The Elder Scrolls

« The Elder Scrolls » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un paysage de Skyrim
Un paysage d’Oblivion

The Elder Scrolls est une série de six jeux vidéo qui se déroulent sur le continent de Tamriel sur une Terre imaginaire. Ces cinq jeux sont :

  • The Elder Scrolls I : Arena sorti en 1994 sur PC;
  • The Elder Scrolls II : Daggerfall sorti en 1996 sur PC;
  • The Elder Scrolls III : Morrowind sorti en 2002 sur PC et Xbox;
  • The Elder Scrolls IV : Oblivion sorti en 2006 sur PC, Playstation 3 et Xbox 360;
  • The Elder Scrolls V : Skyrim sorti en 2011 sur PC, Playstation 3 et Xbox 360;
  • The Elder Scrolls Online sorti en 2014 sur PC, Mac, Xbox One et Playstation 4.

Dans ces six jeux, le joueur incarne un héros (ou une héroïne), à choisir parmi plusieurs races d'humanoïdes, qui évolue dans un monde d’heroic fantasy (avec des monstres, des guerriers, de la magie, etc.).

Ces jeux sont développés par l’entreprise américaine Bethesda Softworks.

Races[modifier | modifier le wikicode]

  • Les Impériaux : natifs de Cyrodiil, la province-capitale de l'Empire de Tamriel, ils sont perçus comme des individus éduqués. Très bons diplomates et commerçants, ils sont aussi doués en magie qu'en combat, et disposent d'un pouvoir spécifique à leur race, la "Voix de l'Empereur", qui apaise les personnes de leur entourage, les faisant cesser de se battre.
  • Les Bretons : ce sont des humains reconnus pour leur résistance à la magie. Leur pouvoir spécifique est "Peau de dragon", qui leur offre une certaine protection contre les sorts.
  • Les Nordiques : généralement grands aux cheveux blonds, aussi forts qu'intrépides, ces hommes du nord natifs de Bordeciel, province nordique de Tamriel, sont résistants au froid, tant climatique que magique. Ils sont surtout connus et redoutés pour leur sauvagerie sur le champ de bataille et leur passion du combat, qui fait d'eux des guerriers brutaux et redoutables, spécialisés dans le maniement des armes plutôt lourdes, ainsi qu'en forgeage. Leur pouvoir, "Cri de guerre", terrifie leurs ennemis les plus faibles, les forçant à fuir le combat.
  • Les Rougegardes : ce sont de grands guerriers à la peau foncée qui viennent de Lenclume. Ils sont les guerriers les plus redoutables de Tamriel, les plus courageux à ce que l'on dit, notamment dans la Légion Impériale. Étant les guerriers les plus combattifs, ils sont craints de toutes les armées.
  • Les Hauts Elfes : des elfes arrogants et raffinés spécialisés dans la magie de destruction. Natifs de l'Archipel de l'Automne, ils naissent avec une quantité d'énergie magique supérieure à celle des autres races, leur permettant de lancer plus de sorts sur une durée donnée. Leur pouvoir, "Régalien", permet à leur magie de se recharger plus rapidement.
  • Les Orques : des humanoïdes forts, verts, et peu ragoûtants. Ils sont cependant très bons en forgeage et leur armes et armures sont connues pour leur robustesse. Ils sont plus forts et violents encore que les Nordiques, notamment grâce à leur pouvoir "Berserker", qui rend leurs attaques deux fois plus meurtrières et qui divise par deux les dommages causés par les armes des ennemis, pour une courte durée, les rendant quasi invincibles.
  • Les Elfes des bois : de petits elfes originaires du Val-Boisé, où les arbres sont respectés à l'égal des dieux, à tel point qu'une charte locale interdit de les couper. Ils sont agiles et imbattables au tir à l'arc. Leur proximité avec la nature leur confère un pouvoir appelé "Langue bestiale", qui leur permet d'ordonner à des animaux de se battre pour eux. Au sein des différents jeux de la série "Elder Scrolls", de nombreux personnages prétendent qu'ils mentent couramment ...
  • Les Elfes noirs : ils ne sont pas méchants mais ils ont le teint sombre et les yeux rouges. Leur province natale est Morrowind, une terre aux décors variés allant du désert de sable ou de cendres aux marais en passant par de vertes prairies, l'île nordique de Solstheim et l'île volcanique de Vvardenfell. La rudesse de ce lieu les a rendus résistants au feu. Très bons mages de guerre, doués en magie de destruction, ils possèdent, tout comme les autres races, un pouvoir intrinsèque. Mais il varie du jeu "Oblivion" au jeu "Skyrim" : dans "Oblivion", ils sont capables d'invoquer un "Ancêtre gardien", un fantôme, qui se bat à leurs côtés. Alors que dans "Skyrim", ils possèdent le pouvoir "Ire Ancestrale", leur permettant de s'envelopper de feu pour blesser les ennemis attaquant au corps-à-corps.
  • Les Kajhiit : ce sont des hommes-chats, ils vivent dans le désert caractérisant leur province natale, Elsweyr, bien qu'on puisse en rencontrer ailleurs. Ce sont souvent des commerçants ou des voleurs, avantagés par leur agilité et leur discrétion. Ils sont connus dans tout l'Empire pour leur Skooma, une sorte de drogue le plus souvent illégale. Il existe plusieurs sous-races, certains à tête de tigre, d'autres à tête de jaguar, mais seuls ces derniers sont jouables dans les jeux les plus récents de la série. Ils disposent du pouvoir "Nyctalopie", c'est-à-dire qu'ils peuvent voir dans le noir, à l'instar des chats. Dans "Oblivion", ils possédaient aussi le pouvoir "Oeil de peur", qui poussait les gens à prendre la fuite, terrifiés, mais dans "Skyrim", ce sont les Nordiques qui possèdent ce pouvoir, appelé "Cri de guerre".
  • Les Argoniens : ce sont de hommes-lézards. Ils viennent du Marais Noir, une province située au Sud de Morrowind, et à l'Est de la province centrale de Cyrodiil. Cette région est réputée comme dangereuse, et, pour survivre, les Argoniens ont évolué : ils sont capables de respirer sous l'eau, évitant la noyade qui guette les nageurs appartenant aux autres races, et sont quasi immunisés contre les maladies. Leur pouvoir est "Bénédiction du Hist", du nom d'un arbre humanoïde vénéra dans le Marais Noir. Ce pouvoir, activable une fois par jour, comme tous les autres pouvoirs des autres races, leur permet de restaurer rapidement leur santé et soigne plus vite leurs blessures.

