bavardages  • le Livre d'or
Cordon, le Balcon du Mont-Blanc - panoramio (28).jpg Astuces, statistiques et interview d'une contributrice, lisez la Gazette hiver 2020 de Vikidia ! DessinInterview.png

Tremblement de terre du Japon de 2011

« Tremblement de terre du Japon de 2011 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Le port de Sendai après le passage du tsunami

Le séisme du 11 mars 2011 au Japon sur la côte pacifique du Tōhoku restera pour toujours dans la mémoire des Japonais à 9.0 sur l’échelle de Richter. D’une magnitude qui a varié de 8.9 à 9.0 selon les sources, il est le plus grand séisme capté depuis 100 ans. Suivi d’un Tsunami, il a pour bilan provisoire une moyenne d’environ 14 000 morts. Le centre du séisme était d’une telle force que même des gens de Tokyo, une ville à 300 kilomètres de Tōhoku ont trouvé cette grosse catastrophe horrible.

Le séisme[modifier | modifier le wikicode]

Ligne de chemin de fer détruite, à Higashimatsushima.
Enfants dans un camp de réfugiés
Habitations temporaires après le séisme

Les répliques et le bilan provisoire[modifier | modifier le wikicode]

Il y a eu beaucoup de répliques, dont 56 de magnitudes supérieures à 6 sur l’échelle de Richter. Mais les gens n’étaient pas au courant que cela engendrerait un très grand tsunami. Le bilan provisoire est très élevé, 13 498 morts et 14 734 disparus.

Les secousses[modifier | modifier le wikicode]

La secousse principale a eu lieu le 11 mars, mais c'est dès le 9 mars que la terre a tremblé dans la région avec une première secousse de magnitude de 7.2 selon l’échelle de Richter, à environ 40 kilomètres de distance de la secousse principale de 9.0 ; suivie le même jour par 3 secousses de magnitude supérieure à 6.0. La très forte magnitude du séisme s'expliquerait par de la pression et de la tension qui se sont accumulées pendant plus d’un siècle depuis le dernier séisme dans cet endroit.

Le tsunami[modifier | modifier le wikicode]

Le Tsunami a atteint la côte pacifique du Japon en moins de 10 minutes. Les vagues ont aussi atteint une hauteur de 20 mètres et plus à certains endroits. Ce désastre a parcouru plus de 10 kilomètres à l’intérieur des terres, ce qui a aussi ravagé près de 600 kilomètres sur les côtes et détruisant 54 des 174 villes côtières et 101 lieux désignés comme zones de refuges ont été détruits. Plus de 139 000 réfugiés étaient au désespoir devant cette catastrophe.

Les centrales nucléaires[modifier | modifier le wikicode]

Le tsunami a aussi causé une grande série d’accidents majeurs dans les centrales nucléaires à Fukushima. C’est le 11 mars 2011, à 19 heures 03 minutes que le gouvernement japonais a déclaré l’état d’urgence du nucléaire pour le pays. Près de 215 000 personnes ont été évacuées dans un rayon de plus de 30 kilomètres. Selon certains japonais : "Le territoire puait terriblement". Le 12 mars, l'AIEA rappelait que le combustible nucléaire doit être refroidi même si les réacteurs sont arrêtés, et il cherchait aussi à s'informer sur l'état des sources radioactives dans tout le pays. La nourriture est prête jour et nuit. Selon les japonais (le même jour) tous les autres réacteurs du pays étaient en bon état.

L'aide apportée[modifier | modifier le wikicode]

Au bout de ce désastre, les constructeurs disent que la reconstruction des villes va prendre plusieurs années. Divers organismes d’aides offrent à manger aux réfugiés. La croix rouge est sur les lieux et font de leurs mieux face à ce désastre. La destruction d'habitations oblige la population à chercher refuges dans les centres, et environ 550 000 personnes sont évacuées une semaine après le séisme.

Flag of Japan.svg Portail du Japon - Tous les articles concernant le Japon.
Portail de la géologie —  Tous les articles sur la géologie et les sciences de la Terre.