Trois noisettes pour Cendrillon

« Trois noisettes pour Cendrillon » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le titre s'écrit « Trois noisettes pour Cendrillon », mais ce navigateur n'a pas pu l'afficher correctement.

C'est sur cet escalier du château de Moritzburg, près de Dresde, que se passe la scène du film où Cendrillon perd sa chaussure.

Trois noisettes pour Cendrillon (en tchèque Tři oříšky pro Popelku et en allemand Drei Haselnüsse für Aschenbrödel) est un film réalisé par Václav Vorlíček en 1973, produit en Tchécoslovaquie et en République démocratique allemande. Il dure 82 minutes.

Il est adapté d'une variante tchèque du conte de Cendrillon et encore très populaire aujourd'hui en Allemagne, en République tchèque et en Slovaquie pour la période de Noël.

Résumé[modifier | modifier le wikicode]

Dans un village isolé, Cendrillon (Libuše Šafránková) est une jeune fille maltraitée par sa belle-mère et les deux filles de celle-ci, vêtue de haillons et qui doit effectuer toutes les tâches ingrates. Un jour, alors qu'elle est chargée de compter les grains de blé contenus dans un sac, des tourterelles arrivent à sa fenêtre et commencent à picorer les grains, lui facilitant ainsi le travail. Sa belle-mère et ses belles-sœurs étant absentes, Cendrillon en profite pour monter son cheval blanc Nicolas que son père lui avait offert, et part en forêt. Le prince de la région (Pavel Trávníček), avec deux de ses amis, étaient alors partis à la chasse. Alors que le prince était sur le point de tirer sur un faon, Cendrillon lui lance une boule de neige à la figure et il rate sa proie. Décontenancés, le prince et ses amis voient du mouvement près de certains arbres et se mettent à courir pour rattraper la responsable de l'échec du prince à la chasse. Ils arrivent à la rattraper et se moquent en voyant qu'il s'agit d'une simple jeune fille au visage taché par la cendre. Cendrillon se moque et les insulte, puis parvient à monter sur l'un de leurs chevaux jusqu'à ce qu'elle retrouve le sien, et les sème ainsi, rentrant au village.

Une autre fois, les tourterelles lui évitent de nouveau une autre tâche ingrate. Cendrillon se rend compte que les trois noisettes de sa chouette sont magiques. La première noisette se transforme en chapeau et en manteau, avec lesquels, heureuse, elle se vêtit pour monter sur son cheval Nicolas et part en forêt. Elle surprend de nouveau le prince et ses amis en train de chasser. Ils ratent tous leurs cibles, qui sont cette fois-ci des oiseaux. Discrètement, elle tire et fait mouche, déconcertant une nouvelle fois le prince et ses amis. Elle se montre alors mais elle est vêtue de manière beaucoup plus belle et ils ne reconnaissent pas que c'est la même que celle qu'ils avaient vu la fois précédente dans la forêt, le visage tâché par les cendres.

Peu après, le prince se voit obliger par son père de prendre femme et convie toutes les jeunes filles riches de la région à un grand bal au sein du château. Peu enthousiasmé, considérant les jeunes filles laides et trop âgées, le prince s'ennuie et se lasse vite de danser. Dans le même temps, Cendrillon, restée au village, choisit d'utiliser la deuxième noisette magique de sa chouette, qui se transforme en robe et en chaussures de verre, toutes splendides. Une fois de plus, elle monte son cheval blanc, et se rend cette fois-ci au bal. De manière à ne pas être reconnue par sa belle-mère et ses belles-sœurs, elle porte un voile sur le visage. Elle incite le prince à danser avec elle ; celui-ci ne reste pour une fois pas indifférent, il est même conquis et tombe amoureux d'elle. Tous les invités dans la salle, ainsi que la famille royale, sont interloqués, se demandant qui est cette jeune fille et pourquoi elle apparaît ainsi voilée. Alors que le prince lui demande qui elle est, elle rejette toutes ses questions, et dit que son identité est sans importance. Elle lui dit simplement qu'ils se sont déjà rencontrés. Alors que le prince la demande en mariage, Cendrillon lui lance une énigme sur son identité : "le visage taché de cendre mais pas une ramoneuse ; tire mieux que quiconque mais pas une chasseuse ; habillée dans une superbe robe mais pas une princesse". Alors que le prince ne trouve pas qui elle est (Cendrillon s'était présentée de manière très différente à chaque reprise à lui et il lui était difficile de cumuler ces trois personnes en une), Cendrillon lui lance "tant que tu n'auras pas résolu l'énigme, adieu !" puis quitte le bal en courant, dans le désarroi le plus total de l'assemblée.

Le prince la poursuit, cherche alors à la rattraper. Cendrillon perd une de ses chaussures en descendant l'escalier du château, le prince la ramasse mais ne parvient pas à rattraper la jeune fille qui fuit sur son cheval. Le prince et ses amis partent à sa poursuite et arrivent dans son village isolé. Mal accueillis, ils affirment venir en paix et être à la recherche d'une princesse. Les villageois éclatent de rire, déclarant qu'aucune princesse ne vit ici. Ils changent cependant de ton en entendant qu'il s'agit du prince ; celui-ci essaie la chaussure à toutes les filles du village mais elle se révèle être toujours trop petite. Seule reste Cendrillon, qui s'est cachée et qui est alors intensément cherchée par tous les villageois. Lorsque la belle-mère et les belles-filles réalisent que Cendrillon est celle que recherche le prince, elles lui prennent la chaussure. L'une des belles-filles, Dora, porte une robe et un voile sur le visage comme Cendrillon, le prince se met alors à poursuivre les trois à cheval. Elles font un accident et chutent dans un étang glacé. Le prince repêche Dora, mais en voyant qu'elle n'est qu'une mystificatrice, il lui reprend la chaussure et la relâche dans l'eau glacée.

Alors que le jour se lève, le prince et ses amis, de retour au village, s'apprêtent à retourner bredouille au château. Cependant, Cendrillon, cachée, avait utilisé la dernière noisette de sa chouette, qui s'est transformée en robe de mariée. Jubilant, elle monte ainsi vêtue sur son cheval blanc et avance vers le prince, qui lui fait essayer la chaussure qui lui va parfaitement. Elle lui repose l'énigme, cette fois le visage découvert : il comprend alors qui elle est réellement et quand il l'avait vue auparavant. Il la demande alors en mariage. Elle accepte, il la prend dans ses bras. Les villageois poussent des cris de joie, le prince allant épouser leur Cendrillon. Le prince et Cendrillon partent alors, tous deux sur leurs chevaux, dans la forêt enneigée, en direction du château, dans la plus grande allégresse.

Distribution[modifier | modifier le wikicode]

Portail du cinéma —  Tous les articles sur le 7e art et sur les cinéastes