Tenure

« Tenure » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher

Au Moyen Âge, les tenures sont les conditions par lesquelles un seigneur propriétaire de terres, les loue à un paysan. Par extension on donne le nom de tenure à la terre louée (« tenue »)dans de telles conditions.

Les tenures paysannes[modifier | modifier le wikicode]

Paysans du XIIIe siècle, travaillant leurs tenures (ou la réserve seigneuriale)

En contrepartie de cette location, le paysan doit payer certains impôts et doit rendre certains services au seigneur. Selon la condition des paysans on distingue différents types de tenures. Les tenures serviles étaient confiées à des paysans non-libres (les serfs) soumis à de très nombreux impôts en raison de leurs conditions personnelles et sur les terres qu'ils cultivaient. Les censives étaient confiées aux vilains qui sont des paysans libres. Ils doivent acquitter le cens (impôt qui indique que la terre ne lui appartient pas) et verser une partie de la récolte (comme le champart). Périodiquement il doit également effectuer des corvées sur les terres que le seigneur fait cultiver directement pour son compte (appelées la réserve seigneuriale).

Les obligations frappant les terres ainsi louées à un tenancier sont répertoriées dans un registre appelé terrier.

Les tenures nobles[modifier | modifier le wikicode]

Il existait des tenures nobles (les « terres de noble tenure » ou fiefs) qui étaient soumises à l'obligation de prêter l'hommage vassalique au seigneur. À l'origine elles étaient confiées à des guerriers assurant la sécurité du lieu et pouvant être appelés à servir dans l'armée du seigneur (le service d'ost). Le guerrier tirait des revenus du travail de ses paysans. Mais avec l'appauvrissement des guerriers en particulier pendant la Guerre de Cent Ans, les tenures nobles purent être achetées par des non-nobles (les bourgeois des villes). Ils y trouvaient un moyen de placement pour leurs économies (ils percevaient les impôts seigneuriaux et pouvaient louer les terres à des fermiers ou des métayers). Ils pouvaient, par usurpation, se faite appeler « Monsieur de... », première étape vers l'usurpation des titres de noblesse.

Portail de l'agriculture —  Accédez au portail sur l'agriculture.
Société paysanne au XIVe siècle.jpg Portail du Moyen Âge —  Tous les articles sur le Moyen Âge.