Le Livre d'or  • l'aide
DessinActus.PNG Actualités des Vikidiens, interview... Venez lire la Gazette printemps 2020 de Vikidia ! DessinInterview.png

Tarsier des Philippines

« Tarsier des Philippines » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Un tarsier des Philippines sur l'île de Bohol.

Le Tarsier des Philippines est un minuscule primate d'Asie du Sud-Est. Il est endémique du sud de l'archipel des Philippines (il ne vit que là). Son nom scientifique est Carlito syrichta. Il appartient à la famille des tarsiers (Tarsiidae).

Description[modifier | modifier le wikicode]

Un tarsier des Philippines sur le bras d'une touriste. Remarquer la taille de sa queue.

Le Tarsier des Philippines est le plus petit primate au monde1, avec une longueur de 8,5 à 16 cm et un poids de 80 à 160 grammes (les mâles sont un peu plus lourds que les femelles). Il a à peu près la taille d'un poing humain fermé.

Comme tous les autres tarsiers, il a les yeux fixes par rapport au crâne, mais il peut tourner la tête à 180°2, ce qui lui permet de regarder derrière lui. Ces yeux sont immenses, adaptés à la vision nocturne. En pleine lumière, leur pupille rétrécit et se réduit à un point, comme on le voit sur la plupart des photos. Ses oreilles sont aussi très grandes. Elles bougent sans arrêt2, permettant au tarsier d'entendre tous les mouvements autour de lui.

La fourrure du Tarsier des Philippines est de couleur grise ou brune. Il a une longue queue nue, poilue au bout. Elle fait deux fois la longueur du reste du corps. Ses longs pieds lui permettent de sauter jusqu'à 3 mètres de branche en branche. Ses longs doigts et ses longs orteils lui permettent d'escalader facilement n'importe quelle surface.

Habitat et comportement[modifier | modifier le wikicode]

Trois tarsiers des Philippines à Bohol. Un surveille le photographe, les autres sont endormis.

Le Tarsier des Philippines vit dans les forêts tropicales jusqu'à 700 m d'altitude. Il préfère les forêts denses, avec beaucoup de végétation pour le protéger de ses prédateurs. Il se perche sur les arbres à environ 2 m de haut.

C'est un animal solitaire et territorial : les mâles ont des territoires d'environ 6,5 hectares et les femelles d'environ 2,5 hectares. Ils se croisent la nuit, quand ils se déplacent pour chasser.

Ils se nourrissent surtout d'insectes, avec aussi des araignées, des petits crustacés, des petits lézards et des petits oiseaux.

Communication[modifier | modifier le wikicode]

Le Tarsier des Philippines utilise des moyens de communication variés. Il est moins bruyant que beaucoup d'autres primates, mais pousse quand même 3 sortes de cris. Quand plusieurs tarsiers se retrouvent, ils poussent des petits cris de contentement ressemblant à des gazouillis ou à des chants d'insectes.

Ils sont aussi capables d'émettre des ultrasons de 70 à plus de 90 kHz3. Ces sons, trop aigus pour être entendus par l'oreille humaine, sont utilisés par le bébé tarsier séparé de sa mère ou par les mâles pour parler aux femelles à la saison des amours.

Le tarsier des Philippines communique aussi par les odeurs. La femelle marque son compagnon avec le produit d'une glande qu'elle a autour de la bouche. Les mâles marquent leur territoire avec leur urine. Enfin les femelles épouillent les mâles ou leur bébé pour retirer leurs peaux mortes et leurs parasites2.

Reproduction[modifier | modifier le wikicode]

Une mère tarsier avec son petit.

Les femelles tarsiers peuvent se reproduire environ une fois par mois2. La gestation dure six mois. L'unique petit tarsier nait déjà poilu, les yeux ouverts. Il est long d'environ 7 cm, plus 11 cm de queue. Il est tout de suite capable de s'accrocher aux branches. La mère l'allaite pendant deux mois. Elle a plusieurs paires de mamelles, mais en général seule celle du haut donne du lait4. Les autres servent au petit à s'accrocher.

À deux ans, les jeunes tarsiers deviennent adultes et peuvent se reproduire à leur tour. Ils peuvent vivre jusqu'à 24 ans.

Distribution et menaces[modifier | modifier le wikicode]

Carte des îles où vit le Tarsier des Philippines (en bleu).

Le Tarsier des Philippines est endémique du sud de cet archipel, particulièrement des îles de Bohol, Leyte, Samar et Mindanao. Il est menacé par la déforestation, l'urbanisation et la capture comme animal de compagnie.

Il est difficile à nourrir, souffre de la lumière et du stress et vit moins longtemps en captivité.

En 2008, le Tarsier des Philippines a été classé par l'IUCN comme « espèce quasi menacée5 » (elle pourrait être menacée si des mesures de protection ne sont pas prises).

Sources et références[modifier | modifier le wikicode]

  1. Alexia Delas & Stéphanie Larrandabure, Philippines, Archipel des paradoxes, Editions Olizane, 2015, (ISBN 9782880864316), page 35 — lire en ligne (consulté le 21 novembre 2019).
  2. 2,0, 2,1, 2,2 et 2,3 (en) Philippine Tarsier (Tarsius syrichta), sur www.theprimata.com (consulté le 21 novembre 2019)
  3. (en) Tiny primate uses 'private channel to talk', sur aljazeera.com, 8 février 2012(consulté le 21 novembre 2019).
  4. (en) The Philippine Tarsier sur bohol.ph (consulté le 21 novembre 2019).
  5. (en) Philippine Tarsier Tarsius syrichta, iucnredlist.org, 30 juin 2008 (consulté le 21 novembre 2019).
Face-monkey.svg Portail des primates —  Tous les articles sur les primates
Portail des Philippines —  Tous les articles sur les Philippines