Provinces[modifier | modifier le wikicode]

Le premier jeu (Arena) se déroule dans l'ensemble du continent imaginaire de Tamriel, le deuxième (Daggerfall) dans quelques provinces de ce continent situées autour d'une baie à l'ouest. Le troisième (Morrowind) prend place dans la province du même nom à l'est du continent, le quatrième (Oblivion) dans la province centrale impériale de Cyrodiil et le cinquième (Skyrim) dans la région boréale de Bordeciel (en anglais Skyrim).

Dieux[modifier | modifier le wikicode]

Le jeu aussi dispose d'une religion, qui ressemble à un christianisme polythéiste. Les croyants en cette religion disposent de 9 divinités qui ont chacune leur chapelle dans une des 9 villes de Cyrodiil (sans compter la Cité Impériale).

Cependant, de 9 dieux, on passe à 8 dans le jeu "Skyrim". En effet, peu après les événements du jeu "Oblivion", une organisation de mages Haut-Elfes, les Thalmor, déclarent la guerre à l'Empire de Tamriel lui-même, et parviennent à vaincre l'Empereur, qui se soumet à eux. Ils imposent le Traité de l'Or Blanc, un traité de paix qui promet d'épargner l'empire à une condition : le dieu Talos ne doit plus être vénéré, car son culte sera désormais considéré comme hérétique. En effet, Talos était, à l'origine, un véritable être humain, plus particulièrement le premier Empereur de Tamriel, Tibert Septim. Il était si grandiose qu'à sa mort, il devint un Dieu. Pour les Thalmor, il est intolérable qu'un simple humain puisse être une divinité, car ils considèrent les humains comme une race inférieure. Ils traqueront donc sans relâche les Nordiques qui persistent à vénérer Talos, puisque Talos était lui-même un Nordique de son vivant.

Portail des jeux vidéo — Tous les articles concernant les jeux vidéo.