaient pas à voler, mais plutôt à rester au chaud. Hors, le tyrannosaure était si grand, que son corps devait conserver naturellement une chaleur suffisante, et que des plumes ne lui auraient servi à rien... De plus, on a retrouvé des fossiles de tyrannosaures comportant des empreintes de la peau, qui montrent la présence d'écailles. Mais rien n'indique que le corps entier en ait été recouvert, après tout, les oiseaux aussi portent aussi des écailles sur les pattes, et des plumes sur le reste du corps...

Aujourd'hui, la question n'a pas été tranchée. Certains scientifiques pensent que le tyrannosaure aurait pu avoir un corps majoritairement recouvert d'écailles, avec peut-être une crête de plumes sur la tête et le cou. Une autre théorie propose que les bébés tyrannosaures aient pu être recouverts d'un duvet de plumes à la naissance, qu'ils auraient perdu, ou presque, en grandissant.

Mode de vie[modifier | modifier le wikicode]

Croissance et reproduction[modifier | modifier le wikicode]

Contrairement à nous, les dinosaures grandissaient de façon discontinue : la croissance était interrompue en hiver, ce qui laissait des marques sur les os, un peu comme les cernes des arbres, ce qui permet de connaître leur âge, mais aussi leur vitesse de croissance.

La maturité sexuelle du tyrannosaure a d'abord été estimée entre 14 et 18 ans, mais des découvertes postérieures démontrent qu'elle pourrait se situer dès les 8 ans, bien que cela soit très difficile à dire à partir de simples fossiles14,15. Comme tous les dinosaures, il pondait des œufs.

On dispose de plusieurs fossiles de tyrannosaures d'âges différents, qui ont permis de bien connaître la croissance de ce dinosaure. Jeune, le tyrannosaure était un dinosaure plutôt léger, et agile, qui ressemblait un peu à ses cousins, les coelurosaures. En grandissant, il devenait beaucoup plus grand et massif, et acquérait sa forme caractéristique puissante.

Mortalité[modifier | modifier le wikicode]

Dessin d'un tyrannosaure atteint de trichomonase aviaire, une maladie qui touche aujourd'hui les oiseaux

Le tyrannosaure pouvait vivre entre 22 et 28 ans 8.

C'était un super prédateur qui n'avait, à l'âge adulte, aucun prédateur, à part les autres tyrannosaures.

On a retrouvé de nombreuses marques sur les squelettes fossilisés, qui montrent que les tyrannosaures étaient fréquemment victimes de blessures. Les blessures les plus fréquentes sont des morsures à la tête, provoquées par d'autres tyrannosaures. On pense que ces blessures survenaient lors de combats entre tyrannosaures, pour la domination, ou pour la nourriture16

Certaines des proies des tyrannosaures étaient également bien armées pour se défendre : les cornes d'un tricératops, par exemple, pouvaient grièvement, voire mortellement blesser un tyrannosaure, et les ankylosaures possédaient une massue osseuse au bout de la queue, qui pouvait briser les os d'un carnivore comme le tyrannosaure.

Des chercheurs ont montré que les tyrannosaures pouvaient souffrir de certaines maladies, comme la trichomonase aviaire, une maladie qui touche aujourd'hui les oiseaux. Cette maladie, due à un parasite microscopique, qui laisse des marques sur les os de la mâchoire, que l'on observe encore sur les oiseaux actuels, et que l'on peut retrouver sur certains fossiles.

C'était une maladie très courante chez les tyrannosaures, et les scientifiques pensent que les dinosaures pouvaient l'attraper lors de combats, lorsqu'ils se mordaient au visage17.

Alimentation[modifier | modifier le wikicode]

Les dents du tyrannosaure se renouvelaient tous les 2 à 6 ans, lui permettant d'avoir une mâchoire toujours efficace5.

