Tardigrade

« Tardigrade » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Tardigrade
Deux oursons d'eau (Hypsibius dujardini), vus au microscope électronique
Deux oursons d'eau (Hypsibius dujardini), vus au microscope électronique
Nom(s) commun(s) Tardigrade, Ourson d'eau
Nom scientifique Embranchement des Tardigrada
Milieu de vie Milieux humides, notamment dans la mousse et le lichen
Taille souvent moins de 1mm ; jusqu'à 1.5 mm de long pour les plus grands
voir modèle • modifier

Les tardigrades, ou oursons d'eau, sont des animaux minuscules (les plus grands dépassent à peine le millimètre), proches parents des arthropodes. Ils sont très nombreux et très fréquents, mais en raison de leur taille microscopique, ils sont souvent peu connus. Il existe plus de 1000 espèces différentes de tardigrades.

Description[modifier | modifier le wikicode]

Leur corps est recouvert d'un exosquelette articulé, en quatre parties. Ils possèdent quatre paires de pattes. Leur nom, tardigrade, veut dire « qui marche lentement ». Il arrive que les tardigrades soient cannibales. Les tardigrades vivent entre un et deux ans pour les espèces aquatiques et entre 15 et 30 mois pour les espèces terrestres (sans compter leurs états de dormance). En 2015, le record de la plus longue période de dormance d'un tardigrade en laboratoire était de 9 ans, suite à laquelle les tardigrades se sont réveillés bien vivant. Puis en 2016, des japonais ont découvert deux tardigrades ainsi qu'un oeuf en état de dormance depuis 30 ans et demi, qu'ils ont par la suite réveillés.

Habitat[modifier | modifier le wikicode]

Les tardigrades vivent un peu partout dans le monde, dans différents milieux humides, notamment dans la mousse et dans les lichens. On trouve des tardigrades en haut de l'Himalaya (plus de 6000 mètres d'altitude) tout comme dans les profondeurs de l'océan (à 4000 mètres de profondeur) ou bien encore en région polaire. Quand la nourriture ou l'eau vient à manquer, ils se déshydratent (le processus est appelé « cryptobiose ») et remplacent l'eau de leur corps par un sucre qui conservera leurs cellules. En plus de cela, ils s'entourent d'une boule de cire appelée "tonnelet", pour se protéger. Cela leur permet de survivre dans des conditions extrêmes (chaleur jusqu'à +150 °C, froid jusqu'à -272 °C, fortes pressions, radiations...). Les tardigrades ne possèdent pas tous les mêmes capacités de résistance.

Capacités de résistance[modifier | modifier le wikicode]

  • Vide spatial

Certaines espèces de tardigrades sont capables de résister au vide spatial. C'est lors de la mission FOTON-M3 que des tardigrades y ont été confrontés. Certains ont survécus.

  • Pression

Les tardigrades ont la capacité de résister à de très fortes pressions.

  • Radiations

Les tardigrades sont capables de supporter de forts taux de radiations. Les scientifiques ont découvert que l'une des protéines qui protègent les tardigrades du dessèchement les protégeait aussi des rayon-x.

  • Produits toxiques

Les tardigrades possèdent une forte résistance au produits toxiques. Cette résistance est dût à la chimiobiose. Lors de cette chimiobiose, le métabolisme du tardigrade est totalement arrêté.

  • Sel

Les tardigrades peuvent résister à un taux de sel très élevé grâce à leur tonnelet.

  • Déshydratation

Les tardigrades sont capables de faire varier quantité d'eau dans leur corps ce qui leur permet de supporter des conditions de très fortes sécheresse. Ils peuvent passer d'une quantité de 80% d'eau à seulement 3% sans en être dérangés. Si le manque d'eau dure, ils rentrent en cryptobiose et peuvent rester dans cet état (sans la moindre goutte d'eau dans leur corps) pendant plus de 10 ans.

Galerie de vidéos[modifier | modifier le wikicode]

Galerie de photographies[modifier | modifier le wikicode]

Sources[modifier | modifier le wikicode]

Portail des animaux —  Tous les articles sur les animaux !
Portail de la microbiologie —  Tous les articles sur le minuscule.