Livre d'or
Livre d'or

les bavardagesdemande d'article
Que pensez-vous de Vikidia ? Venez mettre un message sur le livre d'or !

Tigre de Chine méridionale

« Tigre de Chine méridionale » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
(Redirigé depuis Tigre de Chine)
Aller à : navigation, rechercher
Super article Tu lis un « super article ».
Tigre de Chine méridionale
Un tigre chinois, au zoo de Shanghai
Un tigre chinois, au zoo de Shanghai
Nom(s) commun(s) Tigre de Chine, Tigre chinois, Tigre de Chine méridionale, Tigre d'Amoy
Nom scientifique Panthera tigris amoyensis
Classification Sous-espèce de tigre (famille des félins)
Répartition Sud de la Chine, province de Xiamen (anciennement Amoy)
Milieu de vie Jungles et forêts de montagne
Taille 2,3 à 2,65 mètres (pour le mâle)
Poids 130 à 175 kg (pour le mâle)
Longévité 15 ans (dans la nature)
Reproduction Jusqu'à 5 petits vivants par portée ; le plus souvent, 2
Régime alimentaire Carnivore
Statut UICN EW IUCN 3 1.svg éteint dans la nature ?CR IUCN 3 1.svg En danger critique d'extinction
Habitat d'origine du tigre chinois, en Chine
Habitat d'origine du tigre chinois, en Chine
voir modèle • modifier

Le tigre de Chine (华南虎, nom scientifique : Panthera tigris amoyensis) est un tigre, originaire, comme son nom l'indique, du sud de la Chine. Il est traditionnellement appelé « tigre chinois », mais une autre sorte de tigre, le tigre de Sibérie vit également en Chine, dans le nord. Pour l'en distinguer, on appelle ce tigre, qui ne vit qu'au sud de la Chine, « tigre de Chine méridionale ».

C'est aujourd'hui le tigre le plus menacé du monde : il ne vit plus que dans quelques zoos, ainsi que peut-être à l'état sauvage que dans une toute petite zone du sud de la Chine, dans la province de Xiamen, d'où il est possible qu'il ait en fait entièrement disparu.

Description et mode de vie[modifier | modifier le wikicode]

Le tigre chinois est assez facile à reconnaître : son museau est un peu plus court, et ses yeux plus rapprochés que les autres tigres, ce qui lui donne l'impression d'une tête beaucoup plus ronde. Ses rayures sont également très fines, bien nettes et plus nombreuses que les autres tigres, qui ont plutôt tendance à avoir des bandes noires plus larges et plus diffuses. C'est ce tigre qui a été très largement représenté dans l'art chinois.

C'est également le plus petit de tous les tigres que l'on trouve en Asie : le mâle mesure environ 2m30 à 2m65, et pèse entre 130 à 175 kg en moyenne. A titre de comparaison, un tigre du Bengale peut mesurer jusque 3m10, et un tigre de Sibérie, 3m80. Il existe et a existé cependant d'autres tigres encore plus petits que le tigre chinois, comme le le tigre de Sumatra, le plus petit tigre au monde, qui ne mesure « que » 2m20 à 2m25 ; cependant, il ne vit pas sur le continent asiatique, mais uniquement sur certaines îles de l'océan Indien.

La femelle est un peu plus petite que le mâle : la tigresse de Chine peut mesurer entre 2m20 et 2m40, et peser environ 110 à 115 kg.

En raison de sa taille, le tigre chinois n'a aucun prédateur dans la nature (en dehors de l'homme, bien entendu). Il peut vivre environ quinze ans, dans la nature, et jusque vingt en captivité.

Habitat et alimentation[modifier | modifier le wikicode]

Le tigre chinois vit traditionnellement dans les jungles denses et les forêts humides du sud de la Chine. Il adore l'eau ! On le rencontre dans les forêts de montagnes, à la frontière entre les différentes provinces chinoises, d'où il a tendance à disparaître. C'est un animal carnivore, qui chasse à l'affût : grâce à ses rayures, qui constituent un excellent camouflage, il s'approche tout doucement de sa proie sans faire de bruit, puis, lorsqu'il est assez près, bondit dessus pour l'attraper. Dans la nature, il se nourrit principalement de sangliers, mais aussi d'autres gros animaux, comme les cerfs cochons, les muntjacs, les sambars, les cerfs huppés, ou les saros, et plus rarement d'animaux plus petits, comme les porc-épics, les entelles ou les paons.

Vie sociale et reproduction[modifier | modifier le wikicode]

Le tigre chinois est un animal solitaire, qui vit et chasse seul sur un territoire qu'il protège contre les intrus. Les mâles, plus gros, ont un territoire plus grand que celui des femelles : à l'intérieur du territoire d'un mâle, on trouve, en général, les territoires plus petits d'une ou deux femelles. Les tigres mâles et femelles s'évitent la plupart du temps, sauf en période de reproduction. Le mâle part alors à la recherche d'une femelle sur son territoire. Après l'accouplement, il la quitte, et cherche une nouvelle femelle. Il ne participe pas à l'éducation des jeunes.

Comme tous les mammifères, la tigresse de Chine met au monde des petits vivants : la gestation dure environ 3 à 4 mois, après quoi la mère met au monde en général un ou deux tigrons (parfois jusqu'à 5 !). Les petits pèsent environ 2 kg à la naissance, moins lourd qu'un bébé humain ! Afin de prendre des forces et de grandir, ils vont téter le lait de leur mère pendant environ 2 mois, après quoi, ils commenceront à manger de la viande. En tout, les petits vont rester avec leur mère environ 1 an et demi, après quoi ils commenceront à chasser seuls. À l'âge de 2 ans, ils la quitteront pour se chercher leur propre territoire et vivre seul

Histoire[modifier | modifier le wikicode]

Évolution[modifier | modifier le wikicode]

Les plus anciens fossiles connus de tigres sont originaires de la même région que celle où vit actuellement le tigre de Chine. Certains scientifiques1 pensent que c'est en Chine que les tigres sont apparus, avant de se répandre en Asie, et de se différencier pour donner les sous-espèces de tigre que nous connaissons aujourd'hui. Selon cette hypothèse, les tigres chinois seraient les derniers descendants des tous premiers tigres.

