TRAPPIST-1

« TRAPPIST-1 » expliqué aux enfants par Vikidia, l’encyclopédie junior
Aller à : navigation, rechercher
Super article Tu lis un « super article ».
TRAPPIST-1 et une de ses planètes (vue d'artiste)

TRAPPIST-1 est une naine brune, c'est-à-dire un objet intermédiaire entre une étoile et une planète, située à 39 années-lumière de la Terre, dans la constellation du Verseau. Cet objet était d'abord connu sous le nom très complexe de 2MASS J23062928-0502285, avant de recevoir le nom de TRAPPIST-1 en 2016. Le 2 mai 2016, la découverte de trois exoplanètes (planètes en dehors du système solaire) autour de cette naine brune a été annoncée. Ensuite, en 2017, 4 autres exoplanètes autour de l'étoile ont été découvertes, ce qui fait un système de 7 planètes, c'est-à-dire à peu près le même nombre de planètes que dans notre système solaire. Parmi ces planètes, quatre sont peut-être des planètes habitables et contiennent probablement de l'eau liquide à leur surface1.

Découverte[modifier | modifier le wikicode]

L'étoile ainsi que ses 3 premières exoplanètes ont été découvertes par le télescope Trappist-South en 2016 au Chili qui a donné le nom à l'étoile. Ensuite, 4 autres exoplanètes ont été découvertes en 2017 et des recherches sur l'atmosphère de ces planètes grâce au télescope spatial Hubble ont permis de dire qu'elles seraient probablement habitables et qu'elles contiendraient probablement de l'eau1.

Étoile[modifier | modifier le wikicode]

TRAPPIST-1 est une étoile entre la catégorie des naines rouges et celle des naines brunes, elle est donc très petite par rapport au Soleil (elle ne fait qu'un dixième de sa taille et à peu près la taille de Jupiter) et n'est pas très chaude (sa température est d'environ 2 000 °C alors que celle du Soleil est d'environ 5 000 °C) et ses planètes ne sont pas situées plus loin que Mercure à notre étoile. Cela permet aux différentes planètes d'avoir une température similaire à la Terre et donc aux planètes d'être dans la zone habitable. L'étoile est aussi très âgée par rapport au Soleil, elle a à peu près 7,6 milliards d'années1,2.

Planètes[modifier | modifier le wikicode]

TRAPPIST-1 b[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : TRAPPIST-1 b

TRAPPIST-1b est la planète la plus proche de la naine brune, elle est si proche qu'il lui faut seulement 1,5 jour pour accomplir une révolution autour de TRAPPIST-1. Cet objet ressemblerait à la Terre, en effet, sa taille est similaire, mais elle se situe trop proche de TRAPPIST-1, ce qui fait que la température est trop élevée. En revanche, comme elle serait en rotation synchrone (période de rotation identique à la période de révolution), il y aurait un côté qui recevrait toujours de la lumière et la chaleur, et l'autre serait en permanence dans la nuit. Entre les deux, il y a une zone où la température serait plus vivable, et la vie pourrait donc exister1,2.

TRAPPIST-1 c[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : TRAPPIST-1 c

Cette planète est un peu plus éloignée de la naine brune, et tourne autour d'elle en 2,4 jours, mais elle est encore trop proche, et la température est sans doute trop élevée, mais elle serait très probablement en rotation synchrone, donc, il y aurait un côté jour, un côté nuit, et une partie de la planète où la température est vivable, et donc, la vie extraterrestre est donc possible là aussi, il se pourrait bien que la vie existe sur les deux planètes à la fois 1,2 !

TRAPPIST-1 d[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : TRAPPIST-1 d

On connait moins de chose sur elle que sur les autres planètes de ce système planétaire, sa période de révolution serait entre 4,5 et 73 jours, et se trouve peut-être dans la zone où la température permet une forme de vie, mais il est également possible qu'elle soit trop loin, mais comme les autres planètes de TRAPPIST-1, elle serait sans doute en rotation synchrone, et donc, le côté jour serait chauffé, mais pas trop non plus, la vie pourrait donc y exister encore une fois, comme toute les planètes en orbite autour de TRAPPIST-1. Cette exoplanète serait également la moins massive du système planétaire avec une masse comprise entre un quart et un tiers de celle de notre planète, soit une masse d'environ 0,297 fois la Terre1,2.

TRAPPIST-1 e[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : TRAPPIST-1 e

TRAPPIST-1 e est la 4ème planète de ce système planétaire. C'est la planète qui présente probablement le plus de ressemblances à la Terre et fait 3 quart de la masse de la Terre (0,772 fois la masse de notre planète) et fait à peu près la taille de notre planète (0,915 fois le rayon)1,2.

