Traité de Sèvres (1920)

« Traité de Sèvres (1920) » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Le Traité de Sèvres est un traité de paix entre les puissances alliées et le gouvernement du sultan turc Mehmed VI après la Première Guerre mondiale. Il a été signé le 10 août 1920 à Sèvres (aujourd'hui dans les Hauts-de-Seine). Ce traité, refusé par le gouvernement des nationalistes turcs dirigés par Mustapha Kémal Atatürk, sera remplacé par le traité de Lausanne (1923).

Le traité modifie la géographie du Proche Orient en démembrant l'empire turc ottoman pour le remplacer par de nouveaux états soumis à un contrôle territorial de la France, du Royaume-Uni et de l'Italie.

Le démembrement de l'empire turc ottoman[modifier | modifier le wikicode]

Le démembrement de l'empire turc ottoman prévu par le traité de Sèvres de 1920

L'empire turc disparaît pour laisser la place à de nombreux états :

  • la Turquie est réduite à une petite partie de l'Anatolie, région dépourvue de ressources
  • le territoire autonome des Kurdes (à l'est) qui reconnaît l'existence d'un peuple différent des Turcs. Cette région est placée dans la zone d'influence des Britanniques
  • le reste de l'Anatolie (quasiment les deux-tiers) est placé sous le contrôle de la France, de l'Italie et du Royaume-Uni (voir la carte ci-contre). Ce sont les zones d'influence.
  • la Grèce s'empare de la Thrace orientale et de la partie ouest de l'Anatolie (autour de Smyrne)
  • les pays arabes qui se sont révoltés contre les Turcs, avec le soutien des Britanniques, pendant la guerre, sont placés sous contrôle de la SDN qui en confie le contrôle à la France (Liban et Syrie) et au Royaume-Uni (Irak et Palestine)

Le contrôle de la Turquie[modifier | modifier le wikicode]

  • La Turquie perd son armée et ne garde que des gendarmes.
  • Les finances de la Turquie sont administrées par une commission formée d'étrangers (les pays vainqueurs) et les recettes sont en priorité affectées au remboursement des dettes de guerres de la Turquie envers ses vainqueurs ainsi qu'à l'entretien des troupes européennes qui occupent l'ancien territoire turc ottoman.
  • Les écoles, la police, les douanes, les eaux et les forêts sont contrôlées étroitement par les pays vainqueurs.

Vikiliens pour compléter sur les différents traités de paix après la Première Guerre mondiale[modifier | modifier le wikicode]

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.
Portail de la Première Guerre mondiale —  Tous les articles concernant la Guerre de 1914-1918.