Terreur blanche

« Terreur blanche » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

On appelle terreur blanche une période où une partie de la population, (classée politiquement à droite), réagit violemment et prend sa revanche contre une autre partie de la population (classée politiquement à gauche) qui l'avait persécutée auparavant.

En France pendant la période révolutionnaire de 1789-1815[modifier | modifier le wikicode]

En France, il y a eu deux périodes de terreur blanche. La première a eu lieu en 1794-1795, pendant laquelle les royalistes de l'Ouest et de la vallée du Rhône pourchassent les républicains qui avaient organisé en 1793-1794, la Terreur pour faire face à l'invasion étrangère et à la guerre civile.

Une seconde terreur blanche se déroule en 1815 après la chute définitive du Premier Empire, les ultras-royalistes pourchassent légalement et illégalement les personnalités de l'Empire et de la Révolution.

La terreur blanche au XXe siècle[modifier | modifier le wikicode]

La notion de terreur blanche est également employée pour les périodes de répression organisées par des gouvernements ou des partis conservateurs après une période révolutionnaire (appelée, elle, terreur rouge).

Cela s'est produit en Hongrie en 1919-1920 et 1921-1922, en Russie, pendant la guerre civile russe en 1917-1921. La répression menée par les nationalistes franquistes pendant la guerre civile espagnole en 1936-1939 et dans les années suivant la défaite des républicains. En Chine il y a eu la terreur blanche en 1927, quand les nationalistes massacrent les communistes à Shanghaï.

Icone chateau.png Portail de l'Histoire —  Toute l'Histoire, de la préhistoire, jusqu'à aujourd'hui.