Le tigre et l'homme[modifier | modifier le wikicode]

Le tigre est un animal qui peut s'avérer dangereux pour l'homme, même s'il ne l'attaque que très rarement. En revanche, il s'attaque plus volontiers au bétail, quand il ne trouve rien d'autre à manger : il est donc gênant pour les fermiers, qui peuvent parfois le chasser, afin de protéger leurs troupeaux.

De plus, dans la médecine traditionnelle chinoise, certains animaux sont utilisés comme médicaments, ce qui pose problème, notamment pour les espèces menacées. Ainsi, le tigre chinois a été très chassé pour ses os et pour ses moustaches, utilisés comme remède... Ses dents et ses griffes sont utilisées en Chine comme talisman, pour attirer la chance et se protéger des fantômes. Sa peau est très recherchée par les riches collectionneurs. Pour toutes ces raisons, le tigre a été énormément victime du braconnage en Chine.

De plus, les forêts où il vivait traditionnellement tendent à se raréfier et à disparaître, à mesure qu'elles sont rasées et remplacées par des habitations ou d'autres constructions humaines. Un tigre a besoin d'un grand espace pour vivre, et, si l'on détruit la forêt où il vit, il ne trouvera plus assez de proies pour se nourrir, et va donc se rapprocher des villages et des habitations humaines, qui remplacent son habitat. Pour cette raison, les tigres ont été, durant le XXe siècle, de plus en plus fréquents à proximité des habitations, ce qui a multiplié les accidents, les gens tuant les tigres qui s'approchaient trop, pour se protéger.

Au début des années 1950, on estime qu'il restait environ 4 000 tigres chinois vivant en liberté2. En 1949, la République Populaire de Chine est proclamée. Le tigre chinois est déclaré nuisible, et des mesures sont prises pour s'en débarrasser. En 1979, après la mort de Mao Zedong, le gouvernement chinois finit par interdire la chasse au tigre, et le classe parmi les espèces protégées2. Cependant, en 1982, on estime qu'il ne reste que 150 ou 200 tigres encore vivants en liberté1. Dans les années 1990, plusieurs études sont menées pour essayer de déterminer le nombre de tigres, d'après les traces qu'ils laissent, mais sans succès : il ne reste que trop peu de tigres dans la nature pour pouvoir les compter. En 2001, des scientifiques à la recherche de tigres n'en ont trouvé aucun. Certains villageois disent avoir aperçu des tigres, ou leurs traces, en 2002, dans la réserve naturelle de Qizimei Mountains, mais aucun tigre n'a été vu avec certitude dans la nature depuis les années 1970, quand le dernier tigre connu a été capturé.

Un tigre chinois, en Afrique du Sud, avec une proie qu'il vient de capturer (un blesbok).

Aujourd'hui, on pense que le tigre chinois est peut-être éteint dans la nature. Il n'en existe plus qu'une cinquantaine d'individus, qui vivent dans des zoos : ce sont des descendants des derniers tigres à avoir été capturés, et certains d'entre eux sont peut-être des hybrides d'autres sous-espèces de tigres.

Réintroduction[modifier | modifier le wikicode]

Plusieurs projets visent à la réintroduction du tigre chinois dans la nature, notamment en Chine. Il existe un projet en Afrique du Sud : Des tigres chinois ont été réintroduits dans une réserve, en Afrique du Sud : l'endroit a été choisi parce qu'il permet aux tigres de trouver un territoire approprié et des proies suffisantes. Des tigres chinois y ont été relâchés, afin qu'ils se réhabituent à la vie dans la nature, afin qu'on puisse peut-être un jour les relâcher hors d'une réserve, dans leur milieu naturel, en Chine.

Dans la culture[modifier | modifier le wikicode]

Vase chinois bleu et blanc de l'ère Qing, montrant plusieurs animaux, dont un tigre chinois
Drapeau de la république de Formose, en 1985

Le tigre est un symbole très important en Chine ; c'est l'un des douze signes du zodiaque chinois. C'est l'une des raisons pour lesquelles il a été très représenté dans l'art chinois.

Le baume du tigre est une pommade à base de plantes (et qui ne contient pas de tigre !), inventée et fabriquée à Singapour.

Voir aussi[modifier | modifier le wikicode]

Vikiliens pour compléter[modifier | modifier le wikicode]

Tgeris,2009-1-10.jpg
Tous les articles à propos des tigres

Les six sous-espèces actuelles de tigres - Tigre du BengaleTigre de SibérieTigre de SumatraTigre de ChineTigre d'IndochineTigre de Malaisie
sous-espèces disparues - Tigre de la CaspienneTigre de JavaTigre de Bornéo
variétés particulières de tigre - Tigre blancTigre doré

Liens externes[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. 1,0 et 1,1 Panthera tigris ssp amoyensis -IUCN RedList
  2. 2,0 et 2,1 (en) South China Tiger - WWF
Article mis en lumière la semaine du 21 juillet 2014.
Mouse.svg Portail des mammifères —  Tous les articles sur les mammifères.
Nuvola apps kugar.svg Portail des félins —  Tous les articles sur les félins.
Portail de la Chine — Tous les articles sur la Chine.