Le Livre d'or  • l'aide
DessinActus.PNG Actualités des Vikidiens, interview... Venez lire la Gazette printemps 2020 de Vikidia ! DessinInterview.png

Taylorisme

« Taylorisme » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Frederick Winslow Taylor.

Le taylorisme, ou Organisation scientifique du travail est une forme d'organisation du travail. Le nom provient de Frederick Winslow Taylor, un ingénieur américain qui au début du XXe siècle se fit le champion d'une idée, dont il n'est pas l'inventeur, la division du travail. Cette théorie va bouleverser l'organisation de la production industrielle et la vie de centaines de millions de travailleurs. Elle est encore employée aujourd'hui.

Le taylorisme repose sur une série d'observations, d'analyses et d'applications :

  • On observe les gestes productifs accomplis par divers travailleurs, et on en tire « un geste standard » qui est la synthèse des gestes réels. Cette observation et cette analyse sont faites par le service des « méthodes » de l'entreprise.
  • Ce geste standard est ensuite imposé aux travailleurs, qui n'ont plus besoin de réfléchir à ce qu'ils font et deviennent très spécialisés (ce sont les OS, ouvriers spécialisés). Il y a une forte déqualification, donc des salaires peu élevés.
  • Dans l'application, chaque travailleur doit accomplir des gestes peu nombreux, faciles à apprendre et qui peuvent se répéter rapidement. Ces gestes sont strictement codifiés. Le temps d'exécution est minuté (la cadence) et on recherche la plus courte durée possible. Le but est de réduire les « temps morts » pendant lesquels l'ouvrier qui est payé, ne produit rien.
  • Pour l'employeur, le paiement du travail « à la tâche » ou « aux pièces » est la meilleure solution. Dans ce cas le salaire du travailleur dépend de sa production personnelle, donc il a intérêt à travailler rapidement.

Pour tirer du taylorisme le maximum de bénéfice, il est associé au travail à la chaîne, une des composantes du Fordisme.

Le film, Les Temps modernes, de Charlie Chaplin (1936) dénonce d'une manière plaisante les effets ravageurs du taylorisme.

Sources[modifier | modifier le wikicode]

  • Janine Brémond et Alain Geledan, Dictionnaire économique et social, Hatier.
Portail de l'économie —  Tous les articles sur l'économie.