Feu d'artifice 2016-07-14 Loire Tours 2.jpg
11-Years-Wikipedia-Sofia-20120115-cake-1.jpg
la cabane  • le Livre d'or
Vikidia a onze ans ! bravo à tous les contributeurs, rejoignez-les !

Tino Rossi

« Tino Rossi » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Tino Rossi dans les années 1940.

Tino Rossi, né le 29 avril 1907 à Ajaccio et mort le 26 septembre 1983 (à 76 ans) à Neuilly-sur-Seine, est un chanteur et acteur français.

Champion francophone du disque[modifier | modifier le wikicode]

Premier artiste qualifié de « chanteur de charme » et idole de plusieurs générations, Constantin Rossi, dit Tino Rossi et familièrement « Tino » est, avec plus de 500 millions de disques vendus dans le monde, le plus grand vendeur francophone de disques.

Avec un égal succès, durant les cinquante ans de sa carrière (1932-1982), il enregistre près de 1 200 mélodies (chansons, airs classiques ou corses...), joue dans une trentaine de films - dont Fièvres, de Jean Delannoy (1942) - et quatre opérettes, notamment Méditerranée (1955)... Sans jamais avoir oublié ses origines modestes - ses parents, Laurent et Eugénie, tailleurs dans la rue ajaccienne du cardinal Fesch, ont eu neuf enfants -, il confie à Paris-Match en 1982 : « Ma force est que je suis un ancien pauvre.1 »

À partir de 1934, il déclenche nombre de passions féminines aussi inédites qu'exubérantes qui, au fil des années, se transforment en attachement affectif. Émeutes à la fin des spectacles, sur les lieux de tournages ou sur les routes du Tour de France 19522, gares bloquées au passage des trains le transportant, femmes se jetant sous les roues de sa voiture dans le fol espoir de mourir écrasées par lui, intervention de la police montée à cheval pour le dégager de ses admiratrices canadiennes (1947)... Il résumera ses mésaventures avec philosophie : « Mes entrées de scène étaient plus faciles que les sorties ! »

Le créateur de Petit Papa Noël[modifier | modifier le wikicode]

En 1946, pour le premier vrai Noël depuis 1938, il chante son légendaire Petit Papa Noël (paroles, Raymond Vincy ; musique, Henri Martinet) dans le film Destins. Grâce à cette comptine, en 1949, il reçoit le premier disque d'or décerné en France, le seul en or massif ! Plus grand succès commercial de la chanson française, Petit Papa Noël, un « véritable phénomène »3, a été repris et traduit partout dans le monde sans jamais effacer sa version initiale tant, dès les premières notes, Tino Rossi emporte grands et petits dans la magie de Noël. Résultant d'une malformation des cordes vocales (la gauche longue et fine, la droite, courte, large et tordue), sa voix couvre exceptionnellement deux octaves et demi en proposant un timbre unique aux très riches nuances.

« Un épicurien latin »[modifier | modifier le wikicode]

Jacqueline Pagnol, Madame Marcel Pagnol, ami intime de Tino Rossi qui fut son exécuteur testamentaire, a résumé ainsi4 le tempérament de « Tino », par ailleurs aussi élégant que timide et d'une discrétion inversement proportionnelle à sa popularité.

Grand amateur d'art (y compris celui de la gastronomie !), Tino Rossi a vécu 42 ans avec Rosalie Cervetti, dite Lilia Vetti (1923-2003), une danseuse niçoise que la célèbre meneuse de revues Mistinguett lui présenta en 1941 à Aix-les-Bains. Leur fils, Laurent (1948-2015)5, chanteur, compositeur et producteur, a chanté en solo et avec son père : Chantons la même chanson ; Papa, dis-le moi et Soufflez les bougies (de Charles Trenet). Du premier de ses trois mariages, avec une violoniste, Tino Rossi eut aussi une fille, Pierrette (1927-2011), qui joua dans la joyeuse troupe Les Branquignols et travailla pour la télévision.

Tino Rossi est inhumé, avec Lilia Vetti et ses deux enfants, au cimetière marin d'Ajaccio, sur la Route des Sanguinaires. Des milliers de touristes viennent se recueillir chaque année devant la sobre chapelle qu'il avait fait construire au milieu des années 1960, non loin de son domaine du Scudo. Sise depuis 1973 boulevard Tino-Rossi, la propriété, labellisée « Maison des Illustres » en 2011, appartient à ses petits-fils Constantin et Jean-Baptiste, fils de Laurent.

Voir, écouter et lire[modifier | modifier le wikicode]

Références et notes[modifier | modifier le wikicode]

  1. Numéro 1747, 19 nov. 1982, p. 52.
  2. Annie Cordy évoque volontiers ces mamans qui se débarrassaient de leur bébé sur les trottoirs pour courir derrière leur Tino !
  3. Selon Fabien Lecœuvre, Petites histoires pour grandes chanson, éd. du Rocher, 2009.
  4. Paris-Match, n° 1793, 7 octobre 1983.
  5. https://fr.wikipedia.org/wiki/Laurent_Rossi
Portail de la musique —  Tous les articles concernant la musique.
Portail du cinéma —  Tous les articles sur le 7e art et sur les cinéastes
Drapeau de la France Portail France —  Accédez au portail sur la France.