C'était un dinosaure carnivore, qui se nourrissait d'autres grands dinosaures, des cératopsiens comme le Triceratops, ou des hadrosaures comme l'Edmontosaure18. Il était également cannibale, et s'attaquait aux autres tyrannosaures19

Prédateur ou charognard ?[modifier | modifier le wikicode]

En 1917, l'étude d'un autre grand dinosaure carnivore, le gorgosaure, semble prouver qu'il était charognard : on a donc pensé que le tyrannosaure pouvait l'être aussi. Cependant, cette théorie est écartée lorsqu'on apprend que les tyrannosaures changent régulièrement de dents20.

Malgré les études qui ont été effectuées à ce sujet, on ne sait pas avec certitude si le tyrannosaure était charognard (se nourrissait d'animaux déjà morts) ou s'il chassait des animaux vivants ; tous les scientifiques ne sont pas d'accord à ce sujet. En effet, le tyrannosaure était un animal puissant, mais pas très rapide : certains scientifiques pensent donc qu'il n'était pas en mesure de courir après les autres dinosaures. De plus, le tyrannosaure disposait d'un odorat extrêmement puissant, ce qui lui aurait permis de détecter des carcasses d'animaux morts à une très grande distance, s'il avait été charognard.

Cependant, dans la nature actuelle, les charognards, comme les vautours ou les chacals, sont rarement des animaux très grands, et on peut se demander comment un animal aussi grand que le tyrannosaure aurait fait pour trouver suffisamment de viande à manger, s'il avait vraiment été un charognard. D'autant que la forme de sa mâchoire lui permettait facilement de tuer une proie : certains paléontologues pensent qu'il aurait plutôt été un prédateur.

En effet, si le tyrannosaure était doté d'un odorat puissant, il disposait également d'une vision très efficace : les yeux, placés sur le devant de la tête, lui permettait une bonne vision binoculaire, comparable à celle des rapaces actuels : il devait sans doute repérer très facilement un dinosaure en train de bouger. Une telle vision n'aurait pas été nécessaire si le tyrannosaure ne s'était nourri que de carcasses immobiles.

En fait, il existe aujourd'hui de grands animaux charognards, comme les hyènes : mais les hyènes, à la morsure puissante, ne sont pas « seulement » des charognards : elles se nourrissent de carcasses d'animaux morts, lorsqu'elles en trouvent, mais sont tout à fait capables de chasser leurs propres proies le reste du temps. D'ailleurs, même les lions ne chassent que si c'est nécessaire : ils n'hésitent pas à voler les proies des hyènes ou des guépards, et se nourrissent même de charognes, s'ils en trouvent. C'est peut-être ainsi que vivait le tyrannosaure : un chasseur très puissant, mais pas très rapide, capable de tuer un grand dinosaure sans trop d'effort, il se serait attaqué en priorité aux animaux faibles, blessés ou malades, ou aurait utilisé sa puissance pour voler les proies des autres carnivores plus petits, y compris des autres tyrannosaures. Son formidable odorat lui aurait ainsi permis de repérer le sang des carcasses fraîches ou l'odeur de pourri des charognes, ainsi que les animaux malades ou blessés.

Chasse[modifier | modifier le wikicode]

Les scientifiques ont découvert de nombreuses traces de blessures provoquées par des combats entre les tyrannosaures, qui montrent qu'ils auraient pu vivre, et donc chasser, ensemble. Certains pensent que les tyrannosaures chassaient en meute, un peu comme les loups ou les lions actuels.

On a retrouvé les restes de plusieurs tarbosaures, le plus proche cousin du tyrannosaure, d'âges différents, morts ensemble et qui auraient donc vécu ensemble. Au cours de sa croissance, la forme du corps des tyrannosaures se modifiait beaucoup : les jeunes, plus petits (et peut-être recouverts de plumes?), étaient aussi beaucoup plus minces et élancés, et probablement beaucoup plus rapides et agiles que leurs parents.

