Hollie Little Pink Laptop.jpg
Garçon devant un ordinateur.jpg
Soutenir Vikidia  • le Livre d'or
Participez à améliorer Vikidia : Pierre Perret, anglicisme, mandarine, Togo, et 300 autres articles importants et trop courts à compléter. Vos contributions sont les bienvenues !

Test Acts

« Test Acts » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Les Test Acts sont des lois anglaises votées en 1673 et 1678. Elles réservent l'exercice des fonctions publiques et électives aux Anglais de confession anglicane. Elles excluent les catholiques et même les fidèles des autres confessions protestantes (« non-conformists »). Ces lois seront abrogées en 1829.

Les Test Acts visaient à réduire le nombre et l'influence des Anglais qui refusaient de reconnaître la suprématie du roi en matière de religion, idée qui est un des fondements de l'anglicanisme. Cela tentait d'empêcher la réimplantation du catholicisme en Angleterre, celui-ci étant considéré comme un « agent de l'étranger » (car soumis à l'autorité du pape). En 1672 le roi avait accordé son « indulgence » (le pardon des fautes) à tous ses sujets catholiques et non-conformistes. Cela visait aussi le duc d'York, frère et héritier du roi Charles II qui s'était converti au catholicisme.

Le Test Act de 1673, impose que toute personne occupant un emploi public doit prêter serment pour reconnaître la suprématie de l'Église d'Angleterre (qui rejette l'autorité du pape et fait du souverain anglais le chef de l'Église). Le fonctionnaire devait également reconnaître qu'il rejetait le dogme catholique de la transsubstantiation, dogme sur la présence ou non du Christ dans l'Eucharistie, qui différencie les catholiques et les protestants. Le fonctionnaire devait également recevoir les sacrements, tels qu'ils étaient définis par l'Église anglicane, dans les trois mois qui suivaient sa prise de fonction. Tous les fonctionnaires en place qui refusaient ces conditions étaient expulsés de leurs fonction. De plus le fonctionnaire récalcitrant était dans l'incapacité d'exercer une tutelle ou d'assurer l'exécution d'un testament. Mais le roi accorda de nombreuses exemptions d'obéissance.

Le Test Act de 1678 interdit d'élire à la Chambres des communes ou d'autoriser à siéger à celle des lords (nommés par le roi) tout Anglais qui n'aurait pas prêté les serments requis. En 1681, l'Écosse adopte les mêmes règles.

Les colonies anglaises d'Amérique étaient soumises au Test Act. Mais dès 1774, le Canada qui venait d'annexer la province du Québec, peuplée majoritairement par des catholiques, rejeta les Test Acts. Il en est de même pour les États-Unis (regroupement d'anciennes colonies anglaises, dont beaucoup ont été fondées par des non-anglicans), qui interdisent de telles pratiques en vertu de l'article VI de la Constitution américaine.

Ce n'est qu'en 1829 que le Roman Catholic Relief Act abroge les Test Acts dans le Royaume-Uni.

Portail du Royaume-Uni —  Tout sur l'Angleterre, l’Écosse, le Pays de Galles, l'Irlande du Nord !
Portail des religions —  Fêtes religieuses, textes sacrés, fondateurs des religions...