Garçon devant un ordinateur.jpg
Hollie Little Pink Laptop.jpg
Les articles à compléter • Le Livre d'or
Ce sont des enfants, des adolescents et des adultes qui écrivent et qui font la maintenance de Vikidia. Participez vous aussi !

Terre-plein côtier

Une page de Vikidia, l’encyclopédie junior
Révision datée du 22 mai 2018 à 14:39 par 176.155.113.38 (discussions) (Faute d'orthographe)
Aller à : navigation, rechercher
Ne pas confondre avec Polder !

Un terre-plein côtier ou terre-plein ou terre-plein littoral est un espace plat gagné sur la mer grâce à des remblais. Les terre-pleins permettent d'agrandir un territoire dans le but d'y construire des infrastructures (villes, aéroports...). On y installe des zones industrielles, des aéroports que l'on ne peut créer à l'intérieur des terres faute de place ou parce qu'il faut réduire le déplacement des matières premières.

Pourquoi la création de terre-pleins ?

Article à lire : Zone industrialo-portuaire.

Les terre-pleins permettent en particulier de donner de l'espace aux zones industrialo-portuaire situées en général près des villes, quand leur activité se développe beaucoup.

Construire un terre-plein

Il faut commencer par entourer l'espace indispensable par des digues. Ensuite on évacue l'eau de mer. Enfin il faut combler l'espace ainsi créé et le mettre au même niveau que les terrains naturels environnants. Le terre-plein sert de décharge pour les gravats générés par les démolitions d'immeubles ou d'autres installations, les ordures urbaines ou des matériaux provenant de carrières. Il faut aussi attendre que les gravats se tassent. Ensuite on recouvre le terrain ainsi créé par une chape de béton et on y installe les aménagements prévus.

Différence entre le polder et le terre-plein

Le polder, une fois sec, reste sous le niveau de la mer.

Le terre-plein, lui, a été rempli. Il se trouve donc au-dessus du niveau de la mer.

Portail de la mer — Tous les articles sur la mer et le monde maritime.
Portail des techniques — Tous les articles sur les moyens de transport, l’informatique, les outils et les matériaux…