Tycho Brahe

« Tycho Brahe » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Tycho Brahé)
Aller à : navigation, rechercher
Portrait de Tycho Brahé.

Tycho Brahé est un astronome danois de la Renaissance, né en 1546 au Danemark et mort à Prague le 24 octobre 1601.

Il est le premier grand astronome des temps modernes avant l'apparition de la lunette astronomique et du téléscope.

Formation[modifier | modifier le wikicode]

Issu d'une famille noble protestante, Tycho Brahé eut dès sa jeunesse la possibilité d'étudier les sciences, grâce à son oncle, amateur de chimie, qui l'éleva.

Il entre en 1559 à l'Université de Copenhague et c'est l'observation d'une éclipse de Soleil un an plus tard qui détermine sa vocation et son intérêt à l'astronomie. Tycho Brahé étudia les mathématiques à Leipzig et dans d'autres universités allemandes.

Travaux universitaires[modifier | modifier le wikicode]

Dans ses observations astronomiques, Brahé notait soigneusement les positions des astres à l'aide d'instruments de mesure inventés par lui-même. Il commença ainsi à établir un catalogue des étoiles.

Tycho Brahé tente de revoir le système de Ptolémée, où la Terre est au centre de l'univers, sans croire pour autant au système héliocentrique de Copernic, où toutes les planètes tournent autour du Soleil. Il imagine donc un système où le Soleil et la Lune tournent autour de la Terre, ainsi que Mercure et Vénus, mais où les autres planètes tournent autour du Soleil. Ce système est finalement assez équivalent à celui de Copernic, avec un changement de référentiel.

Tycho Brahé fonde son propre observatoire[modifier | modifier le wikicode]

Grâce au soutien du roi Frédéric II de Danemark, Tycho Brahé construisit, en 1576, un observatoire sur l’île de Ven, au Danemark. Il y passa plus de vingt ans à effectuer des mesures précises de la position des planètes et des étoiles les plus brillantes.

Dernières années à Prague[modifier | modifier le wikicode]

À la mort de son protecteur, il part s'installer à Prague, où il est accueilli par l'empereur Rodolphe II, qui le désigne comme son mathématicien impérial.

Kepler le rejoint à Prague et devient son assistant durant un an, héritant de son enseignement et de toutes ses observations astronomiques.

Portail de l'astronomie —  Accédez aux articles de Vikidia concernant l'astronomie.