Certains scientifiques21 ont suggéré que le tyrannosaure aurait pu chasser en meute de dinosaures d'âges différents : les jeunes, plus rapides, auraient pourchassé et rabattu les proies, avant que les adultes, plus gros, plus lents mais aussi beaucoup plus puissants, ne les tuent. Toute la meute aurait alors pu se partager la proie, et sans doute cela engendrait-il des disputes, à l'origine des morsures qui ont été observées sur de nombreux squelettes.

Le savais-tu.png
Le savais-tu ?
Morsure infectée
Certains scientifiques22 pensent que le tyrannosaure aurait pu garder, coincés entre les dents, des petits bouts de la chair de ses proies, infectées par des micro-organismes : ainsi, lorsqu'un tyrannosaure mordait une proie, celle-ci pouvait s'échapper, mais les bactéries présentes sur les dents infectaient la blessure, et provoquaient la mort de l'animal, que le tyrannosaure n'aurait ensuite plus eu qu'à retrouver, au moyen de son excellent odorat, avant de la manger. C'est une technique de chasse qui existe aujourd'hui, puisque l'actuel varan de Komodo possède des bactéries qui se développent entre les dents, et chasse de cette façon. Ainsi, le tyrannosaure aurait pu se nourrir de carcasses d'animaux morts, sans être vraiment un charognard, ni tout à fait un prédateur. Cette théorie permettrait donc d'expliquer le mode de nutrition du tyrannosaure, mais ce n'est qu'une théorie : il n'existe pas de preuve qu'elle soit vraie, et tous les scientifiques ne sont pas d'accord avec cette idée23.

Classification[modifier | modifier le wikicode]

Dans la culture[modifier | modifier le wikicode]

Tyrannosaure sur un timbre allemand de 2008.

Cinéma et télévision[modifier | modifier le wikicode]

Le tyrannosaure a toujours été la grande vedette de nombreux scénaristes de cinéma. On le retrouve par exemple dans chaque opus de la trilogie Jurassic Park : dans le deuxième volet, il est transféré sur le continent, tandis que dans le 3e volet, il a un rôle plus ordinaire et sera remplacé par le Spinosaure dans le rôle principal. Dans l'Âge de Glace 3, il a un rôle important, mais son instinct de prédateur ne sera pas mis en avant. Dans ce film, on le considère comme un tyrannosaure, bien que certains détails au niveau du crâne fassent davantage penser à un Giganotosaure.

  • Samy, le bébé tyrannosaure, est le héros du dessin animé Le Dino Train
  • Chomper est un bébé tyrannosaure, ami de Petit-Pied, qui apparaît dans la série de dessin animé Le Petit Dinosaure
  • Un tyrannosaure est présent dans la série Dinosaur King. C'est un dinosaure de feu, utilisé par le Gang Alpha : il combat fréquemment les dinosaures des héros, Ace, le carnotaurus de Ace, et Chomp, le tricératops de Max.
  • Le tyrannosaure apparaît dans le sixième épisode de la série Sur la terre des dinosaures, Mort d'une dynastie
  • Dans le premier épisode de la série Prehistoric Park, Nigel Marven sauve deux jeunes tyrannosaures

Jeux vidéo et de cartes[modifier | modifier le wikicode]

On peut trouver un tyrannosaure dans Jurassic Park III : Builder, ainsi que dans le jeu Jurassic Park : Opération Genesis.

  • Le Pokémon Ptyranidur, et son évolution, Rexillius, sont des tyrannosaures.
  • Plusieurs cartes de Yu-Gi-Oh ! sont des tyrannosaures appelés Tyranno

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Images sur les dinosaures Vikidia possède une catégorie d’images sur les dinosaures.

