Tiken Jah Fakoly

« Tiken Jah Fakoly » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Tiken Jah Fakoly à la fête de l'Humanité, en 2005

Tiken Jah Fakoly, de son vrai nom Doumbia Moussa Fakoly, est un chanteur de reggae ivoirien.

Un artiste engagé[modifier | modifier le wikicode]

Tiken Jah Fakoly joue une musique pour « éveiller les consciences », comme il l'a expliqué lors de diverses interviews. Sa musique parle des injustices que subit la population de son pays d'origine, mais aussi et surtout du peuple africain. C'est donc un reggae proche du peuple africain qui souffre de l'oppression, mais surtout de la misère.

Il dénonce le colonialisme, la vente d'armes à l'Afrique par l'Occident, le pillage de ses richesses, les soutiens occidentaux à la dictature et les dictateurs africains eux-mêmes, comme Lansana Conté en Guinée.

Biographie[modifier | modifier le wikicode]

Cet artiste est né le 23 juin 1968 à Odienné, au nord-ouest de la Côte d'Ivoire. Issu d'une famille de forgerons, Fakoly découvre assez tôt la musique reggae et monte son premier groupe, Djelys, en 1987. Peu à peu, c'est par la scène qu'il réussit à se faire connaître au niveau régional, puis national.

Depuis 2003, il vit exilé au Mali suite à des menaces de mort. Cette année-là, il est aussi devenu l'un des auteurs de l'album Drop the Debt (2003), au profit notamment de l'organisation altermondialiste ATTAC. Après ce rapprochement du mouvement altermondialiste, il s'est impliqué dans les manifestations anti-G8.

En 2006, l'artiste de reggae français Pierpoljak l'invite pour un duo pour son nouvel album. La chanson s'appelle Sisi.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Source[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page Tiken Jah Fakoly de Wikipédia.
Consulté le 17 avril 2008.

Lien externe[modifier | modifier le wikicode]

Portail de la musique — Tous les articles concernant la musique.