TRAPPIST-1 f[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : TRAPPIST-1 f

TRAPPIST-1 f est la 5ème planète de ce système planétaire. Elle orbite en un peu plus de 9 jours autour de son étoile, sa taille est à peine plus grande que la Terre (1,052 fois) et sa masse est à peine plus petite (0,934 fois)2.

TRAPPIST-1 g[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : TRAPPIST-1 g

TRAPPIST-1 g est la 6ème planète de ce système planétaire. Elle orbite en un peu plus de 12 jours autour de son étoile, sa taille fait environ 1,154 fois la Terre et sa masse fait 1,148 fois la Terre.2.

TRAPPIST-1 h[modifier | modifier le wikicode]

Article à lire Article à lire : TRAPPIST-1 h

TRAPPIST-1 h est la 7ème planète de ce système planétaire. C'est la planète la plus éloignée de son étoile qu'on a découverte. Elle orbite en un peu plus de 9 jours autour de son étoile, sa taille fait 3 quart celle de la Terre (0,777 fois) et sa masse est très faible par rapport à la Terre, elle ne fait qu'environ un tiers de sa masse (0,331 fois).2.

Vie extraterrestre[modifier | modifier le wikicode]

Une, voire plusieurs planètes en orbite autour de TRAPPIST-1 pourraient abriter une vie extraterrestre, mais en raison de la distance, nous ne pouvons pas encore prendre des photos, mais il est possible de savoir de quoi est faite l'atmosphère, les scientifiques recherchent en particulier du méthane, un gaz présent en petite quantité sur Terre, et la plus grande partie est produite par des êtres vivants, mais aussi de l'ozone, également produit par des êtres vivants. Si on trouve ces gaz dans l'atmosphère de l'une des planètes, c'est que la vie est probablement présente sur cette planète1.

Probabilité de l'eau[modifier | modifier le wikicode]

Ces planètes pourraient contenir des mers et océans.

Des recherches ont permis de découvrir que certaines planètes de ce système contiendraient probablement de l'eau liquide, en effet, les planètes d, e, f et g auraient une masse similaire à la Terre et sont situées dans la zone habitable, c'est-à-dire qu'elles sont à la bonne distance de leurs étoile. Elles pourraient même contenir beaucoup plus d'eau que sur Terre, c'est-à-dire jusqu'à 250 fois plus que sur notre planète. Cependant, vu qu'on n'a jamais été sur ces planètes, on ne peut pas être sûr de la présence réelle d'eau3.

S'il y a de l'eau sur les planètes, il y aurait de grands océans sur les planètes les plus centrées dans la zone habitable, c'est-à-dire sur les planètes d et e. Les planètes f, g et h contiendraient également de l'eau à l'état solide car elle est plutôt éloignée de son étoile (ce sont les plus éloignées du système parmi les planètes que l'on connaît) et il y aurait donc beaucoup de glace. Les planètes b et c contiendraient de l'eau à l'état de vapeur vu que ces planètes sont très proches de leur étoile (ce sont les planètes les plus proches) et il y aurait donc beaucoup de vapeur d'eau3.

Un voyage vers TRAPPIST-1 ?[modifier | modifier le wikicode]

L'étoile est située à 39 années-lumière de la Terre, cela veut dire que la lumière de la Terre met 39 ans pour arriver à l'étoile et que vu que la lumière a une vitesse d'environ 300 000 km/s, soit 1 080 000 000 km/h, si on va à cette vitesse en direction de TRAPPIST-1, le voyage durerait 39 ans. En 2019, il n'existe pas de véhicule spatial qui va à la vitesse de la lumière, donc pour y aller, le voyage prendrait beaucoup trop de temps pour survivre jusqu'à la fin du voyage. Il est aussi possible d'envoyer des sondes jusqu'à l'étoile et aux exoplanètes afin de voir à quoi elles ressemblent réellement, mais la sonde la plus rapide jamais inventée va à la vitesse de 51 000 km/h (il s'agit de New Horizons) et il faudrait donc environ 817 000 ans, soit 8 170 siècles pour atteindre le système planétaire4.

Notes et références[modifier | modifier le wikicode]

Source : cette page a été partiellement adaptée de la page TRAPPIST-1 de Wikipédia.
Article mis en lumière la semaine du 21 mai 2018.
Portail de l'astronomie —  Accédez aux articles de Vikidia concernant l'astronomie.
Portail des exoplanètes —  Accédez aux articles de Vikidia concernant les exoplanètes.