Galerie photo sur Wikimedia Commons

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0, 1,1, 1,2 et 1,3 Anatomy and function of digit III of the Tyrannosaurus rex manus, de Elizibeth D. Quinlan, dans le Geological Society of America Annual Meeting - Abstracts with Programs, en 2007 (page 77)
  2. Tyrannosaurus and other Cretaceous carnivorous dinosaurs, de Henry Fairfield Osborn, dans le Bulletin of the AMNH, volume 21, n° 14, publié par le musée américain d'histoire naturelle en 1905, pages 256 à 265
  3. Tyrannosaurus, Upper Cretaceous carnivorous dinosaur, de Henry Fairfield Osborn, dans le Bulletin of the AMNH, volume 22, n° 16, publié par le musée américain d'histoire naturelle en 1906, pages 281 à 296
  4. The complete T. rex, de John R. Horner et Don Lessem, publié par Simon & Schuster en 1993
  5. 5,0, 5,1, 5,2, 5,3, 5,4, 5,5 et 5,6 Tyrannosaure (Tyrannosaurus Rex), en 2013, sur jurassic-world.com
  6. Schweitzer &al., 2005, Soft Tissue Vessels and Cellular Preservation in Tyrannosaurus rex
  7. Footprint of a Giant, Online guide to the continental Cretaceous-Tertiary boundary in the Raton basin, Colorado and New Mexico, sur esp.cr.usgs.gov]
  8. 8,0 et 8,1 Gigantism and comparative life-history parameters of tyrannosaurid dinosaurs Gregory, de M. Erickson, Peter J. Makovicky, Philip J. Currie, Norrel, Mark A., Yerby, Scott A. et Christopher A. dans Nature, volume 430, n° 7001, pages 772 à 775
  9. Mass prediction in theropod dinosaurs, de Christiansen, Fariña et Richard Per, dans Historical Biology, volume 16, n° 2-4 publié en 2004, pages 85 à 92
  10. Biomechanical Modeling and Sensitivity Analysis of Bipedal Running Ability. II. Extinct Taxa, de J.R. Hutchinson, publié dans le Journal of Morphology, volume 262, n0 1 en 2004, pages 441 à 461
  11. Stance and gait in the flesh-eating Tyrannosaurus, publié en 1970 par le Biological Journal of the Linnean Society, volume 2, pages 119 à 123
  12. Osteology of Tyrannosaurus Rex: Insights from a Nearly Complete Skeleton and High-resolution Computed Tomographic Analysis of the Skull, de Christopher A. en 2003
  13. Binocular vision in theropod dinosaurs, de Kent A. Stevens dans le Journal of Vertebrate Paleontology, volume 26, n° 2, publié en juin 2006, pages 321 à 330
  14. Age and growth dynamics of Tyrannosaurus rex, de JR Horner et K Padian, publié par Biological sciences / the Royal Society dans Proceedings, volume 271, n° 1551, pages 1875 à 1880
  15. Maturité sexuelle précoce chez les dinosaures, le 14 janvier 2008, sur radio-canada.ca
  16. Tanke & Currie, (en) [pdf] Head-Biting Behavior in Theropod Dinosaurs : Paleopathological Evidence, Gaia, 1998
  17. Wolff & al., (en) [pdf] Common Avian Infection Plagued the Tyrant Dinosaurs, PLoS ONE, 2009
  18. Erickson, Breathing life into Tyrannosaurus rex, American Scientist, 1998., in Prehistoric Beast, HS n°6, 2003
  19. Longrich & al., Cannibalism in Tyrannosaurus rex, PLoS ONE, 2010
  20. The Cretaceous theropodous dinosaur Gorgosaurus, de L. B., publié dans Memoirs of the Geological Survey of Canada, volume 100, en 1917, pages 1 à 84
  21. Currie, 1998, Possible evidence in gregarious behavior in tyrannosaurids
  22. William Abler, 1999, The Teeth of the Tyrannosaurs, sur Prehistoric Beasts, Scientific American Hors-série n°6, 2003
  23. The Complete T. Rex: How Stunning New Discoveries Are Changing our Understanding of the World's Most Famous Dinosaur, de John R. Horner, publié en 1993, pages 214 à 215.
Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Tyrannosaurus de Wikipédia.
Article mis en lumière la semaine du 11 mai 2015.
Portail des dinosaures —  Tous les articles sur les dinosaures.